Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

vendredi 20 mars 2020

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre I: "Souffrez petits enfants"

Eté 1927, le 15 juillet, devant l'hôtel Astor Terminal, New-York, 17h




Premier départ: 

Une annonce dans le journal rassemble un aréopage original pour un weekend tout aussi étrange: passer deux jours dans une maison hantée pour résoudre une affaire mystérieuse, contre la somme modique de 50$.


Nous trouvons donc, attendant le car qui va les emmener en villégiature mystique:

Simeon Klein, un libraire reconnu pour ses trouvailles et son carnet d'adresse





Anton, un jeune loup de la mairie, un de ces "visiteurs du soir" qui font ou non les carrières des hommes politiques




Helen Gwen Moran, une musicienne de formation classique mais qui n'a, elle, rien d'une de ces belles femmes figées de son époque: féministe, amoureuse de belle musique, voulant ouvrir la culture à tous.





S'ajoute à nos amis: Cécillia Peters, une très jeune femme dont l'ennui semble être sa croix (et celle des autres ^^); 



Robert Carrington, le propriétaire de la "fameuse" maison hantée; 


Martha Brown
Herb Whitefield
Martha Brown, une cuisinière embauchée pour le weekend par Herb Whitefield, organisateur du weekend et agent du médium Paul Lemond qui aura comme mission de contacter les esprits...

Paul Lemond

  
 Le car part à l'heure et tout ce petit monde commence à échanger sur le but de leur voyage.

Robert Carrington se confie à nos amis. Il a vu le fantôme de sa grande sœur, disparue à l'âge de 6 ans alors que lui-même n'avait que 2-3ans. Il n'a aucun souvenir de cette maison.
L'objectif du weekend est donc bien de rentrer en contact avec la petite Jenny et comprendre pourquoi son âme est encore piégée sur terre!

La Demeure Tannerhill

Après avoir traversé le minuscule village de Corbis Wood, nos amis arrivent en vue de la maison hantée qui pour le moment semble dormir (30 ans d'inoccupation).





Tout le monde descend et le car repart (il reviendra dimanche soir).

La maison est propre, pas trop d'humidité et l'aération rends la salle à manger très agréable.

Martha décide de s'installer dans la "bibliothèque" (il ne reste qu'une pile de journaux jaunis et quelques romans de gare qui finissent de se gorger d'humidité) qui est situé à coté de la cuisine et lance les fourneaux.

Helen et Cécilia s'installe dans une chambre anonyme à l'étage.

Anton et Robert, sur une impulsion de ce dernier, s'installent dans une chambre d'enfant, peut-être l'ancienne chambre de notre propriétaire inquiet.

Herb et Paul, eux, "confisquent" la chambre de maître ^^

Reste une pièce glaciale que Simeon décline pour une petite chambre où il se repose après une petite crise à son arrivée: une sensation de haine, de mort venant de la maison qui lui a violemment enserré le cœur.

Une soirée riche en émotion fantomatique 

19h, repas gargantuesque! Martha est une excellente cuisinière et ne lésine pas sur le lard pour accommoder choux et salades de pommes de terre avec de très belles bouteilles d'un bordeaux qui semble avoir oublié la prohibition ^^

Puis, commence la première séance de spiritisme.

Robert donne à Paul, un diablotin dans sa boîte, un des jouets de Jenny. Chaque se place autour de la table et se tient les mains.

La séance commence et la température chute dans la pièce, le feu de la cheminée semble bleuir. 

Les yeux de Paul se révulsent et il commence à parler avec une voix chevrotante de vieille femme, rien à voir avec Jenny! Et cette voix est violente, elle déclame qu'elle est Katherine, la gardienne du rejeton de Satan, du diable, elle a donné son âme pour veiller que la chose ne menace pas le monde et que si ces intrus sont là pour ça, ils paieront de leurs vies!

Pendant cette possession, le ressort du diablotin fait rentrer ce dernier dans sa boite, comme si il avait peur...

Cécilia s'effondre et rompt le cercle et donc le contact. Simeon fonce vers la cuisine pour chercher un peu d'eau fraîche mais...

Les autres (Anton et Helen) ne le voyant pas revenir montent à l'étage et retrouve Simeon, à genoux, dans la pièce glaciale, couverte de givre... Il n'a aucun souvenir de pourquoi il est là. Peut-être une forme féminine l'a conduit ici?

Paul décide de conduire une autre séance au plus tôt pour savoir "où" est Jenny... mais les émotions de chacun repoussent cela au lendemain.

Une nuit tout aussi fantomatique

Helen est seule à mal dormir. Elle entends un rythme étrange, un plic plic ploc qui recommence. Elle le tapote sur son lit de camp mais s'aperçoit vite qu'il vient de la maison elle-même.

Elle décide donc d'aller voir de plus près, à la cave. Elle commence à descendre les marches dans une obscurité que sa bougie peine à éclairer. Elle est persuadée d'entendre des rires, oui des rires d'enfants et de jeux. Tout s'arrête quand elle foule le sol en terre battue.

Le plic plic ploc vient d'un clou planté dans un poteau en bois ou plutôt des gouttes de sang qui tombent en continue...

Helen remonte quatre à quatre les marches et réveillent Anton et Simeon (Herb les empêchent de réveiller Paul et Robert claque la porte en attendant cette histoire, vexé).

  Nos trois amis descendent dans la cave et sont alors "accueillis" par une petite forme fantomatique qui semble caché quelqu'un derrière elle. Simeon et Helen s'approchent et découvrent Jenny et son "camarade" Luther qui disparaît rapidement dans l'éther.


Ils comprennent que Jenny "reste" car elle veut protéger son ami imaginaire qui l'a aidée quand "maman a pas fait exprès, à cause de ELLE".

Simeon, au niveau des apparitions, cherche des "preuves" et, dans son enthousiasme, se plante un os humain dans le gras du pouce. La découverte est macabre: le squelette d'un enfant malingre.

Enquête diurne!

Martha sert un repas des plus frugales pour le petit déjeuner: eau et pain. elle explique qu'elle a vidé les bouteilles dans le jardin car ces boissons du diable ne sont pas bonne pour l'âme...

Nos amis discutent avec Paul et partent en ville pour prévenir la police ou au moins envoyé un télégramme d'urgence. Ils emmènent tout le monde pour éviter que l'étrange Martha se retrouve seule avec l'un d'entre eux.

Il y a une odeur empoissonnée de possession.

Robert écoute les "aventures" de nos amis et ne comprends qui est ce Luther et cette Katherine. pourquoi Jenny a parlé de maman et de "ELLE"?

Rendu à Corbis wood, Cécillia accompagne Paul pour les "courses" et nos amis envoient un télégramme avant de se diriger vers l'église congrégationaliste pour y trouver quelques informations...

Le révérend Lewis les accueille de façon presque grossière: c'est inadmissible de transformer un lieu de souffrance en "attraction pour gogo". C'est très mauvais pour les âmes de sa congrégation.





Mais il les laissent lire les archives de l'église.
La demeure Tannerhill a été construite par un riche marchand du XVIIIème pour lui et sa femme Katherine.

Il y a la trace d'un scandale: Tannerhill a adopté un jeune enfant, Luther, fils d'une "sorcière" locale qui a périt sur le bûcher...

Puis ce Luther disparaît des archives, aucune trace de son décès...

Et Tannerhill quitte le village, seul, suite à la mort de sa femme, morte de froid dans sa salle de prière personnelle...

Nos amis additionnent les lignes pour trouver les origines des fantômes de la demeure Tannerhill.

Exorcisme!

Paul explique à nos amis que le principe de contact pourrait être inversé pour "chasser" Katherine et projeter son âme hors de cette sphère (!?).

Les préparatifs se font à l'insu du vaisseau "actuel" de Katherine, la pauvre Martha: cercle de sel, runes inscrites au sol, une chaise...

Paul préviens que cela sera violent et que les blessures sont à craindre...

Martha, au repas de midi, est poussée par Anton et Simeon dans le cercle de sel. 

Là, l'affrontement commence: 
- les murs se couvrent de givre, 
- la porte de la salle à manger claque violemment contre la porte et semble s'enfoncer dans le mur,
- le manteau de la cheminée se lézarde et toute la maison tremble sur ces fondations...

Avant que la forme monstrueuse de Katherine ne s'élève au dessus du corps inerte de Martha.





Paul lui hurle un unique mot, incompréhensible et le fantôme semble se faire happer par l'éther et disparaît dans un hurlement glaçant!

Dans le jardin, deux silhouettes d'enfant partent en riant de la maison et disparaissent dans une aura dorée.


Conclusion

Martha a survécut à cette expérience et n'en garde aucune séquelle psychique, enfin pas à la connaissance de nos amis.

En parlant d'eux, Helen, Simeon et Anton ont traversé l'enfer ensemble et une amitié discrète mais véritable commencent à s'installer entre eux.

Bien entendu Robert, patriarche de la famille Carrington, décide de garder un oeil sur nos amis et de les aider si ils ont besoin, sans limite au regard du service rendu: le repos de l'âme de sa soeur.

L'amitié avec Paul est un peu plus distante mais le jeune médium commence à devenir une personne reconnue dans le gotha new-yorkais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire