Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

dimanche 28 octobre 2018

Campagne onirique de l'Appel de Cthulhu : le journal d'Arram "Expéditions et Dieux" : chapitre 1

Voici donc la suite de ma campagne onirique: nous retrouvons donc Darrel, notre maintenant enseignante au collège de jeunes filles d'Ulthar et Arram, le maine coon auteur des mémoires que vous allez pouvoir lire...

Au regard de sa dernière publication, le texte d'Arram sera peut-être annoté par notre investigatrice pour donner des "précisions" ^^




Nouveau départ:

Depuis maintenant trois mois, nous sommes installés (Darrel et moi) dans une charmante petite maison typique d'Ulthar. Darrel donne des cours d'histoire du monde de l'Eveil au collège de jeunes filles et, pour ma part, je profite de certains cours en auditeur libre pour parfaire mes connaissances.

Nous sommes en octobre, l'air se fait un peu plus humide mais les températures restent agréable. Bon l'hiver approchant, cela veut également feu de cheminée... Bref le temps passe tranquillement, sans heurt...

Bien entendu tout cela ne pouvait durer et il était important pour moi de ne pas laisser Darrel dans une routine aussi ennuyeuse. J'ai donc eu l'idée de l'organisation d'une expédition scientifique! De partir découvrir le vaste monde et de résoudre les grandes questions de notre Temps!


NB. Darrel: oui, une IDEE de l'organisation d'une expédition scientifique, une fois que j'ai obtenu la permission de la doyenne, effectuée les recherches pour trouver un site intéressant, préparer la logistique, trouver un itinéraire sûr et une caravane à accompagner... Bref des détails techniques^^


Notre première expédition aura donc pour but de résoudre le mystère entourant les ruines de Golthoth, ancienne capitale du Califat de Cuppar-Nombo, désertée il y a plus de cent ans après avoir "perdue les couleurs de la vie".

J'ai proposé à Darrel l'itinéraire suivant: une halte au café d'Ulthar pour un dernier chocolat chaud, un passage au collège pour y saluer une ou deux des mes amies proches et ensuite direction Golthoth!


NB, Darrel: après les pauses câlines de monsieur, nous avons deux jours de chevauché à dos de chameau à travers la partie occidental de la forêt de Skai, avant de rejoindre notre caravane à l'entrée du désert de Cuppar-Nombo,un peu plus de 6j dans le désert, une halte dans la ville de Dirnen, puis 2j encore de traversé des sables avant d'arrivé à la capitale actuelle du Califat, la bien nommée Cuppar-Nombo, à une journée des ruines, but final de notre voyage... Bref des détails techniques ^^


La caravane: le cirque ambulant de Jabda Ire

C'est donc à l'entrée du désert que nous faisons connaissance avec nos compagnons de voyage pour la traversé du désert jusqu'à la capitale. Il s'agit donc d'un cirque ambulant qui va passer la saison froide à Cuppar-Nombo en tant qu'invité du prince Fiasal.

La caravane est constituée d'une vingtaine de chameaux et de buopoths (un mélange d'éléphant et hippopotame), d'un troupeaux de gazelles et autres herbivores:



Mais surtout de la propriétaire de ce cirque, la belle Jabda:


Qui nous accueillent pour la veillé au milieu de ce petit village de tentes. Elle nous présentent les autres artistes:

les cavaliers bleues, une troupe d'acrobates équestres et danseurs de sabre :


Hélas, il y a aussi le compagnon de Jabda, Oumerri, cracheur de feu et responsable de la sécurité du convoi :


Puis Jabda nous présente à une petite blondinette d'à peine 10ans, une grande magicienne dit-elle avec un clin d'oeil. Et en effet, la jeune Nachita fait "apparaître" en un claquement de doigt des doubles d'elle (qui sortent en fait de derrière les toiles des tentes mais chut...^^ ).

Pour finir, Jabda nous montre un colosse, occupé à surveiller les alentours: Chose, un muet pas très malin mais d'une force incroyable:


Nous partons ensuite nous coucher pour le grand départ demain matin après une "salutation au soleil, seigneur Karakal" par Oumerri et d'autres membres de la caravane.

Le Désert:

1er jour: Les lynx hilares

Je ne l'ai appris que le soir, lors du montage du camp, sinon ils auraient pris une patte de chat en travers de la truffe ces deux imbéciles.

En effet, en milieu d'après-midi, Darrel a été la cible des ricanements et des blagues idiotes de deux lourdauds de lynx.


Dire qu'on est de lointain cousin...

NB, Darrel: monsieur oublie de dire que la veille il a discuté avec cette bande d'andouilles et n'a pas fait attention et donc il a tout déballé: le but de notre expédition, l'itinéraire... Bravo la discrétion!


2ème nuit: L'histoire de Le Nuit

Lors de la veillée, Oumerri a conté une histoire particulièrement effrayante (la grande magicienne et ses doubles ont filé dans leur tente, tremblante de peur).

Il a raconté l'histoire de la déesse Lilith qui, jalouse des autres dieux dieux, décida de garder pour elle ses adorateurs dans une vallée isolée, de les couper de la lumière du soleil pour qu'ils ne vénèrent qu'elle. Le temps passa et même le soleil arrêta de briller au-dessus de la vallée, ne perçant plus la nuit. Nuit qui commença à "prendre vie" avant de devenir la chose que l'on nomme avec peur "Le Nuit", amant maudit de Lilith.

Le peuple de Lilith est aujourd'hui connu comme la horde de Nuit... Perdue pour toujours...

Darrel, après avoir discuté avec Oumerri, a compris les raisons de cette horrible histoire racontée aux enfants: c'est un avertissement pour qu'ils ne suivent jamais les "choses" dans la nuit et restent dans l'enceinte du camp...

4ème jour: La prison des rêveurs

Oumerri a indiqué à Darrel qu'en fin de journée, nous serons obligatoirement à quelques distances d'un avertissement des Dieux: la prison. Il s'agit d'un lieu qui apparaît à chaque caravane, sans possibilité de "léviter", pour rappeler à chacun le respect que l'on doit aux Dieux!

Il ne s'était pas trompé et en fin de journée, à une centaine de mètres de l'oasis, nous devinons la silhouette de la prison:


Bien entendu ma Darrel a voulut s'en approcher et voir l'intérieur de la prison. Je l'ai donc suivi à quelques distances. Elle a juste jeté un regard prudent et après aperçu l'intérieur de la prison, elle est revenue rapidement au camp, tremblante et éprouvée par la vue des châtiments...

5ème jour: la salutation au Soleil de Darrel

Darrel a pris la décision seule : elle a participé à la salutation au Soleil et a demandé à Karakal comment elle pouvait porter à nouveau la lumière dans les ruines de Golthoth.

Le soir, j'ai moi-même pris l'habitude de demander à Bastet de faire attention à ma Darrel et un peu à moi aussi.

NB, Darrel: il est quand même adorable mon matou ^^


6ème jour: l'avertissement

Darrel m'explique que l'avant-garde de la caravane a trouvé un avertissement: une représentation archaïque d'un joueur de flûte, faite d'un verre tranchant, "imprimée" par une forte chaleur à la surface d'un rocher.



L'arrivée à Drinen: la cité qui s'éteint

C'est donc le soir du 6ème jour que nous arrivons à Drinen.


Dans la journée, il s'agit d'une magnifique cité mais, comme Oumerri nous a avertit: la nuit, la cité devient un lieu de débauche et une procession de chanteurs des morts emportent les plus débauchés vers les catacombes...

Darrel doit donc rester dans l'enceinte du caravansérail et veiller sur les triplés pendant que Jabda, Oumerri et quelques danseurs de sabres vont donner une représentation "adulte" au quartier des plaisirs...

Darrel va donc passer une partie de la soirée à jouer aux cartes avec les triplés et moi-même. Bon le jeu ressemble au tarot mais avec des combinaisons de coups pour remporter le pli qui dépasse ma capacité de concentration.


Surtout quand Nachita nous explique que la vrai version à "quelques" cartes de plus...

Nous sortons de la tente pour laisser la magicienne et ses "doubles" dormir tranquillement.

Darrel est alertée: Chose n'est plus à son poste et on entends le son d'une flûte. Elle s'approche de l'enceinte du caravansérial et voit une sinistre procession: des joueurs de flûtes


Suivant le prêtre des Chansons des morts:


La procession remonte vers la cité, les portes s'ouvrent et on devine que demain d'autres victimes auront rejoint les catacombes...

Darrel remarque alors que Chose semble, lui aussi, venir de l'extérieur de l'enceinte. Elle le laisse passer et file voir là d'où il vient. je la suit sans me faire remarquer.

Elle fait une sinistre découverte: le corps à demi-enfoui d'un jeune fennec, égorgé...

Elle décide donc d'en parler lors du retour de Jabda et Oumerri au milieu de la nuit et de se méfier de Chose. Pour ma part j'ai passer le reste de la nuit à faire des reconnaissances dans l'enceinte du camp, surveiller la tente des triplés et celle de Chose.

Le lendemain nous partons pour notre dernière étape avant les ruines: la cité-capitale de Cuppar-Nombo

A suivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire