Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

mardi 5 février 2019

Campagne onirique de l'Appel de Cthulhu : le journal d'Arram "Expéditions et Dieux" : chapitre 3


Préparatifs et cauchemars:

Il est impératif de pouvoir protéger Nachita et ses sœurs de l'attention de Chose mais comment? La bénédiction de Karakal est rompue...

Il ne reste qu'à chercher une autre déité et un prêtre pour renouveler la bénédiction.

Notre choix se porte sur N'Tsé-Kaambl, une des déesses protectrices des contrées.


Arrivé au temple, Darrel obtient d'un des prêtres un talisman que Nachita doit porter sur elle la nuit. Le prêtre est très clair: pour que la déesse veille sur Nachita, cette dernière doit "aller vers elle" et non vers ses cauchemars sans quoi le talisman perdra tout pouvoir.

Le talisman en question est un "simple" sachet d'herbes bénies avec une fine cordelette.

Darrel, pour remercier la déesse, dépose une offrande dans un pot en terre, au pied de la statue de la déesse. Effectivement ça peut pas faire de mal d'être prévenant avec les dieux...

En sortant du temple, les filles arrivent à convaincre Darrel de leur acheter une bouteille à luciole. 

Il s'agit d'un "jouet" luxueux qui renferme des "lucioles" qui dansent la nuit et avec les reflets du cristal, projette une fresque lumineuse de toutes les couleurs. Un simple "ting" sur la bouteille et les lucioles commencent le spectacle.

Nous continuons un peu à flâner dans le souk quand Darrel attire mon attention sur un fait étrange: une pile de vêtements sales semble nous suivre et apparaître dans les ruelles proches de nous.

Il s'agit peut-être de rien de grave et juste un moment de fatigue de mon investigatrice préférée mais nous ne prenons aucun risque et raccompagnons les filles au palais.

Ceci fait nous redescendons en ville et retrouvons rapidement cette pile de vêtements décidément bien étrange dans une ruelle sombre et empuantit par les déchets jetés ici. 

Darrel et moi prenons "en tenaille" cette chose. Chose qui passe vite à l'attaque à notre grande surprise: il n'y a rien de cacher sous ce tas de loques, ce tas de loque est la chose.


Pendant que je l'occupe, Darrel plante plusieurs vicieux coups de dague. Rapidement ce "dépouilleur" s’effondre dans une mare de vêtements tachés d'un sang/sève noirâtre répugnant.

Bref, je vais faire une entorse et aller me laver les griffes dans l'eau claire!

Nous rentrons.

Le lendemain, Nachita et ses soeurs ayant passé une excellente nuit, c'est sereine que Darrel part à la bibliothèque étudier le livre contenant le sortilège qui permettras de "tuer" le Nuit.

Sur place, elle apprends que deux gardes ont été tué, vidés de leur sang et que la tour était la cible de l'attaque: de profondes marques de griffes ont entamé la pierre. Heureusement le livre est toujours là.

La lecture et la compréhension des arcanes présentes dans ce livre vont prendre à Darrel plusieurs jours.

Elle profite également d'être à la bibliothèque pour faire des recherches sur les ruines de Golthot, trouver une ancienne carte de la ville avant le cataclysme, un lieu permettant de faire le rituel de bannissement...

Et elle trouve, enfin "elle trouve": Darrel m'a expliqué qu'un livre est tombé d'une étagère et que ce dernier livre traitait justement d'un observatoire/bibliothèque situé en dehors de la ville et abritant sûrement des secrets importants. 

Un livre qui tombe comme ça? Pile le bon sujet mais sans lien véritable avec notre "quête"... J'en mettrais ma patte à couper que quelqu'un veut nous orienter, nous guider mais pas forcément concernant Nuit... On verras bien.

Et pendant ce temps, rien d'alarmant n'arrive au camp, aux filles ou à quiconque. Tout est calme et du coup tout le monde commence à se dire que les filles sont maintenant tranquilles, que Nachita peut bien jouer avec ses sœurs et laisser le talisman dans sa tente...

Mais tout ça est facile à remarquer avec le recul et la suite tragique des événements.


Une terrible Nuit

La nuit est tombée, Nachita et ses soeurs dorment. Voilà maintenant plusieurs jours que tout est calme: les hommes du camp dorment et ne veillent plus, les lampions sont éteins, les gardes du palais sont retournés sur la muraille du palais...

Mais Chose ne faisait qu'attendre avant de lancer ses créatures.

C'est donc cette nuit là qu'elle est passée à l'offensive en nous envoyant à la faveur de la nuit une dizaine de choses ailées sans visages, une attaque massive, ciblée sur la tente de Nachita.


Nous avons essayé, Darrel s'est battue comme une furie cherchant à empêcher l'enlèvement. Nous y étions presque mais une créature a réussit à emmener Nachita.

J'ai honte, encore aujourd'hui d'avoir faillit!

Course contre la Mort

La destination de la créature est évidente: les ruines de Golthot pour y sacrifier Nachita et faire venir le Nuit!

Après quelques heures de sommeil et de préparatifs, nous partons seul pour les ruines: une journée de voyage.

Rapidement donc nous nous retrouvons seul dans le sable du désert, le voyage à dos de chameaux est pénible mais nous sommes tellement tendus vers notre but que tout le reste parait futile.

Nous nous forçons pourtant à faire une pause quand le soleil est au zénith pour se mettre à l'ombre d'une dune. C'est là que nous croisons une des premières victimes du cataclysme qui frappa Golthot il y a cent ans: un homme, en tenue du désert vient à notre rencontre, baragouinant sur "je les avais prévenu"; "personne n'écoute le sage mais le fou"; "il ne reste que l'encre maintenant mais sans personne pour écrire"


Il poursuit sa marche délirante et arrivant à notre hauteur, tel un fantôme maudit, nous traverse...

La nuit tombe, nous ne prenons qu'un rapide repos et poussons encore notre monture pour arriver à l'aube sur Golthot.

Après le sable, voici le reg et ses rochers friables, une petite montée et nous arriverons en vue des ruines.

Darrel fait stopper le chameaux, elle a entendu des pleurs et le bruit de l'eau qui coule.

Nous tombons alors, dans le creux de cette montée, sur une scène bouleversante: une statue représentant une jeune femme, jeune femme qui pleure et dont les larmes forment une mare limpide et profonde à nos pieds.



Puis nous nous tournons vers les ruines et le spectacle nous laisse sans réaction: il n'y a plus que des ruines, des ruines sans aucune couleur alors même que nous devinons, plus loin, l'orée de la jungle et sa verdure agressive. 



Il n'y a q'un bâtiment qui semble avoir échappé à la perte de couleur: un des temples situé sur la place des dieux:



Nous commençons donc à remonter les ruelles de la ville vers justement cette place qui, il y a cent ans, a vu la venue de Nuit, au "cœur même de la lumière".

Darrel me souffle à l'oreille, pour ne pas attirer l'attention, que Nuit a besoin d'éteindre la Lumière pour venir sans cela le rituel est impossible. 

Les ruines ne sont pas silencieuses: nous entendons souvent le bruit de pierre qui dégringole derrière nous, un souffle d'air ou une présence invisible. L'horreur est dans cette sensation que les gens n'ont pas quitté Golthot mais continuent de fuir, pour l'éternité: sur certains murs, nous voyons des ombres, des ombres qui semblent fuir...


La confrontation: Lumière et Nuit

 Nous arrivons enfin en vue du temple et surtout de la place des Dieux et de sa magnifique mosaïque.


Nous nous mettons à couvert quand une chose monstrueuse surgit des ruines du temple: une créature ailée massive et démoniaque qui semble avoir amené ici Chose et qui maintenant part surveiller les abords des ruines de la ville.


Confession du MJ: j'ai tellement fait de fumble sur mes jets en opposition pour détecter Darrel et Arram... La vie est parfois difficile pour les gardiens des arcanes et leurs horreurs ailées myopes ^^

Mais surtout nous arrivons à prendre par surprise Chose qui traîne une Nachita possédée vers le centre la place pour le sacrifice.


Darrel reçoit un violent coup de poignard dans l'épaule mais d'un retour de lame, plante jusqu'à la garde sa dague dans le ventre de Chose, qui s'effondre. Son corps semble se dissoudre dans une flaque d'encre noire.

Il est maintenant temps d'effectuer le rituel pour effacer toute présence de Nuit sur ces ruines.

Nachita doit libérer sa "lumière" au dessus du point d'impact d'origine de Nuit pendant que Darrel conduit seule le rituel.


Dès les premiers mots, Nuit contre-attaque, enfin sa présence contre-attaque et remplace le soleil de midi par une nuit angoissante:


Darrel poursuit le rituel, prononce les mots sacrés et Nachita voit sa "lumière/magie" consumée, s'éteindre et Nuit est enfin banni.

Épilogue:

Nachita est retournée près des siens, ses sœurs et Jabda et Oumerri, ses parents de cœur.

Darrel et moi sommes retourné à Golthot pour explorer l'observatoire. A notre grande surprise, il n'y avait plus rien d'utilisable dans ce lieu, le sable ayant depuis longtemps détruit les écrits. A une troublante exception: un ensemble de plaques de cuivre reliés, posé dans un coffre dont la serrure avait été brisé non par un outil mais une profonde griffure, griffure féline...

Ces plaques de cuivres décrivent des portails entre les contrées et la Lune, il s'agit d'un ancien document militaire chat, document qui m'a servit, il y a des années à rejoindre le combat sur la Lune mais surtout a y perdre une partie de mon âme...

La volonté de Bastet est grande de me voir réussir mon chökhor ling.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire