Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

jeudi 28 avril 2022

Découverte JDR:Würm, deuxième édition édition, d'Emmanuel Roudier, chez Black Book édition

 Rien de mieux pour découvrir un JDR qu'une soirée création de personnage et scénario d'introduction, simple et efficace. Pis comme j'étais joueur... Autant dire que la soirée s'annonçait très bien!




Le pitch: la préhistoire ludique et accessible

Je ne connais pas grand chose à la préhistoire en dehors de mes vieux souvenirs d'école et d'un visionnage, il y a des décennies, de "la guerre du feu". Autant dire de suite que j'avais une petite appréhension: jouer un homme préhistorique avec un bagage aussi simple, ça sentait le bourrage de crâne éclair pour au moins faire une créa de perso "réaliste".

Bah je me suis bien planté: chaque étape de la création de personnage donne un arbre de choix avec un petit texte explicatif, simple et ludique. Pas un pavé de 50 pages que chaque joueur doit engloutir plus rapidement que sa pizza froide.

La création de personnage: les premiers pas de Scil'Ao, Oeil de vie


Le MJ nous indique que nous jouons des homme-ours, des néanderthaliens et s'appui sur les magnifiques illustrations de l'auteur pour la description.




I. On choisit son genre et son âge (de 16 à 55 ans si on veut jouer un ancien) et, à nouveau, un petit topo simple sur les genres possibles:
- femme,
- homme,
- homme se comportant comme une femme c'est à dire faisant les tâches d'une femme au sein du clan,
- femme se comportant comme un homme, oui vous avez compris la suite,
- deux esprits, ni homme ni femme, qui est souvent chaman ou promis à un grand avenir.

Perso je choisit "deux-esprits" et un âge de 24 ans pour être un peu le "grand frère-soeur" des autres chasseurs.

C'est hyper simple, expliqué ludiquement et on comprend l'intérêt de donner tous ces détails.

II. Ensuite on a 50 points à répartir entre "courage" et "générosité". Avec le "savoir" qu'on calcul plus loin, ça donne votre score de prestige, votre statut/place dans la communauté.

Pour moi, ça donne: 30 en courage et 20 en générosité. Aucun impact, c'est quand on fleurte avec les 100 ou sous la barre de 0 que ça entraîne de sacrés complications.

III. Ensuite, on choisit 3 forces ou 4 forces et une faiblesse. Elles sont "rangées" par "attribut". Je place le mot "attribut" entre guillemet car il n'y a pas de carac dans ce jeu.




Aparté: le système de Würm

A Würm, on lance 2D6 et on doit passer une difficulté de 9. Si on a une force qui rentre en jeu, souvent, on lance un D6 supplémentaire. Si on pense que son action est en accord avec l'esprit de la tribu, on peut piocher un D6 du pool "mânes". Attention, si on prend ce D6 pour une action égoïste, contraire aux idéaux de l'esprit, ce dé aura une valeur de 0.

La "mâne" ne se recharge pas et il y a autant de D6 que deux fois le nombre de joueurs autour de la table. Si elle tombe à 0, nous avons fâché l'esprit de notre tribu, autant dire que les choses vont très mal tourné.

On a aussi des points d'expérience qui peuvent servir à relancer un jet ou acquérir des forces ou gommer une faiblesse.

Pour le combat, même système. J'ajoute juste le score d'endurance, les PV et la protection de 1 donnée par mes "vêtements légers" (non pas d'armure en mithril 😅).

C'est simple et efficace, comme j'aime.


Bref, reprenons la création de Scil'Ao

Pour les forces, j'ai pris:
- coeur de glace, une force typique des hommes-ours, qui permet de moins ressentir le froid,
- fureur du Lion, +1D6 pour les jets de combat,
- prestance de l'Auroch, +1D6 en "aura", on va dire en social.

Je ne prend pas de faiblesse car elles sont vraiment handicapantes. Normal vu la "puissance" des forces. 

Une amie a choisit "repoussante": à part nous, ses proches, personne ne la regarde, elle ne pourra jamais avoir de compagnon et sa laideur repousse toutes tentatives de sociabilité. Oui c'est salé comme défaut.




IV. Ensuite on attaque la partie "talents et savoirs secrets".

on a un "pack" lié à notre culture: taille de pierre, travail du bois, travail des peaux, dessin, parures, peintures corporelles.

Puis on choisit trois talents supplémentaires à l'exception de ceux en lien avec l'os car nous ne savons tout simplement pas utiliser cette matière.

J'ai choisi:
- combat de l'Ours (+2 dégâts au corps à corps)
- Lois des tribus: mon personnage connait les lois et règles de la tribu.
- Mémoire des clans: là c'est les histoires/mythes de notre tribu.

oui, moi aussi j'aurais inversé talents et équipement en terme de place



Avec ce choix, je garde mon concept de "grand frère-soeur" qui veille sur les autres et souhaitent prendre une part active dans la vie de la tribu.

IMPORTANT: un savoir c'est un savoir, pas un truc que j'oublie car j'ai la poisse aux dés 😉

V. Ensuite, équipement.

Là c'est rapide: vêtements légers et un couteau de pierre.

Pour les armes: un épieu à pointe de pierre et une massue.




Dernier calcul: 3 savoirs secrets x 5 et j'ajoute mes années au dessus de 16 = 23 en savoir soit un prestige de 72. Aucun impact et c'est logique.

La feuille de perso, simple et sobre



Je radote mais tout le long de la création les illustrations de l'auteur vous plonge dans l'univers: le trait est tout simplement magnifique et explique bien comment joueur son personnage. Sur ce point, un exemple éclairant: aucun concours de grognement autour de la table: on parle normalement mais on a accès à une table donnant des "mots/concepts" pour nommer nos personnages, les PNJ... C'est simple, tout bête.

Le scénario d'introduction: historique ou fantastique?

Nous avons joué le scénario de l'écran. je ne vais pas le développer ici pour ne pas spoiler les joueurs.

Non le plus intéressant dans ce scénario, c'est une vrai introduction à la vie de nos hommes-ours, des challenges, des choix cornéliens qui auront un impact si le MJ enchaîne sur une campagne.

Il y a aussi la possibilité de pousser le curseur vers plus "d'historique" ou de "fantastique": une petite touche de fantastique en croisant des créatures disparues ou une touche plus prononcer en laissant vos joueurs jouer des chamans et leurs "vrais" pouvoirs.

C'est vraiment intéressant d'avoir cette possibilité de glisser vers un peu de fantastique ou pas si on aime davantage le "Réel".

Le scénario? Disons que des choix ont été fait: un mort pardonné, une guerre évitée mais... Et non je ne dirais rien de plus 😜


En conclusion

Un système de jeu simple et ludique, une présentation de l'univers accessible ET un très bon scénario d'introduction. Si j'ajoute les superbes illustrations de l'auteur, le suivi de la gamme par l'éditeur... Je crois qu'on a un sans-faute!

Foncez!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire