Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

vendredi 20 mai 2022

Refondre les Masques de Nyarlathotep

 ATTENTION: je parle ici aux copains MJ, je vais spoiler à mort l'intrigue de cette campagne mythique, la tordre dans tous les sens et exposer tous les mécanismes du complot... Si tu veux jouer cette campagne, bah, passes ton chemin 😅


Contexte:

J'ai maîtrisé la campagne des Masques, il y a quelques temps déjà et je dois avouer que la fin ne m'avait pas convaincu.

Heureusement que j'avais des joueurs au top car sinon je pense que ça sentait un peu le gros bide final après des mois de partie.

Du coup j'avais toujours dans un coin de la tête l'envie de reprendre cette campagne mythique mais d'oser "tailler" dedans, de retouiller les indices, les scènes pour aller vers quelques chose de plus horreur lovecraftienne que du pulp qui dérape gentiment (plus on avance dans la campagne et plus ça devient du grand pulp).


Trame d'origine:

"lancement": le meurtre de Jackson Elias
Chapitre New-York
Chapitre Londres
Chapitre Le Caire
Chapitre Kenya
Chapitre Australie
Chapitre final: la Chine

Bon ça c'est le parcours "idéal" voulu par les auteurs de la campagne.

NB: le chapitre australien ne faisait pas partie des premières versions de la campagne mais était "à part" dans un autre supplément. 
A la lecture, on comprend vite qu'il y a un soucis, justement, d'intégration de ce chapitre dans la campagne: Huston, la cité, les fausses-pistes particulièrement mortelles... On a bien une tonalité "les masques" mais ça reste très artificiel en terme de lien avec le complot majeur.
Ce décalage est gommé avec les rééditions/refontes mais, pour moi, ça reste une destination-détour optionnel dans une campagne déjà bien assez "costaud".

La version intégrant le chapitre australien


Les chapitres donc, montent crescendo dans les enjeux:
  • New-York: cérémonie à la boutique Ju-Ju, optionnel
  • Londres: déjà une cinquante de cultistes, des shantaks...
  • Le Caire: on a la doublette: cérémonie de résurrection de Nitocris ET la rencontre avec le pharaon noir
  • Kenya: the big one: des milliers de cultistes ET Mister N en majesté
  • Australie: là on retombe un peu: pas de grande cérémonie
  • La Chine: l'île du Dragon, une armada de vaisseaux, une fusée atomique, de la lave...

Bon, bien entendu, le MJ va devant de sacrés ennuis si ces PJ zappent un chapitre, voir deux ou trois.
Imaginons un instant que vos joueurs, après le meurtre d'Elia et le passage à la boutique Ju-Ju filent directement au Kenya? Ou même directement en Chine?

Comment je rattrape les informations manquées, les grandes scènes, les PNJ non connus... ?

Alors oui la V6 de Sans-détour développe, pour chaque chapitre, de quoi en faire le chapitre final MAIS, à condition d'avoir quand même fait les autres chapitres pour raccrocher les wagons de l'intrigue.

Retour d'expérience

J'ai maîtrisé cette campagne il y a un moment et donc j'ai "un certain regard" sur cette campagne mythique et des points qui m'ont posé problème et d'autres, au contraire, vraiment très bon.

Par chapitre, ça donne:

New-York

Les soucis
- le PNJ "meilleur ami" qui disparaît dans la première scène,
- l'intégration des PJ pour poursuivre cette enquête sur l'expédition Carlyle,
- les PNJ, de la "haute", difficilement accessible: Erica Carlyle...
- les PJ doivent mener l'enquête mais surtout décider de la suite: j'entends souvent parler de groupe de joueurs qui passent des dizaines d'heures sur ce premier chapitre qui n'est "qu'une intro",
- les aides de jeux de compta avec des registres de 20 pages...
- LE soucis principal: réussir à "orienter" ses joueurs vers la "bonne" destination.

Les bons points:
- l'ambiance autour de la boutique Ju-Ju
- le cadre de New-York
- les cultistes, leurs "personnalités" et le premier fil de la conspiration

Londres:

Les soucis:
- les premiers objets magiques en lien avec les premiers "cambriolages" proposés: la fondation Penhew et ses "réserves". Pour moi c'est clairement une mauvaise idée et donne une tonalité trop "pulp" au récit: un professeur d'université, une journaliste et un notaire qui vont cambrioler une fondation qui a pignon sur rue... Mouais
- les fausses-pistes: le peintre et le smog. La campagne est déjà très dense et je n'ai pas joué ces scénario annexes. Pis ça évite ce syndrome: on soulève un caillou et boum un culte 😆

Les bons points:
- la "première menace surnaturelle" avec le vampire stellaire de Gavigan: une vraie menace mais, pour moi, il faut un peu limiter sa capacité de destruction: un TPK au chapitre 2...
- la pyramide bleue, PNJ ET intrigues à démêler: Yalesha est un excellent PNJ qui peut même rejoindre l'équipe de vos investigateurs, sans soucis. Pis c'est confort pour orienter vers le Caire, la suite de la campagne.
Yalesha
- Gavigan, un premier vrai méchant: il a les moyens de sa méchanceté et sert souvent de "recadrage" un peu douloureux pour les groupes de joueurs qui ont oublié qu'ils jouaient à l'Appel de Cthulhu. 
- le premier "gros" rituel et les possibilités de jeu si un personnage se fait kidnapper: toujours cette idée de montrer que ça ne rigole pas en face.
- l'opposition entre cultistes: Occident/Orient alors même qu'ils "servent" le même Dieu (Gavigan vs Tewfik al-Sayed . La place de l'égyptomanie et ses perversions.

Le Caire:

Mon chapitre préféré! Oui ce n'est pas objectif mais flûte 😋

Les soucis:
- alors ce n'est pas lié à la trame du scénario mais les joueurs peuvent facilement passer "au large" du scénario et rater des pans entiers de l'histoire,
- une concentration des scènes importantes: la résurrection ET la pyramide inversée. Lors de ma maîtrise j'avais déjà complètement retravaillé ce passage,
- pas un soucis mais presque: les témoignages Faraz et d'Auguste Loret: il faut les préparer, les potasser et, pour moi, ça demande un sacré jeu en tant que MJ pour faire vivre ces longs monologues. Mais c'est aussi de très bons moments de jeu!


Les bons points:
- une ambiance "magique": des momies, des pyramides, du sable, la vie du Caire, les expéditions... Bref beaucoup de jeu, très ludique!
- le lien avec le Kenya: ici je n'ai pas eut besoin de "pousser" mes joueurs: la Langue sanglante apparait rapidement comme la branche "mère" du culte du pharaon noir.

Le Kenya:

Bon, quand j'ai maîtrisé la campagne j'avais une idée très claire et préparé le scénario en conséquence: mes PJ DOIVENT assister à l'apparition de Nyarlathotep, en majesté, au somment de la montagne du Vent Noir.


Du coup j'ai un peu gommé tout le volet: ascension vers la caverne où "bébé" Nyarli doit naître...

Pourquoi? Je trouvais ce passage vraiment trop "pulp": il y a des cultistes par centaine, une puissante sorcière, un rejeton infernal...

MAIS c'est là aussi que j'ai trouvé l'inspiration pour ma refonte, cette "naissance", l'apparition de Mister N, plusieurs grands protagonistes présents: C'est ça ma scène finale de campagne!

Australie:

- Ce chapitre, toujours selon mon avis assez tranché, est vraiment très bon mais sans lien avec la campagne. Je l'ai donc retiré de la trame pour le faire jouer en tant que grand scénario à part, autonome.

Chine:

Les soucis:
- c'est très méta comme écueil mais bon: après des semaines de jeu, les joueurs n'ont pas envie de "rater" la fin, deviennent très prudent et veulent "en finir". En échangeant avec d'autres MJ, j'ai également comme retour que la campagne a tellement évolué, changé selon les choix des joueurs et les improvisations/modifications à la volée du MJ que ça devient presque impossible de conserver ce scénario intact.
- le "gag" du PNJ soûl qui a une armada à disposition...
- comme dans les précédents chapitres, encore de longs développements du repaire d'un puissant sorcier: comme si on a envie de faire du dungeon crawling à l'appel de Cthulhu...

Les bons points:
- l'ambiance, toujours aussi sympathique à retranscrire. Pas simple je trouve car du coup on a un contexte qui tranche avec les autres chapitres et le "lien" avec le complot et les branches du cultes est plus diffus.

Oui je n'ai pas beaucoup de bon à dire sur ce chapitre car je l'ai également violement retouché dès ma première maîtrise.


Conclusion:

Une campagne monstrueuse s'étalant sur de nombreux chapitres,
Des liens pas toujours simples à donner pour respecter le fameux "itinéraire parfait" des auteurs,
Un schéma assez simpliste: un lieu, un culte, un rituel, un PNJ à dézinguer...

MAIS il y a une sacrée richesse, des scènes à faire jouer vraiment impressionnante, une trame, un complot, des PNJ parmi les "meilleurs" ennemis possible (Omar Shakti pour n'en citer qu'un).



Bref tout n'est pas à jeter loin de là!

Refondre la Bête: 

Mon idée est donc la suivante: garder le meilleur de la campagne, rationaliser l'intrigue et condenser 

Trame simple: nouvel itinéraire "parfait"

"lancement": le meurtre de Jackson Elias
Chapitre New-York
Chapitre Londres
Chapitre Le Caire
Chapitre final: Kenya
Chapitre Australie
Chapitre final: la Chine

Pour faire plus "graphique:


Un meurtre ignoble

Une expédition qui a découvert le lieu d'un rituel maudit
Mweru, notre manipulatrice, maîtresse du complôt




Une soeur qui veut découvrir la vérité sur la mort de son frère 



Londres: lien vers le rituel final



Le Caire: étape avant le final



Le Final avec le rituel de naissance!

En détail, ça donne:

0 Les coulisses: information pour le Gardien

Mweru, notre sorcière kenyane a une vision de son Dieu (comme dit dans la campagne d'origine): elle doit trouver un réceptacle pour étendre l'emprise de son noir seigneur.

L'expédition Carlyle: Hypathia conserve le même "rôle", les autres meurent: pas de Brady protégé par une breloque ou de survivants qui deviennent tous des fanatiques des différentes facettes de Nyarlathotep.

Je conserve les chapitres:
- New-York: chapitre d'introduction
- Londres: le rituel de la demeure de Misr devient un "essai" pour un plus grand rituel, le "VRAI"
- Le Caire: ce chapitre va me donner le lien vers le site du rituel de naissance: la montagne du Vent Noir.
- Le Kenya: chapitre final! Presque aucune modification à faire.

Je reprend le fil.

Notre Jackson Elias, le journaliste fouineur (ou un contact de vos PJ comme je l'explique plus bas) s'intéresse à la disparition de cette expédition, pose des questions à Gavigan sur le pourquoi de leur recherche et hop se condamne dans la foulée...

Pourquoi New-York? C'est là que j'enclenche une autre idée: les antagonistes ne sont pas raccord entre eux. Il n'y a pas un vaste élan vers l'accomplissement des ordres de Mweru. Non, il y a de la jalousie, l'envie d'être LE grand prêtre de son Dieu...

Gavigan vs Mweru vs Omar Shakti vs Nitocris... Ce n'est pas une opposition frontale mais disons que de travailler entre personne à zéro de SAN ça n'aide pas les "réunions de travail" 😆

J'ajoute ce point pour montrer comment nos PJ peuvent avoir la moindre information sur ce rituel de naissance qui, normalement, devrait être verrouillé, top secret!

Je veux évité le syndrome du "con de cultiste qui vend sa machination démoniaque pensée sur des années"...

L'intrigue est ramassée, condensée pour aller vers le rituel de naissance qui peut être interrompu sans gâcher la venue de "papa Nyarli".

I Chapitre d'introduction: New-York

Dans le cadre de la V7, les règles incitent les joueurs à avoir des contacts dans plusieurs milieux. L'idée est donc d'utiliser ce contact au fil de différents scénarios indépendants AVANT de lancer la grosse machine.

Oui ça demande de l'anticipation pour un effet maximum 😅

Ce contact doit déjà être en lien avec Erica Carlyle. Pourquoi? Disons qu'Erica va servir de seconde motivation: "je veux savoir la vérité sur la mort de mon frère!" et utiliser ses appuis pour aider nos PJ. Hop je gomme le soucis des finances et de la logistique.

Maintenant il faut potasser la scène de mort de notre Contact/Jackson Elias/ami des PJ:
- le lieu: à son domicile, pourquoi? Laisser le temps aux PJ de "fouiller/récupérer" les indices AVANT de prévenir la police
- IMPORTANT: les indices doivent pointer :
  • vers l'expédition et son financeur: la fondation Penhew
  • le culte sanglant, la boutique Ju-Ju (lien avec Mweru, mon antagoniste principale)
- LE contact important: Erica Carlyle qui va "doublonner" avec une demande d'enquête sur la mort de son frère.

Puis orientation vers Harlem, la boutique Ju-Ju.

NB: je ne pense pas laisser les "objets" magiques issue de la cave de la boutique. C'est des pièges à C... qui vont mutiler les PJ.

Ici nous sommes sur l'introduction, le lancement de la campagne: le développement du complot doit avoir lieu à Londres pour éviter de passer des heures "de jeu" à New-York.


II Londres: la "répétition générale"

Fondation Penhew et Gavigan: LA rencontre obligatoire mais qui est facile à enclencher: la fondation a financé l'expédition Carlyle et porte le nom d'un des explorateurs tués pendant l'expédition.

Ici il faut jouer un jeu de dupes: Gavigan ne veut pas que les PJ continuent leur enquête et veut plutôt clore le sujet rapidement. Il va donc partir sur l'expédition Clive (qui pourront aussi se débarrasser des PJ dans les sables du dessert).

Gavigan va bien-sûr envoyer un vampire stellaire attaqué dans le smog nos pauvres PJ et cette attaque sera le moment clef: si on cherche à les tuer c'est qu'il y a quelque chose de louche.

Ensuite la Pyramide bleue, Yalesha (excellente PNJ!) et on pointe vers la demeure de Misr...

L'étape suivante, c'est ce fameux rituel qui est costaud et peut entraîner un TPK rapidement. Pour ma part, j'appui sur le fait que la maison est vide et qu'il y a un nuage menaçant, odeur, cris qui proviennent d'un lieu éloigné, derrière la maison.

Ce "montage" permet de dire aux PJ qu'ils peuvent prendre un peu de temps pour fouiller la maison. Sinon, d'expérience, aucun PJ ne va aller fouillé la maison principal d'un cultiste... Le problème c'est qu'il y a des infos à transmettre : le culte à Londres est une branche du culte du Pharaon noir, situé au Caire!

Pour la rituel en lui-même, j'ai toujours un PJ qui veut "aller voir". Souvent il prend un peu cher en SAN... A voir selon vos tables 😆

Et maintenant, on file au Caire!

III Le Caire: deux témoignages importants et le rituel de résurrection de Nitocris

Ici pas de grand changement, il faut juste travailler les témoignages de Faraz et Auguste Loret.

Dans "ma version" de la campagne, il n'y a que Mweru et Hypathia Masters qui vont survivre. Pas de corruption de toute l'expédition, de changement lors de leur passage à la pyramide inversée... Plus simple, plus condensé!

La pyramide inversée?

Du coup, pour moi, le passage avec Mister N à la pyramide inversée ne s'impose plus. Enfin pas de la façon proposé auteurs: dans la pyramide, le pharaon noir, la tentation.

Lors de ma première maîtrise, je suis parti sur une rencontre avec Nyarlathotep APRES la fuite des PJ du rituel de résurrection de Nitocris: ils sont à l'hôtel, croisent un jeune homme qui leur propose un verre, le temps semble se suspendre et le jeune homme prend l'apparence de l'Homme en noir et leur propose toutes les connaissances du monde ou autre tentation. Puis le temps reprend son cours et nos PJ se réveillent dans un fossé suite à un accident lors de leur fuite en voiture.


Je joue cette rencontre comme un interlude incompréhensible, sans raison autre que de montrer aux joueurs que leurs PJ sont "entre les mains" d'un Dieu malfaisant.

Suite à cette rencontre, j'aime ajouter des "le pharaon noir vous salue", "les étoiles sont alignées" que mes PJ croient entendre dans la rue, un taxi, la nuit... 😏

La place de Nitocris?

Il est important que la rencontre avec l'expédition Clive enchaîne sur la cérémonie, quitte à faire arriver les PJ de nuit sur le camp et le lieu du rituel "ouvert".

J'inscrit ce rituel de résurrection dans l'idée d'ajouter Nitocris au rituel de naissance au Kenya. Donc si le rituel échoue, pas de "soucis", je peut poursuivre la campagne et il y aura un adversaire de moins. Je donne du sens à une victoire de mes PJ.

Mais du coup pourquoi ce rituel, maintenant? Pour moi, le culte veut "jouer la sécurité" en faisant revenir à la vie une des grandes prêtresses de Nyarlathotep. 

Pis, je dois avouer, que cette scène est une de mes préférées de la campagne donc bon... 

Docteur Kafour?

Ce PNJ "rattrapage" d'info ne pose aucun soucis: il faut adapter les infos à la trame et mettre en avant la montagne du Vent noir, le fait que le culte de la langue sanglante est le culte "d'origine".

Si les PJ passent à côté? Comme beaucoup de choses dans ce scénario, ce n'est pas très grave: l'important c'est l'expédition Clive et Nitocris! 😏


IV Le Kenya: le final

On arrive à la fin et là, tout simple: on garde tout, on élague les nouvelles informations et basta.

Je développe un peu 😅

Comme le souligne Mathieu de RôlisteTV dans cette excellente vidéo: lien ici, il y a quand même du boulot pour le MJ.

Premier point, le plus important: il faut faire monter l'ambiance, montrer que des milliers de personnes se dirigent vers la plaine de la montagne du Vent noir.

Pour cela, lors des trajets en bateau, trains il ne faut pas hésiter à montrer aux joueurs des couples, des groupes de personnes souriantes, non agressives, heureuses même qui parlent d'un grand événement. Montrer la pénurie de matériel d'expédition, les hôtels complets mais qui se vident en une nuit. Ne pas hésiter à montrer l'étonnement des habitants sur place, l'inquiétude des guides de voir autant de monde partir SANS revenir...

L'idée est de préparer les joueurs à la foule qu'ils vont retrouver dans la vallée. Il faut IMPERATIVEMENT éviter le côté quasi-comique de la foule planquée et que personne n'a vu passé...

Ce point fait, on peut reprendre la trame du scénario:
- miss Nathalie Smythe-Forbes, fondatrice et unique journaliste de l'Etoile de Nairobi


- Jomo Kenyatta: il emmène nos PJ près d'une personne qui elle aussi lutte contre EUX


- la rencontre avec le vieux Bundari


- Puis l'expédition vers la montagne du Vent noir: ici il faut faire en sorte que les PJ arrivent vers la caverne du lieu du rituel, la vision de la foule dans la vallée.

- Enfin: de nuit, la grande scène finale: le rituel de naissance et "papa Nyarli"




Conclusion

Voici ma trame pour ma prochaine maîtrise des Masques de Nyarlathotep. Elle est bien entendu très personnel mais repose sur mon expérience et les difficultés rencontrées.

Je tiens à souligner et remercier pour ce travail :
- les très chouettes vidéo de RôlisteTV: ici
- le forum CasusNO

En espérant que ce travail vous aide dans vos prochaines maîtrises... 😇




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire