Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

mardi 10 mai 2022

Retour JDR: le recueil d'Equestria, le guide des aventuriers pour Tails of Equestria, Chez Black Book Edition

 J'ai toute la gamme de Tails of Equestria dans ma ludothèque. Pourquoi? C'est un jeu très sympa, dans un univers coloré et, le plus important, celui que ma rôliste de fille adore 😉


Aujourd'hui, retour donc sur un des derniers suppléments sorties de la gamme:


La forme: la relecture... la relecture c'est important!

Nous avons donc un supplément de 100 pages (comprenant deux pages de pub pour la gamme et une feuille de perso), couverture rigide et full color (oui, Tails of Equestria c'est flash, paillettes).

Le livre est donc pile dans le ton de la série.

Niveau illustration: chaque chapitre débute par une illustration double page, issue de la série ou d'autres suppléments. Pas de soucis de pixel moche ou de contraste, l'éditeur a bien appris des premiers suppléments avec leurs illustrations "floues" liées au format de l'image et du coup aux pixels trop visibles.

Chaque chapitre a "sa" couleur repérable sur la tranche du livre, c'est clair et toujours plaisant.

Le point qui fâche: la relecture. Il y a des coquilles grossières assez régulièrement qui vous sautent aux yeux au fil de votre lecture.  Et pas des coquilles orthographiques ou de syntaxe que je suis bien incapable de voir.

Ex: p.12: "y compris des villes célèb7res..." ou p.81, une ligne du tableau est resté en anglais...

Je ne vais pas tout listé ET ça n'empêche pas de profiter du supplément mais c'est un peu pénible de voir ce soucis demeurait sur cette gamme, au fil de plus de 9 suppléments.

Le prix?  24,99€, dans la norme un peu haute pour moi.


Bref, regardons maintenant un peu le fond de ce supplément.


Le fond: une sacrée boîte à outils pour le MJ!

Le recueil se compose de 5 parties/chapitres que nous allons balayer.

Chapitre 1: l'introduction

On y trouve expliquer les différentes parties du livre, un "comment utiliser ce recueil" et un encadré pour les nouveaux MJ.

C'est classique mais très bien fait: on explique bien que ce recueil c'est du "plus" et qu'il vaut mieux déjà bien connaître le livre de base avant d'utiliser le contenu de ce supplément. Bon normalement il n'y a pas de soucis vu que ce livre sort des années après le livre de base.

Puis on termine ce chapitre par la présentation de 3 poneys qui viendront donner leurs "avis" dans différentes parties du livre. Ces trois poneys sont les "héros" des couvertures des autres suppléments d'aventures. C'est assez fun comme idée.

Chapitre 2: les localités

Un gros morceaux du supplément: presque 40 pages qui vont "décrire" des lieux connus de la série pour y faire jouer nos poneys.

Je mets "décrire" en guillemets car il na faut pas s'attendre une description détaillée, rue par rue: c'est un portrait à grands traits en une ou deux pages.

Chaque localité suit la même organisation:
- une introduction/description
- les caractéristiques spéciales du lieux (accès, tradition, petite histoire)
- les sites remarquables (souvent vue dans la série ou issue de précédentes aventures avec, oui, une redite complète parfois)
- les personnages importants
- les amorces d'aventures: deux ou trois idées pour utiliser la localité dans vos parties.



Pour moi c'est bien suffisant, pour un fan de la série, je pense que ça le fera. par contre pour un MJ débutant, ça risque de faire un peu léger.

Dans le détail, nous avons comme localité:
- Appleloosa: ambiance western
- Territoire d'Arimaspi: une chaîne de montagne abandonné et terrifiante. Je ne connais pas le fameux "Arismapi" donc je dois louper la référence.
- Terres désolées et Ocrepoulain: les lieux d'aventures de deux suppléments "la malédiction des statuettes" et "le festival des Lumières". Du coup si vous avez ces suppléments, cette partie ne vous sert à rien et si vous ne les avez pas cette partie n'est pas assez détaillée... On va dire dommage 😅
- Canterlot: la cité des princesses jumelles, aujourd'hui lieu de résidence de la princesse Twilight.
- Cloudsdale: la cité des nuages des pégases et également lieu où se trouvent les usines météos qui font littéralement la pluie et le beau temps.
- L'empire de cristal: un lieu secret, redécouvert il y a peu dans la "timeline" de la gamme.
- L'antre des dragons: un volcan et des dragons mais maintenant ils sont "gentils".
- la forêt Everfree: LE site des monstres et autres "horreurs" pour un voyage bien "dungeonesque", très utile quand vos PJ ont envie de vraiment partir à l'aventure!
- la jungle interdite: une simple page sur ce lieu: bon faut s'appuyer sur son imaginaire pour meubler le reste.
- le nord glacé: idem: on sait juste que c'est le lieu des bannis, des grands méchants quoi...
- Griffonroche: le royaume des griffons qui recommencent tout juste à prospérer.
- Jumanhattan et autres villes: des décalques de certaines grandes villes américaines. Un gros potentiel de jeu pour changer des explorations de cités perdues et faire davantage de "social". idéal pour un jeu qui repose sur l'amitié!
- Poneyville: pas besoin de présenter LA ville de départ de nos poneys.
- Arc-en-ville: un lieu de villégiature pour y contempler les cascades arc-en-ciel.
- le village de Starlight: un lieu de vie où Starlight voulait que les poneys soient égaux et sans marque de beauté. On est limite sur du 1984 ici et c'est assez "drôle" comme contraste. Bon on sait également que tout est rentré dans l'ordre depuis..; Mince on nous flingue l'intrigue en trois lignes de textes!
- Yakyakistan: royaume des yaks, dans le grand nord glacé. Une bonne idée de développer ce domaine vu qui est vraiment unique dans son style.

Chapitre 3 les créatures d'Equestria

Un peu de bestiaire avec 11 monstres, de grandes illustrations...



Ca donne des idées pour meubler un scénario mais ce n'est pas non plus la "folie" niveau matériel ludique.

Chapitre 4: nouvelles races jouables

4 nouvelles races jouables et un petit guide de création d'une nouvelle race (attention les illustrations dans cette dernière partie n'ont rien à voir le guide, étrange mais bon).

Pour chaque race, on a :
- une description rapide
- les talents et les défauts "automatiques"
- le détail d'un talent ou défaut pour ne pas avoir à fouiller dans les autres suppléments.



Dans le détail?
- Les kirins, des licornes typées Asie qui peuvent devenir des Nirik si ils perdent le contrôle de leurs pouvoirs de feu.
- L'araignée géante... Alors là on a tout pur la jouer, pas de soucis... mais, perso, c'est un peu une erreur de casting.
- Le livre magique... Mouais, c'est vraiment quand on fait le tour des autres races jouables et qu'on joue à Tails of Equestria depuis des lustres. peut-être un choix valable pour un joueur plus âgé qui peut servir de guide à l'équipe. Faut voir.
- le yak, les artisans costauds et qui trouvent assez facilement leur place dans un groupe de poney. je pense que c'est peut-être la première race à "débloquer" lors d'une création de perso.

Pis on a le guide de création d'une nouvelle race qui prend comme exemple l'araignée géante.

Je ne pense pas que ce passage est une grande utilité car, au fil des suppléments, on déjà largement de quoi jouer toutes les créatures de la série.

Bon après j'aime bien, dans un groupe, ne pas me retrouver avec 4 races ultra-rares inconnues et seulement un poney. Pour moi toujours, le mieux c'est d'ouvrir une possibilité de nouvelle race, limitée à un exemplaire, si vraiment un joueur ne trouve pas un concept de poney intéressant.

Chapitre 5: la boîte à outils du MJ

Une section qui m'intéresse beaucoup: avoir un peu plus de matos pour développer le jeu. J'avais donc beaucoup d'attente sur cette partie du supplément.




On débute gentiment avec un rappel des "bases" du JDR et une ligne qui m'a beaucoup plus: "sois un fan de tes PJ", du PBTA dans le texte et un excellent conseil que je suis content de retrouver dans ce livre destiné à un public plus jeune que votre serviteur.

3 pages sur "comment créer son aventure". clean et simple, ça fait le taf.

Maintenant on attaque les outils:
- "les aventures en villes": des bases et un chouette tableau d'événements aléatoires. Chaque ligne est bien détaillé et sera toujours bien utile pour meubler un scénario urbain.

- "les nouveaux talents" qui développe le nouveau talent: "magicien" avec des règles très simple sur comment on apprend un sort et un listing très court (un tableau à 10 entrées dont une qui est restée en anglais). C'est un très bon talent mais c'est très léger pour un MJ débutant.
Ensuite, autre talent, "artisanat": bon c'est surtout pour pouvoir jouer un yak qui sont des artisans de génie. Sinon oui ça peut servir pour un concept de personnage très particulier. Un système très simple.
Enfin, dernier talent, "alchimie": un tableau double entrée, on tire au sort et hop une potion. Il y a possibilité de développer le système avec les ingrédients donnés. Rien de gros billesque, c'est simple et peut être un talent très sympa pour donner corp à un concept de personnage.

Trois talents utiles, qui n'ajoute pas une couche de système compliqué. Top pour ouvrir un peu les concepts de personnages possibles.
Ah oui il y a dix lignes sur comment créer un nouveau talent... qui repose sur le changement de la description d'un talent... Mouais, là je dois être trop vieux pour y voir la nouveauté.

- "butins, trésors et objets magiques": mouais, je ne suis pas fan de cet ajout. Pour moi, Tales of Equestria n'est pas un jeu medfan à "loot". Mais ici c'est construit de façon pls ludique: une récompense d'un haut fait, un peu gadget et qui a surtout une valeur "esthétique". Du coup, ok, c'est bon pour moi.

Chapitre 6: le scénario

Un "scénario" de 8 pages où il manque les annexes pour moi. Je n'ai pas les carac des PNJ et pas davantage de conclusion pour aiguiller le MJ sur la fin ou plus justement comment je termine l'aventure.

L'histoire est très simple et repose sur un schéma éprouvé: il faut aider X en allant dans 4-5 endroits pour y remplir un défi pour réussir.

Un scénario sympatoche pur meubler un plus grand scénario urbain pour moi. Rien de plus mais c'est déjà pas si mal.

Par contre je n'arrive pas à m'ôter de la tête qu'une page a sauté à l'édition: le scénario se termine comme ça, sur un lieu.

En conclusion: oui mais attention

J'ai bien aimé ce supplément qui s'inscrit bien dans le reste de la gamme. il arrive même peut-être un peu tard.
Il y a du atériel intéressant : certaines localités, les talents, une race ou deux, le tableau des événements en ville. Rien que pour ça, je suis contentd 'avoir acheter ce supplément.

Le "attention" est double: pour un MJ débutant, ce supplément peut mettre le bazar autour de la table: des races bizarres, des talents qui peuvent devenir des pièges à MJ (le talent "magicien" permet d'avoir un pouvoir de téléportation, voyage dans le temps et autres sorts dévastateurs pour un MJ non préparé). L'autre volet, le travail d'édition: les coquilles sont encores trop présentes et ils "manquent" des morceaux pour moi.

Bref un très bon supplément pour un MJ "papa" qui le transmettra avec son expérience à ses fauves de joueurs plus jeunes!








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire