Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

dimanche 10 septembre 2017

Compte rendu de la campagne "Par-delà les Montagnes Hallucinées" sauce 1890: Livre II: L'Océan


11 septembre 1892

Une heure après le départ, les membres de l'expédition sont invités dans le mess "réservé" et James et le professeur Moore commence à faire sauter les bouchons de champagne.

La fête se poursuit une partie de la journée avec les chants de baleiniers de Peter Sykes.

Nous rencontrons notre deux nouveaux compagnons:
- Killians James, un chasseur irlandais
- Charlène Whitston, une "botaniste" mais surtout une aventurière grande amie de la lady (un PNJ qui est devenu un PJ)

12 septembre 1892

La vie quotidienne s'organise:
8-9h: petit déjeuner

Puis cours académique: Premiers soins avec le Docteur Greene, Survie polaire avec Peter Sykes

12-13h: repas froid: sandwich et plats froids

Cours pratique: maniement des armes, fabrication des raquettes et entretien du matériel avec les frères Sorenson et Killian notre chasseur
ou cours de Météorologie avec le professeur Albermal

16h: Tea time (on n'est pas de bêtes ^^)

20h: repas du soir collectif avec un plat chaud servi dans sa marmite pour la convivialité.

La première partie du voyage est  tranquille et permet à chacun de faire connaissance. Après une halte aux canaries, nous retrouvons donc nos amis le matin du 24 octobre.

24 septembre 1892

Toute la journée, les membres de l'expédition, novices sur les océans, sentent le regard des marins et des autres explorateurs: ça ricanent, se bousculent en les montrant du doigts, rigolent à leurs passages...

Le soir, les lumières sont braqués sur la proue où un étrange personnage se hisse de l'océan: Davy Jones venant transmettre les convocations pour la Tribunal de Neptune lors du passage de la ligne!

Nos investigateurs sont tous concernés à l'exception du lieutenant et de notre ethnologue.

25 septembre 1892

Nos investigateurs, à la sortie de leurs cabines, sont conduits par des marins hilares vers un manchon de toile où ils doivent ramper au milieux des algues et autres choses gluantes.

Sortant de ce manchon répugnant, ils se retrouvent devant le tribunal de Neptune: Neptune a un déguisement de vieux pirates avec des algues en guise de cheveux, son "épouse" la reine Amphitrite incarné par le marin le plus barbue et huileux de l'équipage, le docteur, le barbier...etc

Chacun passe devant le Tribunal, accuser de crimes fantaisistes et doit "jouer le jeu" et accepter un gage bon enfant :
- Notre aliéniste est accusé de "laisser trop vivre ses patients" et comme son nom ressemble à schnaps à droit à une douche d'eau de mer (avec des morceaux de poissons).
- Notre Lady et notre botaniste doivent servir les bières au mess de l'équipage en portant une barbe factice.
- Notre chasseur, lui, a droit à une coupe du barbier pour répondre du crime "d'avoir confondu le nord et le sud!"

La journée se termine par une soirée festive avant que le bateau ne franchisse la ligne et que tout ce petit monde ne reprenne leurs habitudes. 

18 octobre 1892

Le professeur Moore annonce que le printemps a été particulièrement orageux au pôle sud et que les intempéries vont se poursuivre sur plusieurs semaines. La bonne nouvelle est que la mer de Ross est dégagée car la banquise s'est disloquée plus tôt. La mauvaise nouvelle c'est que le Gabrielle va devoir affronter ces icebergs...

Dans un mois, l'équipe sera sur la glace!

23 octobre 1892

Après les ultimes haltes dans des comptoirs d'Afrique, le Gabrielle file plein sud quand le baromètre plonge, annonçant un grain.

Vers 14h, un mur de nuage noir barre l'horizon, le capitaine décide de laisser le bateau "filer" la tempête.

Les vents sont violents et les membres de l'expédition restent en sécurité dans le mess. Il n'y a que notre chasseur qui s'installe dans la cale pour veiller sur sa meute de chiens.

5h plus tard la tempête s'arrête tout aussi brutalement et le soleil perce les nuages pour y laisser un ciel bleu.

25 octobre 1892

Le froid s'installe sur la bateau, le givre commence à couvrir le pont, les cordages, les caisses extérieures.

Et, dans la matinée, le capitaine et le professeur Moore appellent les membres de l'expédition sur le pont: le premier géant des glaces


Puis, pendant les jours qui suivent, tout le monde est sur le pont pour prévenir de l'approche de ces géants qui peuvent fracasser le bateau en un instant.

La brume se lève pour compliquer les choses: les géants de glace deviennent des figures fantomatiques, des silhouettes de puissances et de dangers mortels.

30 octobre 1892

Le Gabrielle traverse les dernièrs blocs de glace et se retrouve en mer de Ross. Il vont pouvoir passer la barrière de Ross et utiliser la baie de Moore pour débarquer. Tout se déroule au mieux!

4 novembre 1892

James Starkweather est d'une humeur radieuse ce matin et annonce au mess que l'expédition Lexington est "plantée" dans la glace et va perdre du temps pour se dégager.

6 novembre 1892

La Glace se rappel à nos amis: un baleinier est figé dans une gangue de glace et passe à quelques longueurs du bateau: il n'y a aucun survivant. La glace prends et ne rends jamais!

17 novembre 1892

Le camp de base est installé. Nos amis sont sur la glace! L'expédition commence enfin.
 


jeudi 31 août 2017

Galerie de personnages: Appel de Cthulhu, 1890

Corey Fitzpatrick

Ethnologue, a rencontré le lieutenant en Inde













Campagne: La terreur venue du ciel
                   Par delà les montagnes hallucinées

Lady Ashcroft et M. Finley













Scénario: Le Temps d'un Weekend
                Les Enfants de la tombe
                Mon amour...
Campagne: Le rejeton d'Azathot
                   Par delà les montagnes hallucinées 

Lieutenant Greenwald













Scénario: Le Temps d'un Weekend
                Les Enfants de la tombe
                Mon amour...
Campagne: Le rejeton d'Azathot
                   Par delà les montagnes hallucinées 

Porter Schwartz

Aliéniste, ami de M. Oliver Finley,













Campagne: La terreur venue du ciel
                   Par delà les montagnes hallucinées


Killians James

Un chasseur irlandais













Campagne: Par delà les montagnes hallucinées

Charlène Whitston

Une "botaniste" mais surtout une aventurière grande amie de la lady













Campagne: Par delà les montagnes hallucinées

vendredi 25 août 2017

Galerie de personnages: Appel de Cthulhu, Byzance an 800

Andronikos Kamateros













Campagne: L'idole de la citée oubliée
BG, Faits d'armes:
Un noble installé à Carthage pour essayer de conquérir une place qui lui est refusé à Constantinople en tant que 3ème fils.

Alexius













Campagne: L'idole de la citée oubliée
BG, Faits d'armes:
- Un ancien soldat des guerres berbères, aujourd'hui garde du corps du seigneur Kamateros.

Nastya













Campagne: L'idole de la citée oubliée
BG, Faits d'armes:
- Une intrigante, une magnifique danseuse recueillit par le seigneur après avoir était sauvé par Alexius.

vendredi 18 août 2017

Galerie de personnages: Appel de Cthulhu, années 20

Voici une présentation des différents investigatrices, investigateurs qui se retrouvent sur mes tables de l'Appel de Cthulhu.


Stanley ALBAS

Bibliothécaire à Boston











Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:
- Cicatrice à la tête du à un coup d'épée en fer par sa soeur psychopathe.
- Stan dirige une confrérie de bibliothécaires spécialisés dans les ouvrages rares et précieux. Ils se réunissent hebdomadairement dans l'arrière-boutique de la Librairie-Bibliothèque. Les membres de cette association sont devenus les amis proches de Stan.
- Un souvenir d'enfance déterminant fut la découverte de la Psychopathologie de sa soeur lorsque Stan là surprit en train de torturer des petits animaux dans la forêt familiale. Ce fut paradoxalement un bien précieux car cela lui a fournit un sens à sa vie: trouver un remède pour guérir sa soeur de sa cruauté mentale.
- Personne importante: Une prostituée nommée Frances auquel Stanley se confesse lors de séances systématiquement platonique.

- Il a depuis découvert un ancien ouvrage, dans une cave abandonnée, apparemment des gens sont mort pour le protéger...


Andrew Chow

Détective privé à Boston













Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:

- Particulièrement sur de lui, Andrew commence à voir que sa Réalité n'est peut-être pas si simple que ça.


Edward Ellwood

Architecte à Boston













Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:
- Riche architecte de Boston au regard particulièrement intense.
- Il collectionne les objets sportifs, les trophées retraçant les plus grands moments du sport et du baseball en particulier.
- Pour se rassurer, M. Ellwood a une balle de baseball signée à laquelle il tient énormément. Elle lui permet de se rappeler d'avant, avant le....

- M. Ellwwod a parfois des moments d'absence, des moments qui le plongent dans la plus grande angoisse, des moments où il aperçoit la raison de sa fragilité mentale...


Edith Fillman

Médium













Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:

- Edith a toujours son chat Attila avec elle. Un chat étrangement réceptif aux énergies du monde des morts... Il a un regard si humain.

Beth Ghibson

Journaliste à Boston













Scénario
BG, Faits d'armes:

Mathiew Walters

Aliéniste à Boston









Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:

- a réussit à apporter un peu de mieux être à de dangereux aliénés.

Penny Sullivan

Enseignante à Boston









Scénario
BG, Faits d'armes:

samedi 29 juillet 2017

Compte rendu de la campagne "Par-delà les Montagnes Hallucinées" sauce 1890: Livre I: Le départ


1er septembre 1892:

Nous retrouvons notre aliéniste Porter Schwartz, notre éthnologue Corey Fitzpatrick, Lady Ashcroft et son époux et sans oublier le lieutenant Greenwald. Ils sont logés à l'hôtel Océan, Plymouth.

Ils passent chacun devant Peter Sykes, guide polaire de l'expédition, pour essayer les tenues hivernales pesant plus de 8kg de fourrure et enduite d'une entêtante odeur d'huile. Les essaies sus le 20°C anglais devient vite un calvaire.

Peter leur explique, à nouveau, les bases de ces tenues et des sorties au pôle sud:
- les différentes parties de la tenue doivent couper toutes entrées d'air froid,
- il faut toujours surveiller son compagnon de sortie et signaler immédiatement toutes pertes de sensibilités ou l'apparition de lignes bleues sur le visage,
- l'importance des chaussettes pour éviter une amputation...

L'ambiance est donnée quand Peter illustre ses propos en montrant la partie gauche de son visage, "mangée" par le froid...

Puis c'est la visite médical devant le docteur Greene qui est ravie de compter un confrère dans l'expédition avec notre aliéniste. Les deux hommes prévoient passer du temps ensemble pour former un doublon si un malheur arrive à l'un d'entre eux.

Avant une séance photo, de plein pied: avec tenue polaire et tenue de ville. Le professeur More explique que ces photos serviront pour la presse mais, hélas, également pour honorer la mémoire d'un disparu.

L'après-midi c'est quartier libre:
- Notre Lady entame la rédaction d'un journal d'expédition,
- Notre aliéniste commence ses "fiches" sur les membres de l'expédition et se focalise sur les leaders, il évalue les éléments saillants de leur psyché pour anticiper les troubles que le stress risque de faire ressortir,
- Le reste de la fine équipe part voir le bateau: la Gabrielle et son dock de chargement protégé par deux "cordons" de police et un no-man's land pour repousser les curieux. L'activité est frénétique et nos ais ont du mal à comprendre comment un "si" petit bateau va pouvoir emmener 10 hommes d'équipages et les 15 membres de l'expédition...

Le soir c'est un repas avec l'ensemble des membres de l'expédition qui est donné à l'hôtel, camp retranché de l'expédition.

Pendant la soirée, notre aliéniste et notre lieutenant discutent avec le capitaine Vredenburgh qui, sous l'effet euphorisant de l'alcool, laisse échapper qu'il n'est qu'un second choix mais que l'autre candidat s'est suicidé...

2 septembre 1892:

8h c'est la conférence de presse dans le hall de l'hôtel: nos amis sont installés devant un parterre de journaliste et les deux leaders sur une estrade plus haut. Mais pour le mouvement l'estrade est vide et nos amis trouvent le temps long avec cette impression d'être une drôle de bête examiné par des journalistes prenant des notes au moindre mouvement.

Starkweather et Moore arrivent enfin et la conférence commence officiellement avec la présentation des membres de l’expédition puis du trajet vers le pôle sud avec à l'appui des cartes, des tirages photo du bateau et des explications très "feuilletonesque" de Starweather.

Puis c'est le début des questions/réponses avec la presse et tout semble rouler quand un jeune journaliste lève la main et pose LA question: Pourquoi repartez-vous vers une destination qui a connu la mort de la quasi-totalité des membres de la précédente expédition? Sachant qu'un des derniers survivant, la capitaine Douglas, s'est suicidé la semaine dernière?

Le silence est lourd, palpable puis c'est la fureur qui commence à se faire sentir: James Stakweather tance le jeune homme et lui demande si il faut immédiatement empêcher le monde de tourner de peur de découvrir quelque chose? Alors oui il y a des dangers mais la science n'avance pas avec des trouillards et de jeunes imbéciles qui ont peur de leur ombre!

Le journaliste est congédié.

Moore tente de "rattraper" les choses en levant un toast à la grandeur de l'empire britannique et de l'expédition qui reposent sur la science et non sur (mais ne termine pas sa phrase).

Le départ est annoncé dans 15j soit le 17 septembre.

Dans l'après-midi nos investigateurs (Aliéniste et Ethnologue) décident de rendre une visite au jeune journaliste à son bureau en ville. Ils le retrouvent facilement en train de préparer son carton après un licenciement sec. Il demande à nos amis de ne pas partir pour une expédition qui a pris la vie de tant d'hommes et brisée les autres au point de n'être que des épaves ambulantes, bavant dans des sanatorium...

Ça commence à faire beaucoup pour nos amis qui se rendent à l'hôtel pour obtenir des explication sur ce "plateau Dyer" et l'expédition Lake". Moore les reçoit dans sa chambre mais, pour ne pas attirer l'attention, leur donne rendez-vous le soir au fumoir de l'hôtel.

Après le dîner, Porter et Corey, rejoignent discrètement le professeur Moore et attendent des explications. Le professeur Moore leur explique donc qu'ils ont été choisit pour leurs compétences professionnelles mais également car il a entendu parlé d'eux suite à d'étranges affaires. Il est important pour le professeur d 'avoir des gens qui ont déjà connu des situations perturbantes. En effet, l'expédition Lake, elle, n'avait pas pris ce genre de sécurité et quand la folie a frappé sur la glace, les hommes se sont effondrés et sont morts...

Le plateau Dyer? C'est le point important de l'expédition car Lake, avant de sombrer, a noté dans son carnet d'expédition avoir trouvé les traces d'une route et donc d'une civilisation humaine. Le professeur Moore leur montre alors des calques papiers de ces traces mais également des fossiles de fleurs retrouvées.

Il doit quand même avoué que la fin du carnet, conservé aux Etats-Unis, montre également la chute mentale du professeur Lake quand il affirme avoir vu une sorte de tour sur le plateau de Dyer...

Nos amis quittent le professeur après avoir juré le secret sur cet échange.

4 septembre 1892:

Le réveil est beaucoup moins serein ce matin: James Starkweather est en fureur et hurle à la S.... et autres noms d'oiseaux. Il passe comme une furie dans le couloir des chambres et on entends ses cris dans l'escalier...

Nos amis découvrent la nature de l'ire de James: Acacia Lexington et son expédition sont partis ce matin de New-York vers le camp Lake, Pôle Sud!

James arrive à reprendre son calme et devient bien plus froid: convocation des membres de l'expédition dans une heure, grande salle de l'hôtel!

Une fois tout le monde, James expose les deux points suivants:
- La Lady Ashcroft se charge de trouver une scientifique pour l'expédition et prépare la contre-attaque médiatique,
- Le départ est avancé au 11 soit dans 6 jours!

Dans l’après-midi c'est donc une jolie rouquine: Charlène Whitston, botaniste, qui rejoint l'expédition et, surtout passe tout son temps avec la lady et les photographes de la presse.. La première page est assurée par ces dames.

Pendant ce temps nos amis, eux, participent au chargement d bateau: la vitesse est accrue et la mise en bulle" des membres de l'expédition décrétée: les au revoir aux familles sont faits et les autorisations de sortie de l'hôtel et le temps libre supprimés.

A la place d'une prise de conscience tranquille de l'arrivée du départ, nos mais sont confrontés à un changement brutal et accommodation se fera sur le trajet...

5 et 6 septembre 1892:

Sur ces deux matinées, nos amis reçoivent des lettres d'avertissement: une première très mystique parlant de "prison, de "dieux" et d'autres horreurs mortes. La seconde est plus lapidaire est leur promet la même fin que la capitaine Douglas...

Ils alertent Moore qui est déjà au courant car il a lui aussi reçu le même genre de "gentilesse".

Normalement ici, dans la trame officielle de la campagne, il faut ajouter deux chapitres complets. Je préfère les retirer pour garder la sensation d'urgence du départ, la précipitation et la menace qui rôde.

11 septembre 1892:

La Gabrielle prends la mer, direction les Canaries, puis l'Afrique et ensuite, l'inconnue!














mercredi 26 juillet 2017

Compte rendu de la campagne "Par-delà les Montagnes Hallucinées" sauce 1890: Mes notes sur le Livre I: Le départ

[ALERTE SPOILER] Nouvelle campagne et donc nouvelles adaptations sauce 1890 avec donc une dissection complète ou presque de la campagne donc si vous voulez la jouer...




J'ai choisit d'adapter la campagne "Par-delà les montagnes hallucinées" car il s'agit d'un monument et surtout d'une campagne basée sur les interactions entre les joueurs et les PNJ qui demeurent ma façon préférée de maîtriser du Cthulhu.

Cette campagne est découpée en 5 livres représentant plus de 460 pages "d'aventures" car l'un des gros hics demeurent quand même l'entame...

Nous avons:
Livre 1 "New-York"
Livre 2 "L'océan"
Livre 3 "La glace"
Livre 4 "La cité"
Livre 5 "la fuite"


Par contre, pour rendre plus facile la lecture et le suivi de la campagne, je vais juste parler de mes notes sur le livre I et ensuite écrire le CR de la campagne sur ce livre. Puis notes sur le livre II, CR livre II...etc ^^

I Livre I "New-York"

Première modification, je déplace le départ en Angleterre pour le coté so british et clairement dominateur de l'empire britannique à l'époque. c'est très cosmétique et me permet de glisser une petite touche d'étrange: pourquoi le professeur Moore n'a pas réussit à obtenir un financement aux Etats-Unis? Il y a quelque chose de pas très clair dans son projet.... etc

Pour le trajet en bateau (livre 2) je l'adapte avec un passage aux Canaries et sur des comptoirs en Afrique avant d'arriver par la mer de Ross direction le site de l'expédition Lake.

Je suis d'accord c'est pas "canon" comme itinéraire mais me permet d'ajouter un peu de folklore cthulien quand je le souhaite ^^

Sinon, reprenons,

Le livre 1 se découpe en plusieurs chapitres avec :
- Le prologue:
- Chapitre 1: Arrivée à New-York:
- Chapitre 2: mort d'un capitaine au long cours
- Chapitre 3: un enlèvement
- Chapitre 4: le départ

Le tout pour un volume donné de 15h-20h de jeux... C'est terriblement long. Du coup j'ai opéré de la manière suivante:
J'ai laissé filer un an en temps de jeu pour permettre à mes joueurs de "reposer" leurs personnages et de distribuer des points de compétences. Ces points devaient être justifié par le fait qu'ils avaient été contacté par les deux fondateurs de l'expédition James Starkweather (James pour faire simple) et le professeur Moore pour participer à une expédition au pôle sud!

Pour les points:
- 3 jets de compétences au choix représentant leur activité sur cette année
- un test de chance pour regagner 1D6 justement point de chance illustrant le calme de cette année
- si le joueur le justifiait (en lien avec son BG ou son attache émotionnelle prévue par la V7): récupération d'1D6 points de SAN et "gommage" d'une folie
- Et pour finir: 2xINT (l'attribut x5 si vous utilisez la V6) à répartir sur leurs compétences avec l'ajout de trois nouvelles compétences: athlétisme: escalade; conduite traîneau et survie (milieu polaire). Les deux dernières compétences n'étant que des apports théoriques (dés malus lors des premières confrontations soit avec un traîneau ou la survie ^^).

C'est donc mes joueurs qui m'expliquent comment ils se préparent à l'expédition, leurs sentiments et leurs éventuelles craintes de partir ainsi 6 mois, coupé du monde.

Ensuite je bascule directement au chapitre 1 mais avec une arrivée à Plymouth.

Pour garder le rythme je coupe le chapitre 3 directement: c'est une scène d'action potentiellement mortelle et qui ne cadre pas avec le reste de la campagne je trouve: des gangsters enlèvent la leader d'une expédition rivale et ça se termine en échanges de coup de feux... Mouais, mourir avant d'avoir mis le pied sur la glace c'est vraiment pas top ^^

De la même façon, le chapitre 2 devient un événement en fond et non une partie "jouable": c'est le capitaine choisit en second qui, lors d'un repas arrosé avec le reste de l'expédition, annonce aux PJ la mort suspecte du capitaine de la précédente expédition.

Sur la même logique, le professeur Moore va distiller des informations sur l'expédition Lake et sa triste fin à mes joueurs permettant de faire le lien avec leur recrutement: Moore les a également choisit à cause de leur "ouverture d'esprit" pour ne pas dire leur expérience de choses peu naturelles.

ET SURTOUT, j'ai éliminé toute la partie sur le contrôles des livres de compte, de réceptions de marchandises (et la référence à des avions mais ça c'est l'époque qui veut ça). Il y a des aides de jeux "atroces" avec une pleine page de ligne à vérifier et si les PJ se plantent c'est arrivé au livre 3 La glace qu'ils seront GAME OVER! Ridicule.

Sur le sabotage, idem. Je le trouve trop grossier et j'ai donc fait une modification de taille: le saboteur ne participe PAS au voyage et je le remplace par un stewart qui va connaître les affres du changement en profond avant de quitter le bateau au larges des cotes africaines. Cet élément me permettras de donner une justification à une ambiance pesante sur le bateau, des bruits étranges...C'est une intrigue secondaire et si mes joueur ratent le coche pas de soucis.

Le reste par contre fonctionne bien et donc je le conserve!

Maintenant place à l'action avec le lancement de la campagne et le compte-rendu de notre première partie! Pour une prochaine fois ^^

dimanche 23 juillet 2017

Compte-rendu de la campagne "La terreur venue du Ciel" sauce 1890: le débriefing

Bon la campagne "La terreur venue du Ciel" est maintenant finie et il est tant maintenant de passer au débriefing.

La campagne compte au démarrage un nombre conséquent de scénarios (plus de 10) pour un volume indiqué de plus de 46h de jeu.

Pour ma part, le passage en 1890, a gommé la majeure partie de l'aventure avec la suppression du zeppelin et un final bien plus tôt.

Avec le recul, je dois bien avouer que le "dégraissage" d'une campagne comme celle-ci ne permet de donner plus de corps là où l'intrigue demeure quand même très faible. Il y a toujours des moments très sympa à maîtriser avec dans l'ordre de ma mémoire sélective:
- le mariage d'un de mes Pj (qui n'est pas dans la campagne d'origine)
- Seth et sa maison

Les autres moments sont sympathiques mais tombent sous le coup du "manque de sens" ou d'implication des joueurs:
- Par exemple: le massacre à Bloody beck: même en le rendant plus "visuel", ça reste une cérémonie classique dans les campagnes de l'Appel de Cthulhu et donc pas très "interactive" dans le sens où les PJ assistent à une cinématique sans grands moyens de la stopper.

Il y a une vraie sensation de manque d'enjeux ou d’éléments pouvant vraiment impressionner les joueurs.

Certes j'ai viré le final en zeppelin, la grande déflagration et le sort funeste OBLIGATOIRE des PJs mais non je pense pas que cette fin là soit du coup meilleur: l'enjeu est de taille mais la fin est fatale, inévitablement...

Du coup j'ai discuté avec mes joueurs pour savoir ou juste avoir leurs retours.

L'impression reste la même: une campagne à l'intrigue assez faiblarde et pas assez "fin du monde" ou "découverte d'un secret indicible". Une impression de hauts et de bas dans le rythme de l'intrigue avec les phases "bla-bla" avec les experts puis un peu d'action puis une ballade puis...

C'est très décousu et donne une impression de fin un peu rapide (là je suis en grande partie responsable vu le tronçonnage de la campagne ^^).

Pour conclure, et ça me servira à l'avenir, une campagne du commerce peut être adapté à ses envies, à une époque, être allégée de certaine longueurs à la condition d'avoir une base solide, une intrigue forte et un vrai enjeux.

Par exemple c'est le cas du "Rejeton d'Azathot" et pas celui de "La terreur venue du ciel" ou alors avec une refonte complète de l'intrigue pour la faire durer davantage mais là autant rédiger soi-même sa campagne ^^

Pour la suite je vais donc m'atteler à la campagne "Par delà les Montagnes hallucinées" en m'attachant à garder l'essence même de la campagne, dégagée de certaines lourdeurs mais c'est tout: du doigté monsieur dans l'opération de dégraissage et pas la hache ^^