Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

samedi 10 juin 2017

Compte-rendu de la campagne "La terreur venue du Ciel" sauce 1890: Les North York Moors 1/2

Et voici donc la suite de l'épisode "vampire" de la campagne, ^^

La piste les mène donc vers Seth Gray, dernier survivant du groupe Elder et dernier à savoir ce qui se trame dans cette histoire...


I Un érudit oublié de tous

Seth Gray habite Hoblea House près du petit village d'Ugthorpe. Nos amis y arrivent en milieu d'après-midi. Ils attendent longtemps sur le perron que leur hôte arrive jusqu'à la porte après un vigoureux coup de marteau de porte.

Observant les abords de la propriété, nos investigateurs remarquent que la demeure est propre et bien entretenu et représente un travail quotidien important vu que personne d'autre que l'érudit ne semble habiter ici. Un point étrange: la serre s'est écroulée suite à la poussée des plantes qui semblent particulièrement vigoureuses à cette époque de l'année (juin 1891).

Leur hôte ouvre lentement la porte et c'est un vieillard qui accueille nos amis, ce premier se repose sur une lourde canne et respire avec forts sifflements. 

Il est ravie de les accueillir et semble même un peu naïf d'ouvrir ainsi sa porte à des étrangers. Nos investigateurs passent dans le petit salon, "essayent" d'arriver jusqu'à la table en slalomant entre les piles de livres, de revues et autres objets de curiosités.

Sur la table, il y a un thé brûlant délicatement parfumé et des biscuits délicieux. Pourtant Seth semble bien incapable de faire une telle préparation.

La discussion commence...

Seth prends frontalement la nouvelle de la mort de ses amis mais semble réussir à garder son sang froid et ne montre que peu d'émotion (gentleman oblige). Il explique alors comment le groupe s'est constitué. 

Pour lui, tout à commencer il y a 7 ans quand il a rencontré un à un ses amis qui avait décidé de résoudre les mystères du monde réel, un groupe d'investigateurs démontrant l'arnaque de certains spirites. Rien de bien méchant. Lui, Seth, était la source de documentation, il n'allait que peu sur le terrain et préférait resté chez lui et communiquait par courrier avec ses "camarades".

Les liens se sont un peu distendus et nos investigateurs comprennent que Seth doit la vie sauve au fait qu'il soit si loin du "terrain".

Seth indique qu'il y a un an, Elder et le reste du groupe ont découvert "quelque chose" qui semble également les avoir remarqué.

Il a vu Elder il y a un mois qui recherchait le moyen de se défendre contre une chose invisible. Seth lui a conseillé une formule alchimique mais Elder n'a pas prit le temps de l'écouter.

Sur ces mots, Seth les invite à passer à table où les attends une très agréable soupe aux potirons (qui ne sont pas de saison) et un vin très agréable. Notre ethnologue remarque juste que notre ermite dépose un bol de lait et une écuelle d'eau propre sur le perron de la porte...

Notre médecin, lui, refuse de manger, attendant que son ami se serve en premier ^^ 

A la fin du repas notre ethnologue est persuadé d'entendre une porte claquée mais il n'y a personne dans la cuisine et justement cette dernière ne semble pas utilisé alors que la table est desservie...

Puis il décide de faire un tour dehors pour fumer et découvre un potager absolument magnifique où les légumes semblent oublier les saisons...

La nuit se déroule parfaitement, dans un calme et un sentiment de sécurité absolue!

II Recherches et sortilèges

Après un petit déjeuner complet, nos amis s'attaquent à la bibliothèque de Seth et le terme n'est pas trop fort quand on voit les piles de livres contre tous les murs, des échantillons un peu partout...

Ils estiment rapidement qu'il faudra des semaines pour s'y retrouver dans ce bazar ou même déjà apercevoir le bureau. Ce dernier est couvert de papiers, objets et autre fatras le rendant même difficile à distinguer du reste des piles de livres.

La première matinée est infructueuse, ils arrivent tout juste à découvrir que certains lieux semblent posséder des "qualités" les rendant important ou alors que certaines bâtisses abandonnées ne sont pas toujours inhabitées. Rien de bien passionnant.

Pause repas

A leur retour, ils découvrent que le bureau a été débarrassé et que sur ce dernier se trouve une carte montrant Lilla Howe et un cahier d'écolier comprenant des schéma et une étrange formule.

Seth leur indique que c'est justement la formule de la poussière funeste de Trismégiste qui permet de voir l'invisible. La carte, elle, est un cadeau d'un de ses étudiants devenu professeur Benjamin Graham, université de Durham.

Notre aliéniste décide donc d'étudier cette carte: elle démontre que le lieu de Lilla Howe est une sorte de leurre qui sert à attirer l'attention comme si, il y a des siècles, quelqu'un avait cherché à dissimuler un autre lieu. Justement il existe un autre lieu proche, Bloody beck, qui a une sinistre réputation et ne semble n'être qu'un piège naturel pour se rompre le cou. Notre investigateur est pris de vertige en comprenant que depuis des siècles, des choses dissimulent leur présence en allant jusqu'à modifier "l'histoire" des lieux à leur profit...

Notre ethnologue, lui, décide de travailler la formule et apprends de Seth qu'il y a le nécessaire dans sa cave mais lui demande aussi d'être prudent car cette formule sert à "briser" certaines frontières. La formule doit être réalisé en une nuit et finalisé aux premières lueurs de l'aube sous peine d'échec.

Le soir, au cours du dîner, Seth leur apprends qu'il a reçu un télégramme de Julian et nos amis lui expliquent que ce dernier a cherché à les tuer. Seth est surpris mais commence à comprendre que les choses se servent maintenant de Julian pour l'atteindre. Seth ne lui répondra pas.

Par contre, il y a un deuxième télégramme, envoyé au même moment: celui de Tomas Jenkins (le journaliste "incompétent" de Whitby) qui veut venir poser quelques questions à Seth. Jenkins indique qu'il sera dès demain à Ugthorpe et attendra des nouvelles de Seth.

Il n'aura pas fallut longtemps avant que les "choses" ne les retrouvent...

Inquiet de devoir à nouveau lutter contre le monstre invisible, notre ethnologue descend à la cave préparé cette fameuse poussière. Notre aliéniste, lui, surveillera depuis l'escalier que rien ne vienne gêner son ami.

III Le rituel de création et une journée "entre gentlemen"

Notre ethnologue se lance donc dans la création de la poussière funeste. Il descend dans la cave, se place devant les ingrédients et commence la préparation. Les premières étapes sont compliquées, notre investigateur hésitant a dut mal à comprendre ce qu'il fait puis la formule semble prendre le pas sur lui-même. Il prononce des mots incompréhensibles, distille les ingrédients avec des poses mystiques, des proclamations aux étoiles et à des dieux inconnus.

Il commence même à cracher un peu de sang, des larmes noires coulent sur ses joues mais rien ne semble pouvoir l'arrêter et, surtout, il ne veut pas stopper cette horreur qu'est cette formule alchimique.

Il n'est plus conscient de lui, son cœur bât à un rythme puisant et le sang lui monte aux tempes.

Vient les premières lumières de l'aube et la formule est complète. Notre ethnologue s'effondre. Notre aliéniste est heureusement là pour lui prodiguer des soins et le ranimer. Son cœur a faillit lâché...

Après un petit déjeuner et une courte période de sommeil, nos amis décident de se rendre à Ugthorpe pour décourager le journaliste.

Il le retrouve en fait au magasin général et ils commencent à échanger des banalités pour noyer le poisson. Mais le journaliste semble trop content de discuter avec eux, les heures filent et soudain nos amis sont pris d'un doute horrible: Seth est seul à la maison! Ils repartent donc à toute vitesse vers la maison isolée et, hélas croise Julian Baker dans un cab...

Une nuit sans lune se lève et, sur le perron, les bols de lait et d'eau sont renversés...

IV Une nuit d'horreur

Ils montent quatre à quatre les escaliers pour retrouver Seth. Ce dernier est en larmes mais en même temps à un sourire mauvais au moment où il termine une horrible mélopée.

Un bruit de gloussement se fait entendre et l'encadrement de la porte de la chambre de Seth semble ployer sous le poids d'une chose invisible, énorme qui se dirige vers nos amis.

Notre ethnologue projette la poudre funeste et la chose devient alors pleinement visible.


Nos investigateurs s'essayent aux armes à feu mais ratent lamentablement leurs cibles. Pendant ce temps Seth, toujours en larme, essaye de lutter contre l'emprise de la "chose" en se frappant, en essayant de se blesser pour perdre conscience: il se frappe le bras contre l'armoire pour que la douleur le fasse défaillir.

Le vampire stellaire passe à l'attaque et plante son tentacule/gueule dans le cou de notre aliéniste et commence à se nourrir de son énergie. Notre amis pli sous la douleur et, de façon presque comique, sent qu'on glisse sous lui une arme, une épée grossière. Notre investigateur tente sa chance et frappe la bête de toute ses forces avec cette épée antique. Un combat à mort s'engage...

Notre ethnologue, lui, se retrouve devant un Seth lui crachant toute la haine d'une chose immorale et lui promet mille morts.Il comprend que cette chose cherche "simplement" à effacer toutes traces de leurs existences et continuer à laisser les humain "jouer" avec leur technologie délirante.

Sur le palier, le combat se termine: notre aliéniste est gravement blessé et sent sa force consommée par la chose, chose qui, elle, termine de fondre sur le parquet dans un bruit écœurant de rires enfantins. Il tombe alors dans un état de semi conscience et lutte pour atteindre l'encadrement de la chambre.

C'est dans cet état second, qu'il sort une feuille de cahier d'écolier de sa poche (il jure qu'elle n'y était pas avant) et commence à prononcer les paroles inscrites sur le papier. Il prononce alors une magnifique chanson qui gagne en puissance de plus en plus et a pour effet de paralyser Seth et de le faire tordre de douleur.

pendant ce temps, notre ethnologue cherche à bloquer Seth mais la chose essaye de saisir notre investigateur en utilisant le bras disloqué de Seth sans aucune retenue, achevant de le détruire dans un horrible bruit humide d'articulation brisée.

La mélopée prend tant d'ampleur que deux dents de notre aliéniste se déchausse et que son cœur recommence à battre fortement. Il achève le "sort" et voit alors une sorte de mouche noire bourdonnante s'extraire du crâne de Seth comme sortant d'une motte de beurre liquide. La chose semble en partie immatérielle et prendre consistance en "relâchant" son hôte...


La chose tourne ses trois yeux humains vers notre ethnologue et à ce même sourire inhumain qu'avait le pauvre Seth. Notre investigateur perd son sang froid et écrase la chose à plusieurs reprises avec son bon soulier anglais.

Épilogue

Après cette horreur, un médecin est appelé pour soigner Seth. Ce dernier perdra son bras droit, irrémédiablement détruit. Notre aliéniste, lui, conservera à vie une faiblesse physique importante (perte définitive de 25% en force ou 5 points de force en V6).

Après le départ du docteur, il se produit quelque chose d'étrange, de mystérieux: dans la chambre de Seth, des yeux rouges sont visibles qui sous le lit, qui en haut de l'armoire, derrière la fenêtre et semblent veiller sur le vieil homme. Cette maison aime beaucoup son érudit...

Le lendemain nos amis décident de se rendre à Bloody beck et de disparaître de la vie de Seth pur un moment...

FIN DE LA SESSION








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire