Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

vendredi 3 juin 2022

Découverte JDR: Mystères et pains d'épices, d'Annie Rush, traduction de Sébastien "Gobelin Nounours" Haller, Edition l'Antre du Gobelin

 


Mystères et pains d'épices est une traduction d'un jeu américain, livret au format A5 (US letter) et d'un peu plus de 70 pages.

Il est disponible à la commande par le biais de la page Facebook du jeu: ici

Je l'ai commandé car le principe du jeu me paraît assez génial et que je voulais un jeu pour animer la prochaine soirée de Noël (et peut-être même Halloween).

Le pitch du jeu

Vous allez incarner des petits bonhommes de pains d'épices qui se réveillent grâce à la magie de Noël (ou d'Halloween, ou d'une fête d'anniversaire tant qu'il y a de la "magie dans l'air"). Réveillé, il va falloir trouver un moyen d'échapper aux différentes menaces (papy qui fait un écart à son régime et vient manger des gâteaux dans la cuisine, le chat, un verre de lait), garder la magie de Noël (remettre en place la guirlande électrique par exemple ou éviter que la dinde ne brûle dans le four) et trouver une échappatoire.

C'est déjà assez original comme jeu mais l'idée géniale est que votre feuille de personnage est un véritable bonhomme de pains d'épices et que ces "capacités" sont en lien avec la décoration choisit.

Il y a même la recette des gâteaux dans le livret!

Développons un peu tout ça.

La création des personnages

IMPORTANT: il est possible de jouer classiquement avec une feuille de personnage papier... C'est une ânerie 😋  

Reprenons: vous allez donc cuisiner vos pains d'épices et faire la "création" de personnage en même temps avec quelques étapes très simple:

1.Forme du bonhomme: 
Quand vous découpez la forme de votre gâteau, vous allez pouvoir décider de certain avantage. Voici quelques exemples tirés du livre
- dessins: un look abstrait, pas banal ou alors des yeux pas vraiment au bon endroit: vous aurez un avantage créatif,
- habits: vous avez ajouter un petit costume en pate à sucre ou juste découper votre gâteau avec une belle robe: vous aurez un avantage à votre résistance,
- oreille: vous avez ajouter des oreilles à votre gâteau: vous aurez un avantage sur l'écoute (oui c'est assez logique),
- barbe : vous avez du style, un côté nature et ancien: vous aurez un avantage pour impressionner les animaux par exemple.
...etc

2.Les épices/ingrédients
Même logique, selon les ingrédients vous avez des avantages. le livre vous guide mais n'est pas un carcan. Si vous trouvez plus logique que le chocolat vous rendent trop adorable ou que les 4 épices vous donnent un côté hyper speed, aucun soucis.

Quelques exemples:
- cannelle: vous êtes un cœur de gentillesse et vous comprenez instinctivement les autres
- gingembre: vous avez ce côté piquant et déroutant.

Donc, on le devine facilement, en plus de donner des avantages, les étapes de création vont donner un certain caractère à votre biscuit et vous aidez à le jouer.

3. La cuisson:
Et oui même cette étape a un intérêt avec trois "modes" de cuisson:
- pas assez cuit: vous êtes un peu mollasson, vous prenez votre temps,
- collé: vous avez un lien très fort avec le copain sur lequel vous étiez collé,
- trop cuit: vous dur, solide mais si vous tombez de trop haut...

S'ajoute à cela la plaque de cuisson: les gâteaux d'une même fournée ont un lien entre eux, quelque chose de presque magique qui les poussent à s'entraider (et hop pas besoin de justifier pourquoi vos PJ/gâteaux vont faire des aventures ensembles 😏)

4. Les décorations:
Votre biscuit a 5 emplacements: les 4 membres et le tronc. Pour chaque partie vous pouvez avoir un bonbon/décoration gourmande différente.

Pour que votre gâteau reste digeste, il faut peut-être prévoir un bol à côté mais ça c'est propre à chacun.

Le rôle de ces décorations? Quand vous la mangez, vous déclencher la capacité. Tout simple et très gourmand.

Quelques exemples:
- réglisse: une corde de 50cm pour jouer les alpinistes en sucre,
- bonbon banane: un boomerang qui peut revenir avec un objet léger collé à lui,
- dragibus: vous avez toujours rêvé de jouer à Spiderman avec vos pattes gluantes de sucre? Attention au tapis sinon vous allez finir collé au sol,
- confiture/miel: comme plus haut mais vous êtes également délicieux: sacrifiez un morceau de votre PJ pour éloigner un animal trop curieux.

5. Les secrets:
Nous quittons la pâtisserie pour donner un peu de profondeur à votre gâteau: au moment de la cuisson, le mélange d'ingrédient, la cuisson, puis les décorations ont fait de votre biscuit, un biscuit unique qui a commencé à vivre.

Et, bien entendu, il a un secret, cette petite partie de lui que les autres ne connaissent pas.

Quelques exemples:
- bio: vous êtes fait de produits naturels, vous êtes bien au dessus des autres. Par contre vous n'êtes pas très sucré, appétissant...
- fabriquer par un enfant: mince, au moment de votre fabrication c'est le petit garçon/fille de la maison qui a "finalisé" les dernières étapes. Vous êtes presque sûr qu'il/elle a ajouté un ingrédient bizarre, voir immangeable... Si on le découvre, vous risquez d'être jeté à la poubelle...
- l'homme muffin: vous avez une quête, découvrir ce gâteau légendaire!
- découvrir le monde: là c'est évident mais vous allez souvent poser problème aux copains avec votre curiosité.
....etc

NB : pendant la préparation de vos personnages, vous pouvez garder de petites boules de pains d'épices qui serviront pendant le jeu. Ces petits gâteaux, disposés au centre de la table, peuvent être donné par un joueur à un autre copain de la table pour lui dire que oui cette idée est chouette ou qu'on passe un bon moment. Ce petit gâteau servira d'avantage quand on le mangera.

Une idée toute simple et qui souligne encore la "good vibe" de ce jeu.

Le système de jeu

Le système va avec le style du jeu: simple, efficace et se repose sur l'entraide.

Un joueur, pour réussir une action, va lancer un dé (qu'importe le dés, D4, D12 ou D20...) plus un dé par avantage (lié à l'utilisation d'un "pouvoir", une entraide, une idée brillante) et doit faire un maximum de chiffre pair. On compare ce nombre de réussite à la valeur donnée par le MJ et zou c'est fini.

Si il y a besoin d'un ordre d'initiative, le MJ et les joueurs décident ensemble, selon la logique du récit.

Je le souligne bien que ça semble évident: il n'y a pas de règles de combat/affrontement... On joue un bonhomme de pains d'épices, tout est plus dangereux que toi 😅

Pour ma part, c'est très sympa comme système pour une soirée bonne humeur. C'est parfaitement adapté à l'esprit du jeu et évite de perdre les amis dans des explications de système incompréhensible.

Je le redis ici: pour enclencher une capacité/décoration ou pour montrer qu'on a perdu un morceau de son bonhomme: il suffit de la manger!

Parfait!

Univers

Le livret présente une chouette galerie de PNJ type pour animer vos premières parties:
- la famille ( maman qui cuisine, papa qui est au régime mais reste très gourmand, mamie qui ne mange "jamais" de gâteau mais quand elle commence à piocher des sucreries, le garçon gourmand, la fille un peu gothique...)
- les animaux (le chien grincheux, le chat joueur, le poisson inutile..., les rats)
- les autres gâteaux: le faiseur de gâteau (un pudding fait d'autres gâteaux et qui peut "réparer" les PJ, les madeleines qui veulent monter un groupe de chant mexicain...).

Il y a largement de quoi nourrir votre imaginaire.

Il n'y a pas de setting, de plan de maison ou autre car vous avez tout sous les yeux au moment de jouer: votre propre cuisine, salon, vos animaux... 😏

Ensuite on a une petite partie sur le "destin" de vos gâteaux:
- tomber en miette: si votre gâteau perd ses 4 membres, plus le tronc et enfin la tête, bah disons qu'il va falloir faire un autre personnage.
- tomber dans un verre de lait: oui, idem, ça ne finit jamais bien ces moments là
- s'échapper: il est possible, pour les PJ, de trouver une échappatoire (vers le monde du Père Noël, un royaume magique...). C'est à vous, MJ, de trouver cette piste ou de laisser vos joueurs avoir une encore meilleure idée!

On termine avec trois scénarios, au titre assez explicite:
- il était une fois Noël
- les pains d'épices de la Peur, les petits bonhommes de pains d'épices vont devoir faire peur aux enfants...
- la petite souris: Théo le jeune garçon, a perdu sa première dent et il croit très fort à la petite souris. problème: papa n'a pas de monnaie... Pourtant il va bien falloir aider la petite souris à trouver une pièce...

Conclusion

"Mystères et pains d'épices" coche bien toutes les cases: un jeu gourmand, simple, idéal pour passer un très chouette moment en famille ou avec des amis!

Foncez!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire