Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

mercredi 25 mars 2020

Mes lectures: mars 2020

Mes lectures: mars 2020

Alors oui je ne vais pas parler de suppléments de JDR dans cette nouvelle série d'article mais juste de mes lectures du mois passé pour partager mes goûts et parfois les loupés.

IMPORTANT: je ne spoil pas donc pas d'inquiétude ^^
IMPORTANT 2, le retour: quand je parle du tome 6 par exemple, j'ai bien entendu lu les premiers tomes avant. C'est évident mais bon... ^^



La théorie de Gaïa et La promesse des ténèbres de Maxime Chattam
Edition double chez Pocket 

C'est quoi l'histoire?
Il s'agit des deux derniers romans du cycle de l'homme commencé par Maxime Chattam avec "Les arcanes du chaos" et "Prédateurs".

Chaque roman est indépendant et explore une facette particulièrement dérangeante de l'être humain, SANS fantastique.

Dans la "théorie de Gaïa", deux scientifiques sont embarqués par la commission européenne pour se rendre sur deux sites de recherches. Pendant ce temps, la Nature continue de se détraquer et les catastrophes naturelles sont de plus en plus nombreuses. Nos scientifiques découvriront-ils le pourquoi de cette colère de Gaïa?

Dans "La promesse des ténèbres", Brady O'donnel, un journaliste freelance va se retrouver embarquer dans le milieu glauque du porno hard voir même abominable et va peut-être lui aussi, succombé à la promesse des ténèbres?

C'est deux romans sont des bijoux de thriller, prenant, angoissant où j'ai parfois posé le bouquin pour reprendre mon souffle tant on vit le stress, l'horreur qui s'abat sur les personnages. L'absence de fantastique empêche la distanciation et rajoute une bonne dose d'angoisse!

Bref deux romans très très bons que je conseille!



La couleur tombée du ciel
Editeur Ki-oon
Collection Seinen
Dessin : TANABE Gô

C'est quoi l'histoire ?
Il s'agit de l'adaptation d'une nouvelle de H. P Lovecraft qui parle d'une météorite étrange qui tombe dans le jardin des Gardner, une paisible famille d'agriculteurs. L'Horreur va vite suivre...

Le dessin du mangaka donne une encore plus grande immersion à cette nouvelle classique du maître de l'effroi. Et, je trouve, la rend même plus lisible: les nouvelles d'H. P. Lovecraft ou disons ses descriptions ne sont pas toujours limpides et parfois roboratives ^^

La couverture en cuir donne un cachet supplémentaire à l'ouvrage.

Bref une véritable réussite sur toute la ligne: respect du matériel original, embelli par le dessinateur dans un écrin des plus classieux. Un sans faute!



Les saisons de l'étrange: "la ligue des écrivaines extraordinaires" de Nelly Chadour, Marianne Ciaudo, Bénédicte Coudière, Élisabeth Ebory, Cat Merry Lishi
Edition: Les saisons de l'étrange

Info: il s'agit ici d'un projet que j'ai soutenu sur Ulule et qui a été livré dans les temps sans difficulté. La "mauvaise surprise" qui m'a un peu refroidit: les livres sont courts, très courts et aucun ne dépasse la barre des 120 pages. J'achète pas au poids des romans mais là c'est des nouvelles et donc on sent que l'histoire va être vite expédié...

C'est quoi l'histoire?
Série de très court roman (une centaine de page en moyenne) qui ont un thème commun: une auteure connue affronte un monstre "classique" (momie, la créature de Frankenstein, Dracula...).

Les romans n'ont pas de lien entre eux sauf pour le dernier tome qui fait un "crossover" entre trois auteures pour affronter une vampire...

Pour ma part, j'ai lu ces nouvelles, rangées ces nouvelles et j'en garde un petit goût d'inachevé. Les styles des auteures, mais ça faisait partie du projet, sont très disparate, jamais mauvais, juste très différent et donc, bah parfois, je suis passé à côté.

Dans "Jane Austen contre le loup-garou", le style reprend un peu les codes d'un roman du XVIIIème siècle et colle bien justement à l'époque décrite.

Mais dans " Les soeurs Brontë contre la momie", le roman part très très loin dans son mythe de la momie et du coup "casse" la logique de nouvelle classique.

Pis on commence à ajouter un lien entre les écrivaines par le biais d'une ligue menée par une auteure française. Il n'y aurait aucun problème si le roman de cette auteure avait été financé lors du crowfunding mais comme c'est pas le cas... bah ça tombe un peu à l'eau comme idée.

J'ai enchaîné ensuite avec "Ann Radcliffe contre Dracula", une nouvelle très sympathique si on passe le démarrage au forceps: la lettre du pire ennemi qui vous invite chez lui au fond de la vieille Europe? Pas de soucis, c'est parti!^^

La suite est heureusement bien meilleur.

Après j'ai rusher la fin de cette série avec "Mary Shelley contre Frankenstein" et "An Radcliff, Mary Shelley et Jane Austin contre Carmilla".

Dans le premier, on suit une femme enceinte, endeuillée de la mort de ses enfants partir combattre vous savez qui... Bon déjà on part sur une héroïne pas simple à comprendre. Pis au passage, une petite louche sur les sociétés égalitaires parfaites... Pis on met un peu de gore...  Nouvelle très sympa, prenante mais certains ingrédients sentent le lien forcé avec les idées politiques de l'écrivaine. Et non la future maman endeuillée qui se change en exécutrice, ça passe difficilement.

Dans le second, c'est le "end-game" de la série. Tout va très vite, l'assaut final va très vite, l'intrigue se termine très vite et l'ouverture vers une suite, bah c'est compliqué pour le moment car le projet n'avait pas atteint les seuils suivants pour débloquer des romans supplémentaires.

En conclusion, avis en demi-teinte: un chouette projet, une vraiment très bonne idée mais qui retombe un peu.


Quand Takagi me taquine, tomes 1 à 4 (série en cours, 13 tomes en VO)
Editeur Nobi nobi
Collection Shonen
Dessin-scénario : YAMAMOTO Sôichirô

C'est quoi l'histoire ?
Nishikata, un collégien peu débrouillard, est la "victime" des plaisanteries de sa camarade de classe Takagi. Plaisanteries bien innocentes qui ne font "que" faire tourner en bourrique Nishikata. mais pourquoi Takagi taquine donc toujours notre pauvre héros? Qui aime bien...

Ce manga est frais, drôle, sans prise de tête ou autre intrigue à tiroir complexe. Le dessin va dans ce sens avec un trait simple, efficace et précis (presque pas de fond blanc, des personnages facilement identifiables et une lecture facilité par un découpage très propre).

Bref, un autre de mes mangas "moments légers" que je conseille!







Sorceleur, Tome 7 : "La Dame du Lac" d'Andrej Sapkowski

Editeur Bragelonne
Edition à la couverture moche mais moitié moins cher que les autres ^^

C'est quoi l'histoire ?
J'en ai parlé dans mon précédent article: ici

J'avais des doutes sur la fin de cette saga et comment l'auteur allait réussir à me garder dans l'histoire.

Et bien l'auteur m'a surpris avec une construction bien plus maîtrisée de son intrigue et ses personnages. Pas de long passage d'explication sur pourquoi si ou ça, pas de deus ex machina pour rattraper la sauce, pas de fin à l'emporte pièce où on bourre l'intrigue et les dernières "quêtes secondaires" vite fait.

Non, j'ai eut une vraie fin, une saga littéraire prenante qui se termine (je dirais pas comment ^^).

C'est donc une agréable surprise que cette série avec un seul écueil, le tome 6 mais le reste est vraiment très bon ^^





La fille du temple aux chats, tome 7
Editeur Soleil Manga
Collection Seinen
Dessin-scénario: OJIRO Makoto

J'en parlais déjà le mois dernier: ici

Un manga qui reste sur sa lancée: prenant, rafraîchissant et vraiment très bien dessiné.

Une pépite qui le reste avec l'avancée de la série!

vendredi 20 mars 2020

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre I: "Souffrez petits enfants"

Eté 1927, le 15 juillet, devant l'hôtel Astor Terminal, New-York, 17h


Premier départ: 

Une annonce dans le journal rassemble un aréopage original pour un weekend tout aussi étrange: passer deux jours dans une maison hantée pour résoudre une affaire mystérieuse, contre la somme modique de 50$.


Nous trouvons donc, attendant le car qui va les emmener en villégiature mystique:

Simeon Klein, un libraire reconnu pour ses trouvailles et son carnet d'adresse

Anton, un jeune loup de la mairie, un de ces "visiteurs du soir" qui font ou non les carrières des hommes politiques

Helen Gwen Moran, une musicienne de formation classique mais qui n'a, elle, rien d'une de ces belles femmes figées de son époque: féministe, amoureuse de belle musique, voulant ouvrir la culture à tous.


S'ajoute à nos amis: Cécillia Peters, une très jeune femme dont l'ennui semble être sa croix (et celle des autres ^^); Robert Carrington, le propriétaire de la "fameuse" maison hantée; Martha Brown, une cuisinière embauchée pour le weekend par Herb Whitefield, organisateur du weekend et agent du médium Paul Lemond qui aura comme mission de contacter les esprits...

Le car part à l'heure et tout ce petit monde commence à échanger sur le but de leur voyage.

Robert Carrington se confie à nos amis. Il a vu le fantôme de sa grande sœur, disparue à l'âge de 6 ans alors que lui-même n'avait que 2-3ans. Il n'a aucun souvenir de cette maison.
L'objectif du weekend est donc bien de rentrer en contact avec la petite Jenny et comprendre pourquoi son âme est encore piégée sur terre!

La Demeure Tannerhill

Après avoir traversé le minuscule village de Corbis Wood, nos amis arrivent en vue de la maison hantée qui pour le moment semble dormir (30 ans d'inoccupation).


Tout le monde descend et le car repart (il reviendra dimanche soir).

La maison est propre, pas trop d'humidité et l'aération rends la salle à manger très agréable.

Martha décide de s'installer dans la "bibliothèque" (il ne reste qu'une pile de journaux jaunis et quelques romans de gare qui finissent de se gorger d'humidité) qui est situé à coté de la cuisine et lance les fourneaux.

Helen et Cécilia s'installe dans une chambre anonyme à l'étage.

Anton et Robert, sur une impulsion de ce dernier, s'installent dans une chambre d'enfant, peut-être l'ancienne chambre de notre propriétaire inquiet.

Herb et Paul, eux, "confisquent" la chambre de maître ^^

Reste une pièce glaciale que Simeon décline pour une petite chambre où il se repose après une petite crise à son arrivée: une sensation de haine, de mort venant de la maison qui lui a violemment enserré le cœur.

Une soirée riche en émotion fantomatique 

19h, repas gargantuesque! Martha est une excellente cuisinière et ne lésine pas sur le lard pour accommoder choux et salades de pommes de terre avec de très belles bouteilles d'un bordeaux qui semble avoir oublié la prohibition ^^

Puis, commence la première séance de spiritisme.

Robert donne à Paul, un diablotin dans sa boîte, un des jouets de Jenny. Chaque se place autour de la table et se tient les mains.

La séance commence et la température chute dans la pièce, le feu de la cheminée semble bleuir. 

Les yeux de Paul se révulsent et il commence à parler avec une voix chevrotante de vieille femme, rien à voir avec Jenny! Et cette voix est violente, elle déclame qu'elle est Katherine, la gardienne du rejeton de Satan, du diable, elle a donné son âme pour veiller que la chose ne menace pas le monde et que si ces intrus sont là pour ça, ils paieront de leurs vies!

Pendant cette possession, le ressort du diablotin fait rentrer ce dernier dans sa boite, comme si il avait peur...

Cécilia s'effondre et rompt le cercle et donc le contact. Simeon fonce vers la cuisine pour chercher un peu d'eau fraîche mais...

Les autres (Anton et Helen) ne le voyant pas revenir montent à l'étage et retrouve Simeon, à genoux, dans la pièce glaciale, couverte de givre... Il n'a aucun souvenir de pourquoi il est là. Peut-être une forme féminine l'a conduit ici?

Paul décide de conduire une autre séance au plus tôt pour savoir "où" est Jenny... mais les émotions de chacun repoussent cela au lendemain.

Une nuit tout aussi fantomatique

Helen est seule à mal dormir. Elle entends un rythme étrange, un plic plic ploc qui recommence. Elle le tapote sur son lit de camp mais s'aperçoit vite qu'il vient de la maison elle-même.

Elle décide donc d'aller voir de plus près, à la cave. Elle commence à descendre les marches dans une obscurité que sa bougie peine à éclairer. Elle est persuadée d'entendre des rires, oui des rires d'enfants et de jeux. Tout s'arrête quand elle foule le sol en terre battue.

Le plic plic ploc vient d'un clou planté dans un poteau en bois ou plutôt des gouttes de sang qui tombent en continue...

Helen remonte quatre à quatre les marches et réveillent Anton et Simeon (Herb les empêchent de réveiller Paul et Robert claque la porte en attendant cette histoire, vexé).

Nos trois amis descendent dans la cave et sont alors "accueillis" par une petite forme fantomatique qui semble caché quelqu'un derrière elle. Simeon et Helen s'approchent et découvrent Jenny et son "camarade" Luther qui disparaît rapidement dans l'éther.

Ils comprennent que Jenny "reste" car elle veut protéger son ami imaginaire qui l'a aidée quand "maman a pas fait exprès, à cause de ELLE".

Simeon, au niveau des apparitions, cherche des "preuves" et, dans son enthousiasme, se plante un os humain dans le gras du pouce. La découverte est macabre: le squelette d'un enfant malingre.

Enquête diurne!

Martha sert un repas des plus frugales pour le petit déjeuner: eau et pain. elle explique qu'elle a vidé les bouteilles dans le jardin car ces boissons du diable ne sont pas bonne pour l'âme...

Nos amis discutent avec Paul et partent en ville pour prévenir la police ou au moins envoyé un télégramme d'urgence. Ils emmènent tout le monde pour éviter que l'étrange Martha se retrouve seule avec l'un d'entre eux.

Il y a une odeur empoissonnée de possession.

Robert écoute les "aventures" de nos amis et ne comprends qui est ce Luther et cette Katherine. pourquoi Jenny a parlé de maman et de "ELLE"?

Rendu à Corbis wood, Cécillia accompagne Paul pour les "courses" et nos amis envoient un télégramme avant de se diriger vers l'église congrégationaliste pour y trouver quelques informations...

Le révérend Lewis les accueille de façon presque grossière: c'est inadmissible de transformer un lieu de souffrance en "attraction pour gogo". C'est très mauvais pour les âmes de sa congrégation.

Mais il les laissent lire les archives de l'église.
La demeure Tannerhill a été construite par un riche marchand du XVIIIème pour lui et sa femme Katherine.

Il y a la trace d'un scandale: Tannerhill a adopté un jeune enfant, Luther, fils d'une "sorcière" locale qui a périt sur le bûcher...

Puis ce Luther disparaît des archives, aucune trace de son décès...

Et Tannerhill quitte le village, seul, suite à la mort de sa femme, morte de froid dans sa salle de prière personnelle...

Nos amis additionnent les lignes pour trouver les origines des fantômes de la demeure Tannerhill.

Exorcisme!

Paul explique à nos amis que le principe de contact pourrait être inversé pour "chasser" Katherine et projeter son âme hors de cette sphère (!?).

Les préparatifs se font à l'insu du vaisseau "actuel" de Katherine, la pauvre Martha: cercle de sel, runes inscrites au sol, une chaise...

Paul préviens que cela sera violent et que les blessures sont à craindre...

Martha, au repas de midi, est poussée par Anton et Simeon dans le cercle de sel. 

Là, l'affrontement commence: 
- les murs se couvrent de givre, 
- la porte de la salle à manger claque violemment contre la porte et semble s'enfoncer dans le mur,
- le manteau de la cheminée se lézarde et toute la maison tremble sur ces fondations...

Avant que la forme monstrueuse de Katherine ne s'élève au dessus du corps inerte de Martha.

Paul lui hurle un unique mot, incompréhensible et le fantôme semble se faire happer par l'éther et disparaît dans un hurlement glaçant!

Dans le jardin, deux silhouettes d'enfant partent en riant de la maison et disparaissent dans une aura dorée.

Conclusion

Martha a survécut à cette expérience et n'en garde aucune séquelle psychique, enfin pas à la connaissance de nos amis.

En parlant d'eux, Helen, Simeon et Anton ont traversé l'enfer ensemble et une amitié discrète mais véritable commencent à s'installer entre eux.

Bien entendu Robert, patriarche de la famille Carrington, décide de garder un oeil sur nos amis et de les aider si ils ont besoin, sans limite au regard du service rendu: le repos de l'âme de sa soeur.

L'amitié avec Paul est un peu plus distante mais le jeune médium commence à devenir une personne reconnue dans le gotha new-yorkais.

mardi 10 mars 2020

Campagne Appel de Cthulhu : Le jour de la Bête : les personnages


Dans le cadre de cette campagne, les joueurs sont invités à  imaginer trois investigateurs ou investigatrices différents.

Groupe 1


un personnage qui a une curiosité pour l'occulte ou la chose paranormale MAIS sans lien avec sa profession.


Ex: un comptable qui a fui un fantôme ; un dilettante qui recherche des sensations fortes ; le professeur d'université ; ....
Liste de profession : aide-soignant, antiquaire, architecte, comédien, commerçant, comptable, dilettante, écrivain, homme politique, musicien, pharmacien, professeur, secrétaire.

Groupe 2

une personne de terrain ayant une expérience des choses inhabituelles, une personne pouvant résoudre des situations inhabituelles par des moyens inhabituels.

Ex: archéologue de terrain, occultiste baroudeur, agent du BFI...
Liste des professions: agent fédéral, archéologue, baroudeur, bibliothécaire  (chasseur de livre ^^), infirmier, journaliste, médecin,  occultiste, parapsychologue, espion, officier

Groupe 3

une personne sans lien avec l'occulte, une personne de confiance qui sait résoudre discrètement des situations compliquées. Doit parler l'hindi.

Ex: mercenaire amoral, baveux de la pègre...
Liste des professions : criminel, avocat, boxeur, chasseur de prime, détective privé, espion, médecin légiste, prostituée, psychiatre, soldat

NB : il est toujours bon de penser, juste en une phrase, à des proches de ces trois investigateurs, sans détailler… On ne sait jamais ^^
Ex: mon ami d'école aujourd'hui avocat, mon médecin de famille, mon majordome espion ^^

Voici les personnages créés par mes joueurs

Groupe 1 :

Simeon Klein
Un libraire de l'upper east side, spécialisé dans les livres anciens et les manuscrits. Un soir, peu avant la fermeture de sa boutique, un homme louche lui amena un livre à expertiser. Son dernier souvenir est sa main se posant sur le livre pour l'ouvrir, puis plus rien. Il se réveilla le lendemain matin, dans son lit, comme tous les autres matins. Depuis, il ne cesse de fouiller sa mémoire en quête de réponses, peut-être arrivera-t-il a reconstituer le fil de la soirée.


Anton
Un américain, jeune requin de la politique opportuniste, qui a découvert le paranormal lorsqu'on lui a conseillé d'aller voir une voyante pour "l'aider" dans sa carrière. Il y est allé et en est ressortit tout au plus amusé, avant d'y retourner pour comprendre pourquoi tout ce qu'elle a dit à fonctionné. Depuis, il fréquente assidûment les tourneurs de tables.


Helen Gwen Moran
Helen Gwen Moran est musicienne. Bien que de formation classique, elle s'intéresse à toutes formes d'expression musicale et aux procédés d'enregistrement. Un jour qu'elle a gravé un 78 tours d'une de ses propres prestations en solo, elle distingue sur l'enregistrement un curieux écho dissonant, à la fois fascinant et angoissant. Elle a cru le percevoir à nouveau de temps en temps...


Groupe 2 :

Rex Fergusson
Convaincu depuis l'enfance que le monde n'est pas tel qu'on le pense, l'agent spécial Rex Fergusson du FBI s'est spécialisé dans les affaires mystérieuses, que d'autres enquêteurs se contenteraient de classer sans suite. Féru d'occultisme, il espère apercevoir grâce à ces affaires, un monde qui s'est toujours dérobé à son regard.


Gabriella
Une jeune femme d'origine mexicaine. Elle a eu le "don" très jeune. Don qu'elle a hérité de sa grand-mère. Depuis son arrivé aux Etats-Unis, il y a deux ans, elle a ouvert une consultation à l'arrière d'une vieille boutique d'ésotérisme. Ses clients sont divers et variés, allant de la mère de famille issu de la même communauté qu'elle, jusqu'au politicien souhaitant de l'aide.


Mieszko Pawelczyk
Un infirmier qui fut jeune brancardier en 1917-1918 en France au temps du corps expéditionnaire américain. 
Mieszko a traversé les horreurs de la Grande Guerre. Il en est revenu avec une certitude. La Mort qui rôdait par-delà les tranchées n'était pas que le fait des gaz, des obus et des flammes. Il a *vu* autre chose faucher les hommes, un jour, et il veut savoir ce que c'était...


Groupe 3 :

Callum Taylor
Extorsions, trafics en tous genres, proxénétisme,etc. Callum n'est pas ce qu'on appellerait un bon gars. Si c'est illégal et profitable, il n'est sans doute pas loin. Enfin ça c'était avant qu'on ne l'arrête. Peu avant son procès, un homme vint le voir pour lui faire une offre. Passer sa vie derrière les barreaux, ou exercer ses talents ailleurs, loin, quelque part ou ses méfaits pourraient profiter à la couronne autant qu'a lui-même. Depuis, les entreprises de Callum sont délocalisées. Il est chargé par les barbouzes de sa Majesté, de s'assurer que l'Inde reste sous contrôle britannique. Déstabiliser les autorités locales en apportant un appui discret à la pègre sur le plan matériel et organisationnel avec le soutien des autorités britanniques lui semble étrangement plaisant. C'est un travail sale, il le fait salement, et serrer les mains des mondains dans les soirées officielles lui apporte une satisfaction inattendue.


Jacob
Fils de diplomate, il a passé quelques années en Inde durant sa jeunesse, son père préférant l'avoir près de lui, connaissant son tempérament aventureux. Il a d'ailleurs plus de temps dans le Old Delhi que dans les soirées de la haute avec son père. Il a même plusieurs fois disparu durant des périodes plus ou moins longues. Il s'est évidement engagé pour la grande guerre dès qu'il a pu, a fait partie des pilotes américains et une fois la guerre fini, à travailler un temps à USPS en tant que pilote, avant de devenir "aventurier" (mercenaire) pour différentes expéditions.



Vidhyadar Red
Vidhyadar Reed est né d'un père anglais et d'une mère indienne. Il n'a jamais été accepté dans aucun des deux mondes, alors il est parti s'en construire un lui-même au pays où on fait fortune. Tout à tour boxeur de foire, homme fort de cirque et casseur de pouce pour la pègre, il attend encore de faire fortune...


samedi 7 mars 2020

Journal de campagne Rêve de Dragon:Pauvre Nineth, 1/1


Mémoire par le menu d'Elia Arador du Soleil, conteur et troubadour

Ou comment notre héros sauva son ami, une jeune femme ravissante, une âme innocente, le monde!


Introduction ou Oui nous en avons marre!

Albertus ne sait tout simplement plus où on va! Ce n'est pas grave, ça arrive aux meilleurs mais il faut l'accepter: nous sommes perdus dans cette satanée forêt et nous nous dirigeons avec difficulté vers un cul de bas de fosse que mes compagnons nomment "bourg de village"...

Non quand il n'y a ni auberge, ni maison des voyageurs, ni même une taverne de passage ce n'est pas un "bourg" juste un tas de terre retourné sans intérêt!

Bref, je leur propose de traverser la Smouldre pour passer coté "civilisation"! ^^

Une traversée mouvementée

Alors sur le bac, nous nous retrouvons avec un loupiot au regard en biais ou, disons, une loupiot en mode "voyage". J'ai l’œil pour remarquer les "collègues" de la rue ^^


Une âme innocente jetée sur la route! Je me fais fort de veiller sur elle et de l'emmener plus loin sur le chemin de l'aventure. Sûr qu'avec moi, elle ira loin!

Il y a également une sorte d'Ogier au féminin: une charmante pleureuse qui regarde au loin ou plus tôt rien... Bref rien de bien passionnant mais c'est sans compter sur l'aventure...


En effet, la jeune femme décide soudain de plonger à l'eau et disparaît rapidement sous les eaux tumultueuses du fleuve. N'écoutant que mon courage, je plonge sans hésiter à son secours, soutenu de façon incongrue par ma petite innocente! Déjà mon contact lui fait pousser des ailes héroïques!



Avec Emilie, mon aide, nous remontons cette pauvre fille et l’empêchons de recommencer! Quelle pauvre âme qui semble souffrir du même soucis avec la vie courante que notre Ogier.

Une soirée à Nolivet: du talent contre de la chaleur humaine

La traversée se termine et nous arrivons à Nolivet, village sympathique qui dispose, enfin, d'une auberge où nous prenons nos quartiers. 
Bon le patron est le dernier des pingres mais quand je lui propose un spectacle de conte, danse et jonglage, il se déride quelque peu.

Je profite de l'après-midi pour m'échauffer en lançant quelques balles et je découvre que notre Emilie a une formation de base très prometteuse, simpliste mais efficace pour le jonglage. Ah, je ne peux que me féliciter d'avoir pris cette âme innocente sous mon aile!

La soirée est évidemment un succès et avec Emilie nous profitons des largesses culinaires de notre hôte!

Dans la nuit, je profite également de l'accueil plus chaleureux d'une jeune femme du village dont le quotidien l'empêche d'exprimer son effronterie si rafraîchissante... ^^

Départ vers l'étrange pour sauver un ami et une belle!

Ogier, expert en traduction chouignage, nous explique que nous devons aider Nineth (la belle pleureuse) a retrouver un certain haut-rêvant capable de la soigner mais également Ogier! Excellente nouvelle!

Bon, bien entendu, pour cela, il faut retourner coté "pays perdu" mais bon je ne suis plus à un sacrifice près! Et, peut-être, qu'il me tarde de quitter Nolivet avant qu'un mari jaloux ne vienne me demander des comptes...

Nous arrivons donc dans un village perdu après une éternité de marche à empêcher Nineth de se perdre volontairement ou à pousser Ogier pour qu'il avance. Un vrai moment de partage...

Au village nous apprenons que le haut-rêvant local, un gentil cinglé, n'accepte de recevoir quelqu'un que si on lui ramène un panier d'une sorte de prune sucrée... N'étant pas haut-rêvant, il m'est difficile de comprendre toute la "mystique" autour de ce statut mais j'ai surtout l'impression que le loustic cherche à manger gratis sur le dos des pauvres pommes cherchant de l'aide!

Bref...

Albertus et Ogier nous guident vers un village en ruine, dernier lieu où on trouve les cochonneries sucrées favorites de l'autre illuminé.

Je commence donc à cueillir ces fruits pendant que Ogier surveille mes arrières et que, comme d'habitude, Albertus part aux fraises (oui un peu d'humour ne fait pas de mal ami lecteur ^^).

La dispersion de notre petit groupe laisse la voie libre pour une attaque de chafouins, ces créatures répugnantes se sentent fortes en nombre et n'hésitent pas à rosser Albertus. Même Ogier se retrouve en position délicate avant que, d'une main sûre, je lance une dague aiguisée en plein front du leader du groupe de monstre. Sa mort entraîne la fuite du reste de la meute et je peux finir de cueillir ce satané panier de fruit!

Mes amis n'ont pas perçu mon lancer de couteau et pour ne pas les vexer dans leur âme guerrière, je compte sur toi lecteur pour ne pas en parler ^^

Le haut-rêvant: fin d'une période pénible

Avec notre panier de fruit, nous pouvons approcher ce fameux haut-rêvant sans se faire foudrer. Je dois avouer que cela vaut le coup car il soigne Nineth et Ogier (bon ce dernier étant plus atteint, il faudra plusieurs séances).

Pour fêter la fin des larmes, Emilie et surtout moi organisons un spectacle de jeux, danses et de gourmandises.

Surtout moi car mes amis et la jeune Emilie passent beaucoup mais alors vraiment beaucoup de temps chez le haut-rêvant... Je préfère même pas savoir quelles âneries magiques ils peuvent bien jouer dans cette cahute déglinguée.

Tout se termine autour de jeux, de danses et de rires éclatants!

Au revoir Ogier tristesse et bonjour mon Ogier heureux!

FIN





vendredi 28 février 2020

Mes lectures: février 2020

Mes lectures: février 2020

Alors oui je ne vais pas parler de suppléments de JDR dans cette nouvelle série d'article mais juste de mes lectures du mois passé pour partager mes goûts et parfois les loupés.

IMPORTANT: je ne spoil pas donc pas d'inquiétude ^^
IMPORTANT 2, le retour: quand je parle du tome 6 par exemple, j'ai bien entendu lu les premiers tomes avant. C'est évident mais bon... ^^




Sorceleur, Tome 6: "La tour de l'hirondelle" d'Andrej Sapkowski
Editeur Bragelonne
Edition à la couverture moche mais moitié moins cher que les autres ^^

C'est quoi l'histoire ?
Avant-dernier tome d'une saga de dark fantasy qui dépoussière violemment les contes et les adaptent à un contexte de sang, de fureur et aussi de belles dames ^^

Le récit est toujours aussi prenant mais il est temps que l'histoire se termine. Dès le début, construction originale du livre, nous savons où en est un peu tout ce petit monde et vers quoi nous allons tendre.

C'est très original mais perso ça m'a sorti de l'histoire de savoir que rien ne serait "trop grave" ^^

Bref, j'attaque le tome 7 avec une petit appréhension... espérons que tout ça se termine, pas bien of course, juste se termine sans trahir l'esprit de cette saga!

NB: si vous avez aimé les jeux vidéos, les livres se situent dans le "passé" de ces jeux et donc restent très sympa à découvrir.


Je veux manger ton pancréas, série finie en 2 tomes
Editeur Pika
Collection Seinen
Dessin-Scénario: KIRIHARA Izumi et SUMINO Yoru

C'est quoi l'histoire?
Haruki et Sakura, deux lycéens, n'ont aucun point commun en dehors d'être dans la même classe. Là où Haruki est "monsieur transparent" et ne s'intéresse jamais aux autres, Sakura est une personnalité solaire et toujours joyeuse.

Ils vont se rapprocher car Haruki découvre, par accident le
secret de Sakura: elle a une grave maladie au pancréas et elle est condamnée. Lié par ce secret, Haruki va accepter de suivre Sakura pendant ce printemps, le dernier de la trop jeune malade.

Cette histoire se termine en seulement deux tomes mais sans "rusher" la fin. C'est émouvant, prenant et j'ai fini ma lecture avec un sourire doux amer sur le destin de Sakura.

Un manga porté par un dessin, certes très simple, mais qui touche et permet vraiment de s'identifier aux émotions des personnages.

Une de mes pépites de ce mois de février!


Magus of the Library, tome 3 (série en cours)
Editeur Ki-oon
Collection Shonen
Dessin-Scénario: IZUMI Mitsu

C'est quoi l'histoire?
Shio, un jeune garçon qui passe sa vie dans les livres, est rejeté par les habitants de son village car il est "étranger". L'enfant ne sais pas vraiment quoi faire de sa vie mais il sait, qu'un jour, un héros, comme dans son roman préféré, viendra pour lui...

L'univers, qui passe par un dessin absolument somptueux, est celui d'un milles et une nuits mâtiné de folklore japonisant et indien (très léger, pas un décalque avec les yomi et autre dieux singes ^^).

Dans ce tome, l'histoire prends encore un peu plus d'ampleur et je ne suis pas déçu! Il est possible de faire un très bon shonen sans technique monstrueuse, combat et phase d'entrainement ^^ Enfin si on les retrouve ici mais de façon détourné et amené bien plus finement à travers les livres qui ont une place centrale dans ce monde.

Bref, ce manga est une ode à la lecture et au plaisir des livres tout simplement. Un vrai plaisir à lire que je conseille forcément ^^


A silent voice, tomes 1 et 2 (série finie en 7 tomes)
Editeur Ki-oon
Collection Shonen
Dessin-Scénario: OHIMA Yoshitoki

C'est quoi l'histoire ?
Shoko est une petite fille, sourde de naissance qui arrive dans une nouvelle école.
Shoya est la forte tête de l'école qui, avec ses amis, se lancent des défis de courage (sauter d'un pont...) et reste le clown de service.
Quand les deux se rencontrent, Shoya réagit violemment et décide de faire de Shoko la victime de ses "blagues", brimades et violences.
Mais les choses vont aller trop loin et Shoya va perdre pied...

les années passent et on retrouve Shoya qui veut retrouver Shoko avant d'en finir...

Il s'agit d'une très belle histoire qui parle d'handicap mais sans somber dans le pathos bien pensant où la rédemption à marche forcée. Le ton est juste, les dessins très jolie (on n'a que très peu de "fond blanc" et les expressions des personnages sont claires).

C'est un manga tranche de vie et romantique, une belle histoire qui se conclura en 7 tomes donc sans rebondissement à répétition, une des belles surprises de mes découvertes mangas ^^



La trilogie "Dossiers Cthulhu" de James Lovegrove
Editeur Bragelonne

C'est quoi l'histoire ?
Le prétexte de cette trilogie est la "découverte" par l'auteur de trois romans de la main du Dr Watson qui donne un nouvel éclairage à la carrière de détective conseil de Sherlock Holmes.

Un éclairage bien plus cthulien! ^^

Il s'agit donc de trois affaires se suivant par bond de 10 ans dans le temps et donc oui il faut les lire dans l'ordre:
- Les ombres de Shadwell
- Les monstres du Miskatonic
- Les Démons Marins du Sussex.

L'auteur respecte bien les "canons" d'écriture d'une histoire de Sherlock Holmes: je me suis retrouvé dans une version certes cthulienne mais avec la même patte que "le dernier coup d'archet" ou le "signe des quatre".

Il y a une véritable évolution des personnages avec des références à la "vérité" construite par le Dr Watson dans les romans bien connus. Ces trois affaires ne sont pas juste une tentative de faire fructifier la licence de notre poulpe préféré mais vraiment de construire une histoire.

Et, la fin est une vraie fin, très intelligente. C'est un point important car, parfois, avec la licence Cthulhu, l'envie de l'éditeur de ne pas tuer la poule aux œufs d'or est plus forte que la cohérence ^^

Bref je conseille vivement cette trilogie.

Bon le seul point noir reste le prix: 25€/tome ça reste un sacré budget lecture.






Le dilemme de Toki, série complète en 3 tomes
Editeur Glénat
Collection Shonen
Dessin-scénario: GUNCHI Kiri

C'est quoi l'histoire ?
Mitsuharu, un lycéen, tombe un jour sur extraterrestre: Toki. Ce dernier lui annonce qu'il est sur Terre pour choisir si il sera homme ou femme.

Puis Toki annonce à Mitsuharu que c'est lui qui devra choisir pour lui.

Si, ensuite, on lit le pitch de l'éditeur, on tombe sur le
"choisira-t-il l'amitié ou l'amour"?

Perso je n'ai pas vraiment retrouvé ça dans ce manga mais une histoire bien plus touchante sur la place de chacun dans la société japonaise: un lycéen un peu seul, une enseignante face à ses doutes, une jeune femme amoureuse...

Bref une histoire qui dépasse le simple cadre de l'arrivée de Toki.



Les dessins sont également un point fort de ce manga et les personnages sont facilement identifiables. Bon on n'échappe pas à quelques gimmick caricaturales mais rien de trop pénalisant à la lecture (une ou deux scènes de badassitude ou d'inconnu "so ténébreux" ^^).

Une autre chouette découverte manga que je conseille!







Gigant, tome 3 (série en cours)
Editeur Ki-oon
Collection Seinen
Dessin-scénario: OKU Hiroya

C'est quoi l'histoire?
Rei, un jeune lycéen banal, souhaite devenir réalisateur et pour cela veut tourner son premier film au lycée. Mais personne ne souhaite tourner avec lui...

De toute façon, Rei est fan d'une actrice, Papico, actrice de film pour adulte.

C'est sa rencontre avec son actrice favorite qui va bouleverser sa vie...

Bon en fait, ça c'est le résumé "éditeur". Pour moi c'est davantage Papico qui est l’héroïne du manage et Rei qui sera la "princesse en danger" et c'est là que le manga est vraiment très bon: l’héroïne a ses failles, un rapport aux autres complètement biaisé par son métier d'actrice mais aussi quelqu'un qui se démène pour les autres. Bref un personnage vraiment original et pas uniquement un appel au fan service (il y a une ou deux pages par tome de scènes érotiques mais rien de plus).

Niveau dessin, on est en terrain connu avec l'auteur de Gantz ou Last Hero Inuyashiki: c'est simplement magnifique, réaliste et sans aucune casse blanche!

Bref, une vraie petite pépite qui mérite de passer outre le coté "actrice porno" pour découvrir une héroïne pas comme les autres.


Le mystère des pingouins, 3 tomes (série finie)
Editeur Nobi Nobi
Collection Shonen
Dessin-scénario: YANO Keito et MORIMI Tomihiko

C'est quoi l'histoire?
Aoyama, élève en primaire, est un petit garçon très intelligent, un peu à part. Par exemple, il compte le nombre de jours qu'il lui reste avant de devenir adulte et de pouvoir épouser l'assistante du dentiste qui est, c'est sûr, sa future femme.

Cette dernière justement va lui demander de trouver la réponse à une énigme: résoudre le mystère des pingouins!

En effet, la ville d'Aoyama voit apparaître des groupes de pingouins sans aucune raison et ils disparaissent toute aussi rapidement, sans aucune logique. Une énigme parfaite pour notre petit génie ^^

Ce mystère des pingouins est une adaptation de la light novel du même nom qui a aussi était adapté en anime. On retrouve donc la "patte" du charac design de l'anime et c'est un trait assez doux, simple et qui n'est absolument pas brouillon.

L'histoire, elle, se conclue bien en 3 tomes et lève le secret sur ces fameux pingouins avec une belle conclusion que je vous laisse découvrir ^^





La fille du temple aux chats, tomes 2 à 6 (série finie en 9 tomes)
Editeur Soleil Manga
Collection Seinen
Dessin-scénario: OJIRO Makoto


C'est quoi l'histoire?
Gen, un lycéen "de la ville", quitte ses parents pour retourner s'installer dans un temple qu'il a connu enfant. C'est également l’occasion de retrouver Chion la petite-fille qu'il avait connu à l'époque. Petite-fille qui avait l'habitude de lui faire de le "chahuter" gentiment comme deux enfants de quelques années.

Aujourd’hui Chion est devenue une belle jeune-fille et leur relation devient plus compliqué ou disons qu'elle évolue, change car les jeux innocents de l'enfance non peut-être plus la même signification des années plus tard.

Mais bien sûr il faut rajouter les nouveaux copains de lycée, les chats du temple, le quotidien de la vie à la campagne... Bref un manga tranche de vie vraiment bien pensé.

Concernant le dessin, c'est la première oeuvre de l'auteur et pourtant le trait est assuré, les personnages incroyablement réaliste et les décors prennent vraiment place dans l'histoire (pas de fond blanc). Bref c'est très très jolie et sans fan service outrancier.

 Je vais être direct: j'adore ce manga tout simplement: il est rafraîchissant, l'histoire est passionnante et pourtant très simple (pas de technique de nindo à retenir ^^). Gen et Chion sont vraiment travaillés et ont une vraie épaisseur: Gen et sa relation difficile avec ses parents, Chion et son regard sur le Gen enfant et aujourd'hui jeune homme...

Bref, je vous conseille ce manga ^^

Et j'attends sa conclusion avec impatience!