Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

mercredi 24 juin 2020

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre 2: "Black hill et autres secrets"

Le 14 octobre 1927, un étrange télégramme va embarquer nos amis dans les tréfonds de l’Amérique profonde, dans un lieu perdu: Les Blacks Hills.


C'est Gabriella, une jeune médium reconnue des cercles occultes de New-York, qui reçoit ce télégramme d'un certain Kevin Norbridge, directeur d'un camp minier à Windy point.


Le télégramme indique un rendez-vous téléphonique le 17 et Gabriella décide de rejoindre Rex Fergusson à son bureau à l'agence.


Elle y retrouve également Mieszko, un ami de Rex, un infirmier de la Grande Guerre qui a aidé Rex sur une affaire étrange.


Le téléphone sonne et Rex prends la communication: la liaison est très mauvaise et il comprends juste que M. Norbridge  a besoin de leurs aides car depuis l'ouverture de la mine, il y a 8 mois, il  a eut autant de morts et, maintenant, des mineurs tombent malade...
Les mineurs de la réserve indienne proche parlent de démons et de malédiction.

Nos amis acceptent de se rendre sur place. Après tout ils ont déjà une certaine expérience des "choses" qui sortent de l'ordinaire.

Le camp de Windy point

Pendant le trajet interminable (2j de train jusqu'à Chicago puis une correspondance vers Rapid city), nos amis apprennent que la mine est une des dernières exploitations de la toute récente New World Industrie, une entreprise menée de main de maître par son prédisent le jeune Edward Chandler, un potentiel lauréat du prix nobel de la paix!

Arrivé à la gare de Rapid City, nos amis sont accueillit par Scott Wallace, l'adjoint du directeur de la mine qui les embarque pour 2h de camion sur des pistes défoncées.

Scott Wallace



Scott leur parle de l'histoire de la région : les cheyennes surnomment la région "le coeur de tout". Ils n'ont aucun problème avec les indiens de la réserve proche (Pine Ridge) et sur les 80 mineurs, la moitié vient de cette réserve justement.

Concernant les accidents?
8 morts, des suicides
6 mineurs sont tombés malade avec une fièvre que le docteur n'arrive pas à faire baisser
Les indiens ont commencé à parler d'esprits et de démons des collines.
Pour le directeur, il n'y a pas que de la malchance, raison de leur présence!

Mauvaise surprise

En arrivant au camp, un chef d'équipe interpelle Scott, un malheur a eut lieu: le directeur est mort!

Scott et nos investigateurs se précipitent au bureau de Norbridge: ils sont accueillit froidement par le shérif Dan Updike qui demande qui sont nos amis? Scott passe outre pour découvrir le doc au "chevet" du directeur, il a un trou au milieu du front, son bureau est maculé de sang, un marteau de géologue porte des traces évidentes... Et les murs sont couverts de dessins faits à la craie: des spirales, des cercles, des angles, qui semblent presque bouger...

Shérif Dan Updike
Le Doc

Gabriella étudie les schémas pendant que Mieszko, lui, s'occupe de la dépouille mortelle du directeur.

Pour Gabriella, ces schémas sont des "équations" mathématiques issues d'un autre monde, de l'hyper-géométrie. Hélas ce domaine dépasse ses connaissances occultes.

Pour Mieszko, le directeur a disposé le marteau sur le bureau pour se le planter au milieu du front: c'est un suicide contrairement aux allégations du shérif.

Rex découvre des traces de falsifications dans les rapports d'extraction de la compagnie: une quantité de penchblende quitte le camp. L'aspect étrange c'est que les modifications des rapports et les points d'interrogations dans la marge sont de la même main, celle du directeur...

Ce dernier quitte le camp en saluant Scott, le nouveau responsable de la mine et expliquant que les fédéraux seront là dans 3-4j...

Par la suite, nos amis font un passage à l'infirmerie. Mieszko est particulièrement impressionné par l'état des 6 mineurs: en une semaine, ils n'ont plus que la peau sur les os, ils perdent leurs cheveux et leurs dents et ont des traces de brûlures aux doigts...

Ils s'agient d'une sorte d'empoissonnement ou d'une maladie issue du puits A-28, lieu abandonné maintenant.

Première nuit et une matinée dans un puits de mine

Le lendemain matin, ces messieurs se réveillent après une très bonne nuit. Hélas, Gabriella a disparu. Pas pour longtemps: elle arrive en courant de dehors, elle a passé la nuit dehors mais surtout n'en a aucun souvenir...

Scott, après un petit déjeuner simple à la cantine du camp, les emmène pour une visite du puits A-28, abandonné depuis un effondrement.

Scott semble particulièrement désagréable tout le long de la descente, voire même carrément insultant.

Nos amis inspectent le lieu de l'effondrement et découvrent un autre tracé étrange, mais fait avec du sang. 

C'est en retournant vers Scott que les choses s'aggravent. Ce dernier est en larme mais sa main glisse vers son revolver avec un sourire diabolique. Il essaye de parler mais ses mâchoires semblent refuser de lui obéir.

Rex ne prends aucun risque et le plaque au sol. Les choses deviennent alors encore plus étrange quand Scott se disloque l'épaule en cherchant à échapper au plaquage de Rex: c'est anatomiquement impossible de se broyer ainsi l'épaule jusqu'à voir ses muscles pectoraux déchirés.

Nos amis l'évacuent à l'infirmerie où ils découvrent que a situation empirent: 6 mineurs de plus sont tombés malades et les mineurs indiens ont décidé de quitter le camp. Ils restent à peine une vingtaine de mineurs... qui ne vont plus tarder à partir.

Gabriella arrive à échanger avec un des mineurs indiens et obtient comme information que leur shaman leur a demandé de quitter le camp. Elle obtient qu'un agent du BIA, William Jackrabbit, viendra les chercher demain pour les escorter jusqu'à Tommy Morningstar, l'ancien.

Une nuit de folie

C'est dans la soirée, à la tombée de la nuit, que la folie se déclenche.

Nos amis veillent Scott, shooté par une dose massive de morphine pour supporter la douleur de son épaule.
Notre ami infirmier l'a également entravé.

Et pourtant Scott ouvre grand les yeux et commencent à insulter nos amis mais surtout de faire preuve d'une force délirante en essayant d'arracher ses liens. Rex l'immobilise avec de grandes difficultés.

Hélas, c'est maintenant Gabriella qui parle avec une voix dérangeante et quitte l'infirmerie. Elle a alors une hallucination: elle se noie dans une mare noire faite de cafards et autres insectes répugnants qui l'avalent complètement.

Nos autres compères, eux, l'a voient danser sous la lune... les pieds en sang...

Le chant du Loup

William Jackrabbit vient les chercher après cette nuit épuisante.

William Jackrabbit


Nos amis se retrouvent dans un camp indien, près de la tente de sudation du shaman.











Gabriella semble malade sous la tente pendant que Morningstar raconte l'histoire des esprits maléfiques tombés des étoiles, d'une tribu indienne dépravée sous leur emprise, de sang et de colère avant que le grand-père de son grand-père n'appelle Loup pour apprendre son chant.


le Shaman Morningstar

En sortant de la tente, Gabriella est à genoux, fiévreuse et très faible. C'est alors que le shaman entonne le chant du Loup: une sorte d'insecte répugnant semble s'extraire de la tête de Gabriella comme si il s'agissait de beurre fondue...


Morningstar l'écrase sous son pied. la chose pousse un cri presque humain en mourant.

La chambre mortelle

Nos amis, après un passage au camp pour prendre quelques caisses de dynamite, se retrouvent devant la caverne des "esprits".

Rex rentre dans la mine pendant que nos amis chantent le chant du Loup. il dépose les caisses et fuit en voyant une masse de ces insectes surgir des abîmes...

Une explosion violent semble clore cette étrange affaire...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire