Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

jeudi 12 janvier 2017

Pendragon: la saga de Sir Elad fils de Seriol, Le chevalier noir session 1


En avril 2016, j'ai rejoins une campagne au long court sur le JDR Pendragon. Pour garder une trace de ses supers moments je vais rédiger la saga de mon chevalier: Sir Elad, fils de Seriol. En italique je ferais quelques annotations techniques.


An 486: le Chevalier noir

Voici maintenant deux ans que je suis chevalier et aujourd'hui est un jour solennel: l'enterrement de Sir William, celui qui m'avait pris sous son aile. Le moment est solennel et chargé d'émotions. Avec mes compagnons nous portons le corps en terre sous le regard bienveillant de Dieu.

Pendant la soirée, nous échangeons avec Sir Rolland, cousin de William et l'écuyer du défunt, Simon, porteur des dernières volontés de son maître.

Le lendemain matin, après ma veillée, nous nous retrouvons pour l'ouverture du testament. Nous apprenons que Sir William souhaitait que nous assurions une bonne moralité à son fils et que Dalan comprenne sa place et devienne un chevalier confiant et compréhensif.

Dans l'après-midi nous partons donc pour le domaine de Sir William pour retrouver son fils.

Nous arrivons en vue de l'abbaye de Noctua qui a été incendié et attaqué par des saxons. Une relique a été volé: le linceul d'un saint!

Fait étrange, un des voleurs saxons se serait signé avant de saisir le linceul (?)

Nous partons de suite à leur poursuite!

Nous tombons rapidement sur un camp de troubadours et mes compagnons décident de passer la nuit avec eux. Pour illustrer le comportement pieux d'un chevalier, mon écuyer, Henri et moi-même faisons une veillée d'arme pour recommander nos âmes à Dieux dans notre quête pour retrouver la relique.

Mon chevalier est chrétien breton, très pieux et il est entouré de trois chevaliers païens et un chrétien breton bon vivant...

Après cette nuit, un jeune conteur du camp, Elijad souhaite nous accompagner. Soit.

Arrivé au niveau d'un petit village, nous trouvons des témoignages du passage de nos hommes mais nous devons entrer dans le domaine de Sir Aegon, un chevalier à la réputation douteuse.

Nos hommes se sont enfuis dans la forêt noire et nous les poursuivons. nus tombons rapidement sur un camp saxons. Sir Owain lance une charge téméraire poussée par sa haine sans même chercher à voir que ces hommes sont blessés et terrifiés par quelque chose.

Ne pouvant laisser une telle sauvagerie se produire, je hurle l'ordre que chacun baisse son arme et je suis écouté par tous qui lâchent leurs gourdins et épées.

Réussite critique sur le jet d'éloquence, un jolie 3 sur un D20 et, après mon RP, le MJ valide le fait que chacun se calme et reste sur ses positions.

Fin de notre première séance

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire