Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

samedi 25 juillet 2020

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre 5: "London calling"


Pour cette session, le groupe de PJ reste le même avec Helen la musicienne, Gabriella la médium et Simeon le libraire.

Le 20 octobre 1928, nos amis reçoivent un colis d'Irène Lemond: dans une boite de gâteaux, ils trouvent une lettre, un article du The New York Times et surtout un enregistrement d'un rêve de Paul.

Dans ce rêve, Paul voit une ville en flammes, un feu qui "poursuit" un pauvre homme, un serpent, la trace baveuse et répugnante de la Bête et une comptine "enfantine" parlant de l'incendie de Londres de 1666...

Nos amis téléphonent à Robert Carrington qui est toujours à Londres et qui leur parle un étrange rêve fait de flammes et de fureur. C'est avec plaisir qu'il les verra à leur arrivé à Londres.

Passons sur le trajet en bateau pendant lequel Simeon essaye d'améliorer son mandrin, Helen sa connaissance de la nature humaine et Gabriella, plus pragmatique, s'exerce aux armes à feu.



Voir Londres et mourir

C'est donc le 31 octobre que notre fine équipe arrive enfin à Londres.

Helen leur indique un "petit" hôtel "sympathique" pour y déposer leurs bagages: le Ritz... et ses "chambrettes" ^^

Et c'est dans la salle de restaurant que nos investigateurs retrouvent Robert et un de ses amis londoniens: Nadim El Nassif qui est son agent en charge d'une négociation pour l'achat d'une galerie d'art dans le quartier de Soho.


Pendant la soirée, nos amis font écouter le rêve à Robert qui semble particulièrement choqué: il a fait le même rêve et surtout, un député, Terrence Datler, a été la victime d'un attentat terroriste et il est mort brûlé vif... Il devait intervenir lors du colloque du 5 novembre prochain "Weapons to end war" avec deux autres représentants du gouvernement britannique: Sir Reginald Dawes et Arthur Branstone, une figure montante de la ligne fasciste des conservateurs.

Nadim, qui s'est pudiquement éloigné pendant que nos investigateurs écoutaient l'enregistrement du rêve de Paul, leur indique qu'il peut les aider à rencontrer Sir Dawes. Il connait beaucoup de monde sur Londres et c'est avec plaisir qu'il veut aider des amis de Robert.

La soirée se termine avec une invitation de Nadim pour le lendemain soir au restaurant le Luxor, en face du Royal Opera House. Opéra qui jouera l'Aida de Verdi le 11 novembre prochain. Nadim leur promet des places de choix!

Investigations et cendres froides

Le lendemain, le 1er novembre, nos investigateurs décident d'aller voir la maison du défunt monsieur Datler. La maison est située dans le quartier chic de Chelsea. Pourtant en arrivant devant la ruine calcinée, le charme bucolique du quartier n’opère plus: le toit semble avoir été soufflé par une explosion, des arbres sont brûlés, noircis à en devenir cassant et une trace au sol montre l'endroit où le pauvre homme est mort. 

Étrange, le corps de l'homme se trouve à une vingtaine de mètres de la maison et cela donne l'impression que le feu l'a "poursuivit" en sautant "d'arbre en arbre".

Simeon interroge un gamin de course qui passe dans la rue mais n'obtient pas grand chose de plus: oui il y a eut une attaque, plusieurs hommes avec des bouteilles d'alcool et des briquets, oui le monsieur est mort brûlé...

Gabriella, elle, décide d'aller aux dépôts de journaux pour fouiller dans les invendus et les derniers numéros. Simeon et Helen l'accompagnent.

C'est Simeon qui trouve un article "prometteur": une pasteur du quartier de Stepney jure qu'une salamandre géante à gober son chat.

Nos amis partent pour ce quartier plus populaire de Londres.



Et tombe rapidement sur la jeune femme, Miss Molly, une pasteur disons assez moderne pour troubler nos amis conservateurs ^^


Miss Molly leur raconte qu'une bête écailleuse ressemblant un peu à une salamandre de feu a attaqué son chat et l'a avalé tout rond. Elle a essayé d'intervenir mais le monstre est repartit vers le quartier voisin et elle ne préfère pas s'y aventurer seule: le quartier est tenu par les "fascistes de l'Est de Londres", chemises brunes, matraques et autres comportements violents...

Elle les prévient également qu'un dispensaire à ouvert dans ce même quartier et que le Docteur Lewis, le médecin a l'origine de ce projet, a des accointances avec ces "drôles" de chemises brunes...

Pendant la conversation, Gabriella trouve une écaille noir et rouge, une écaille grosse comme son doigt et laisse imaginer la taille de la chose qui a attaqué le chat de miss Molly...

Malgré l'avertissement de notre jolie pasteur,  nos amis vont quand même essayer de retrouver la créature et se retrouvent vite avec deux chemises brunes qui les provoquent... Simeon, en bon citoyen américain, les fait fuir en leur pointant son pistolet sous le nez. radical mais efficace.

Mais nos amis décident de ne pas capitaliser sur cette "victoire" et quitte rapidement le quartier.

Gabriella souhaite montrer l'écaille à un scientifique et ils se rendent donc au museum d'histoire naturelle où le professeur Austin Reynolds les reçoit. 

En voyant l'écaille, le professeur s'agite: c'est une découverte incroyable, comme si cette écaille provenait d'une version plus anciennes des petites salamandres inoffensives. Vu la taille de l'écaille, la créature doit faire la taille d'un grand chien et ne survivra pas longtemps au climat londonien. Le professeur va quand même faire un signalement car cette chose peut être dangereuse et surtout, si on l'a trouve en plein Londres c'est que quelqu'un l'a ramené ici!

De retour à l'hôtel, Helen a juste le temps d'être "un peu en retard" pour se rendre avec Simeon et Gabriella au restaurant le Luxor.

Sur place, Nadim a réservé la moitié de la salle car il aime bien "manger au calme". c'est un hôte incroyable qui partage la "passion" pour nos amis pour la découverte des secrets : "mon pays s'est construit sur des demis vérités et des pans entiers de son histoire ont été "gommé" comme cette sombre période du pharaon noir et de sa reine démente Nitocris".

Il les raccompagne en calèche, car "Londres en calèche c'est quand même autre chose!"

Investigations enflammées

A 10h, le matin du 2 novembre donc, nos investigateurs reçoivent un message du secrétaire de Sir Reginald Dawes qui, à la demande de monsieur El Nassif, les recevra avec plaisir à 14h, à sa demeure de Hampstead.



Nos amis arrivent devant la belle demeure du Sir Dawes, enfin elle serait "belle" en l'absence des cris et des hurlements: deux hommes face à la maison lancent des bouteilles d'alcool, le troisième étage de la maison est la proie des flammes et derrière la demeure, les gens de maison cherchent à repousser d'autres assaillants.

Simeon aligne un des terroristes, se concentre sur un point à la base de la nuque et l'abat froidement d'un tir parfait.

L'autre se tourne vers nos amis et charge tel un dément, un dément immense qui possède des mains disproportionnées, un visage avec une mâchoire prognathe et les yeux enfoncés dans leurs orbites. Il bondit sur Simeon et lui plante une lame dans l'épaule.

Gabriella aide Simeon en fracassant à coup de pierre le crâne du géant qui s'effondre.

Simeon est gravement blessé.

Pendant le combat, une femme et une domestique sont sortis de la maison en feu.


Une fenêtre s'ouvre au premier étage: c'est Sir Dawes qui hurle à sa femme de partir avant que... Mais une terrible explosion propulse le lord par l'ouverture de la fenêtre. Mais une sorte de langue de feu bouillonnante le "rattrape et le replonge dans le brasier...



Puis c'est le silence, le feu semble s'éteindre de lui-même, les domestiques accourent devant la maison mais ne peuvent plus rien faire. Ils traînent un des terroristes:le dément hurle qu'ils vont tous brûler, que lui il sait des choses, les fils de la terreur de Tooting... Gabriella cherche à le faire parler mais une odeur d'ozone s'échappe de la nuque du terroriste avant une détonation qui lui emporte le haut du crâne...

L'explosion est venue d'un dispositif installé à la base de son cou...

Gabriella sonde la lame du géant et voit une blouse blanche, des expériences et surtout une seringue contenant le sang d'une chose inhumaine...

Le soir, le repas est bien plus calme et a lieu dans la chambre du Ritz où Simeon se repose. Robert et Nadim sont venus prendre de ses nouvelles et, après une rapide course, Nadim offre à nos blessés, un "remède souverain": un whisky de 20 ans d'âge... ^^

Le serpent des enfers

Nos investigateurs ont un objectif: trouver les fils de la terreur de Tooting! Pour cela, ils vont chercher à contacter l'ancien leader de ce groupe, Kevin Smith, un alcoolique bien connu du quartier ouvrier de Tooting.



Et ils le trouvent sans mal, en train de s'imbiber dans un pub. Il est loin le leader charismatique d'un mouvement pacifiste de défense des ouvriers...


Kevin leur indique que le QG de ces fous furieux est une ancienne usine de fabrication de poussettes, aujourd'hui à l'abandon. En journée il n'y a personne car vu les dégâts qu'ils font, ils doivent se terrer comme des rats...

Sur place, nos amis trouvent des photos des maisons des premières victimes, un relevé de surveillance et une serviette en cuir noir contenant des seringues. La serviette appartient à un certain Christopher Lewis... Ils se rendent sur le toit et découvrent que quelqu'un a monté des bidons d'essence et tracer des cercles étranges à la craie...

Ils retournent au Ritz et demande à Nadin si il peut les aider à obtenir une descente de la police pour arrêter les fils de la terreur. Nadim accepte sans difficulté.

En fin d'après-midi, deux inspecteurs de Scotland Yard se présentent à l'hôtel pour discuter avec nos investigateurs. ces derniers en profitent pour leur demander de les accompagner chez le Docteur Lewis, l'homme en lien avec deux partis ultra violent mais opposés...

C'est donc vers 20h, qu'ils prennent "d'assaut" le dispensaire: un policier force la porte d'entrée et plaque la chemise brune qui tente de le stopper et le menotte.

L'agent Barnes et son collègue se ruent à la cave sur les indications du fasciste. Nos investigateurs les accompagnent et tentent de les prévenir des dangers qu'ils vont rencontrer en bas...

Et la folie se déchaîne: le Docteur Lewis est derrière un établi du parfait chimiste mais surtout lâche sur ses assaillants deux salamandres monstrueuses.

Une des choses mord violemment l'agent Barnes et lui inocule un violent poison qui le fait tomber.

Son collègue, plus chanceux abat d'un tir l'autre horreur.

Mais les choses deviennent encore plus étrange quand le seul policier encore debout vient se planter devant le Docteur et lui obéit docilement, lui servant de bouclier humain.


Puis, le Docteur révèle sa vraie nature en devenant une sorte d'hybride serpent/humain et mord le coup du policier avec ses crocs à venin dégouttant de poison.


Simeon lutte avec difficulté contre la salamandre. 

C'est ces dames qui sauvent la mise de notre libraire en se débarrassant de la salamandre.

Gabriella essaye de contourner le docteur pour voir qu'elle est la chose qui hurle dans le fond de la cave.

Helen suit Gabriella.

Elle découvre, dans un lit médicalisé, une pauvre chose, le "petit" frère du docteur: un homme-serpent dégénéré...


Helen essaye de le "prendre en otage" pour que le docteur laisse Simeon... Hélas un homme-serpent ne doit pas réagir de la même façon que nous: le docteur mords violemment Simeon qui s'effondre, son corps luttant contre le poison.

Helen tue alors la chose estropiée provoquant la fureur de son "grand-frère" qui lui fonce dessus. Helen évite de justesse le coup mortel pendant que Gabriella blesse mortellement le docteur avec un couteau de cuisine...

Le silence se fait alors...

Gabriella part prévenir les secours pendant qu'Helen inspecte la cave et trouve des dispositifs de "contrôle mentaux" comme celui qui a fait sauté le haut du crâne du terroriste mais également un carnet de note reprenant les recherches démentielles du docteur.

Et dans ce caret, un courrier sert de marque-page, un courrier montrant qu'il existe peut-être une conspiration terrifiante...



Une conspiration? Mais alors y a t-il un pouvoir plus sombre derrière ces événements? Et dans ce cas là, le fait que se soit le député Branstone qui prenne la tête du programme "Weapons to end war" n'est peut-être pas anodin...



FIN





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire