Des histoires fantastiques et des contes vécuent lors de mes parties de jeux de rôle. Bonne Lecture!

samedi 7 octobre 2017

Compte-rendu de la campagne "L'idole de la cité oubliée" Byzance an 800 2/2


Voici la suite de la campagne  lancée, en parallèle de la campagne 1890, la campagne "L'idole de la cité oubliée" pour, enfin, exploiter le supplément Byzance an 800 qui trônait dans ma bibliothèque depuis un moment.

En préambule, il est à noter que j'ai retiré un scénario, le deuxième, qui obligeait un aller-retour un peu étrange dans un monastère pour découvrir le caractère maléfique de la statuette... Un peu de remplissage pour donner du corps à ce qui est en fait qu'un grand scénario et pas une campagne mais bref...

I Le voyage vers Tacape: Mare nostrum

Nous retrouvons donc nos amis qui ont embarqué sur un navire mis à leur disposition par Hannibal Barca.

Nastya est consignée dans sa cabine, seule cabine avec une barre pour bloquer sa porte de "cabine".

Le premier jour, notre garde du corps remarque que les marins jettent de grandes quantités de viande par dessus bord. Il apprends qu'ils font ça pour éviter que les "Gueules" ne viennent les prendre dans leur sommeil.

La première nuit, il décide donc de faire une ronde pour assurer la protection des deux autres investigateurs (terme étrange ici ^^). Il entends un bruit d'éclaboussure à la proue et s'y précipite mais... Rien... Les marins arrivent avec des lampes pour balayer les eaux noires mais pas davantage de mouvement.

C'est lorsqu'il entends le cri de Nastya que notre garde du corps comprends son erreur. Il se retourne et remarque une traînée d'eau se dirigeant vers les "cabines" du château arrière.

Nastya tente de renforcer sa porte pendant que des choses, donnant de violents coups de griffes, commencent à faire céder la porte pourtant épaisse.

Notre noble dignitaire, lui, se glisse hors de sa cabine, s'approche des choses et, sans hésitation, plante son épée dans le flanc d'une des choses.

Alexuis, notre garde du corps, arrive en hurlant et plante sauvagement l'autre créature.


Les deux choses s'effondrent dans une odeur insoutenable de viscères et de poisson.

Les corps sont jetés à l'eau et les tours de garde renforcés.

Le trajet se poursuit sous cette tension continue mais bientôt la ville de Tacape est en vue!

II La Porte du désert: vers la cité oubliée

Nos amis sont accueillit par le seigneur Bagrachaoui, seigneur marchand de la cité. Pendant l'échange, notre noble apprends qu'un certain Erfouz "travail" avec les terrifiants Nézirims qui ont volé la statuette du Dieu chacal.

Pendant cette discussion réservée aux hommes, Nastya découvre les massages et la peinture au henné.

Le lendemain, nos amis se retrouvent donc dans une des tentes les plus éloignées de la cité, perdue dans le caravansérail. 

Erfouz leur apprend que ces nomades sont installés près d'une oasis "abandonnée" à quelques distances de la route des Rois, la piste principale. 

4 soldats accompagnent nos amis quand ces derniers décident d'aller reprendre la statuette aux mains de ces "sauvages".

Après une demie journée sous un soleil de plomb, ils arrivent en vue de l'oasis et comprennent pourquoi elle est "abandonnée": une pile de têtes de boucs noirs marque l'entrée l'oasis, ainsi qu'une violent odeur de sang et de décomposition...

Heureusement, il n'y a qu'une seule tente visible, les hommes recherché sont des retardataires et pas une tribu. Un assaut violent permet aux soldats de se rendre maître du camp.

Note du MJ: normalement la campagne prévoit un camp complet avec plus de 16 combattants armés jusqu'aux dents et luttant jusqu'à la mort. Bref une scène de combat absolument ingérable avec le système D100 de l'Appel de Cthulhu... Ou alors il faut une table de 6 joueurs et que des soldats et encore...

Notre noble rentre dans la tente et y retrouve un homme, torturé, le corps couvert de plaies infectées et de chairs en décomposition afin d’accélérer encore les infections. Il est mourant.

Notre noble découvre également un coffret, couvert de giclées de sang et autres substances répugnantes. A l'intérieur, il découvre la statuette du Dieu Chacal.

Dehors Nastya tente de sauver le prisonnier. Ce dernier l'a confonds avec la Sainte Vierge et lui demande de ramener la statuette dans la cité de Nitocris pur empêcher la reine démon de se réveiller. Puis il s'effondre, mort.

Nos amis décident donc de monter une expédition pour restituer la statuette à la cité oubliée de Nitocris.

III Le désert et la cité

Note du MJ: la campagne prévoit un long moment de négociation, de diplomatie, de recherches pour que les joueurs réussissent à monter une expédition viable. Il y a même une annexe indiquant clairement la liste d'équipement nécessaire pour une telle expédition. Pour moi c'est clairement un tue-ambiance et donc je pose une ellipse et en avant ^^


Nos amis quittent la ville de Tacape pour la cité de Nitocris.

Ils sont accompagnés par 5 soldats et tout le nécessaire: chameaux et ressources.

C'est à la fin de la première semaine que les choses se compliquent:
- de plus en plus souvent, notre noble se rends compte qui garde la statuette dans les bras et la contemple de longues minutes.
- ils sont les seuls à entendre les jappements d'animaux et quand ils essayent de les apercevoir, il n'y a rien.

Une nuit, une tempête de sable se lève: les djinns parcourent le monde et donnent un ultime avertissement aux étrangers: fuyez! Un visage monstrueux apparaît sur la toile de la tente et se fige dans un hurlement.

Note du MJ: la suite, avant l'arrivée à la cité, est des plus rapides car mes joueurs ont très largement esquivé le piège de la "vallée des esprits affamés": une superbe oasis, fruits, fraîcheur...etc Et forcément des zombies... Je n'avais aucun goût pour enclencher cette scène et donc quand ils ont décidé de ne pas y aller je suis passé à la suite sans regret ^^

C'est en fin de matinée, après trois semaines de voyages, que nos amis trouvent l'entrée de la cité: une gueule noire creusée dans un massif rocheux de pierre noire.


Les soldats ouvrent la marche le long d'un escalier qui amène aux abords de la cité oubliée: des lueurs fantômes éclairent les lieux mais sinon il n'y a aucun bruit: la cité est découpé en "îlots" reliés par des ponts de pierre jetés au dessus d'un néant sans fond.

Ils traversent le quartier marchand puis une arche et un second pont lorsqu'il aperçoivent une silhouette humaine, prostrée à la sortie du pont. Elle les interpelle et leur demande de rester à jamais ici, dans la cité.

Les soldats se portent à sa hauteur, lui demandent de partir mais, un geste malheureux et le fou se retrouve avec deux fers de lance dans le ventre et s'effondre, un mystérieux sourire aux lèvres.

Immédiatement un nuage de spore se dégage de ses plaies et c'est les réflexes fulgurants de notre garde du corps qui évite un drame: ils courent dans le sens du vent et s’éloignent à grandes enjambées du cadavre. un soldat n'est pas assez prudent et reste en arrière, plié par des quintes de toux sanguinolentes. 

Note du MJ: la campagne indique que la cité ne présente aucun danger et est absolument vie en dehors de 4 dégénérés "shootés" aux champignons. Mouais... Sachant que l'un d'eux n'est qu'un torse et qu'il "attaque" les personnages à un moment donné de la campagne... Bon on range les guignols et je suis resté sur une infection pulmonaire violente.

Nos amis arrivent alors au temple du Dieu Chacal, un temple de pierre noire qui semble reprendre vie au moment où la statuette retrouve sa "juste" place.

Reprenant le chemin inverse, nos amis et les soldats survivants voient le garde malade basculé dans le vide après une violent quinte de toux. Mais au lieu de tomber, il tombe sur une surface d'huile noire qui immédiatement commence à le digérer, marre qui est en fait le "néant" entourant la ville. la ville ne repose pas sur le vide mais sur cette chose.

C'est l'horreur de trop et nos amis quittent la cité sans se retourner et retrouvent avec soulagement le soleil du désert.

FIN

Épilogue: comme hélas il est facile de le ressentir à la lecture, il n'y aura pas de suite à cette partie que j'ai finie pour ne pas laisser en plan les amis mais Byzance an 800 c'est over! Le supplément est un magnifique atlas historique mais ils manquent tellement de choses que c'est vraiment pénible de s'en servir et pourtant je suis un grand fan de l'Appel de Cthulhu. La campagne du livre de base est du même tonneau: buggée et demande un lourd travail pour lui donner un peu de corps. Bref la session était géniale grâce à mes joueurs mis nom d'un petit bonhomme j'avais pas galérer comme ça depuis des lustres ^^




 
 







jeudi 28 septembre 2017

Compte rendu de la campagne "Par-delà les Montagnes Hallucinées" sauce 1890: Livre III: La Glace


Nous retrouvons donc Porter Schwartz, aliéniste; la Lady; Charlène Whitston, avnturière "botaniste"; le Lieutenant Geenwald, le chasseur Killian James et Corey Fitzpatrick, ethnologue.

Nos amis se réveillent ce matin dans la neige, aucune trace du camp. Le traîneau sur lequel ils faisaient leur sortie d'entrainement est renversé et les chiens sont tombés dans une profonde crevasse.

Plus inquiétant, une terrible tempête de glace se lève et leur arrive dessus à pleine vitesse: elle semble gagner en puissance en approchant et des morceaux de glace sont arrachés de la banquise à son passage.

Nos amis tentent de se protéger derrière le traîneau et de l'ancrer au sol de toutes leurs forces.

La tempête s'abat sur eux, des éclats de glace se figent dans le bois du traîneau et ce dernier commence lentement à décoller du sol sous la pression des éléments. Sûr de mourir, nos amis ont l'image fugace de 5 silhouettes dans la tempête, une d'elle s'approche d'eux mais impossible de discerner ses traits. Une griffe monstrueuse à trois doigts s'abat alors sur le traîneau et....

Nos amis sont réveillés par la sonnette de l'alarme SOS de la radio. Il est 3h du matin et nous sommes le:

20 novembre 1892

Le SOS provient du camp Lexington: ils sont attaqués.
Starkweather prépare une opération de sauvetage: 2 traîneaux, 8 hommes.

Nos amis partent donc pour le camp lexington: 3-4h de trajet sur la Glace à éviter les pièges mortels.

C'est vers midi que nos investigateurs découvrent le camp et surtout l'étendue des dégâts:
- il ne reste qu'une seule tente debout,
- les chiens de traîneaux ont disparu,
- l'unique abris radio est en flamme.

Le lieutenant retrouve vite des traces des "agresseurs" des séries d'empreintes puis plus rien comme si les choses venaient de s'envoler avec leurs victimes.

Killian, lui, perçoit une odeur épouvantable qui semble rendre fou de terreur les animaux. Cette odeur est le lien avec les empreintes trouvées par le lieutenant.

Notre aliéniste, lui, retrouve Acacia Lexington, réfugiée dans la dernière tente derrière une "barricade" de lits de camps et aussi le mourant Hopewell, l'opérateur radio.

Le pauvre Hopewell est quasiment coupé en deux au niveau du ventre. Il s'éteint sans que nos amis ne puissent rien faire.

Acacia, elle, affirme que c'est un membre de l'expédition qui a fait venir des "choses" qui ont enlevé les hommes et laissés pour mort Hopewell. Il s'est sacrifié pour la sauver et s'est ensuite effondré sur elle pour la dissimuler aux "choses".

Puis, plus rien, Acacia Lexington n'est plus, ne reste qu'une enveloppe vide, le cauchemar se termine pour elle...

Starkweather rassemble l'équipe de "sauvetage" et est catégorique: hors de question de parler de monstres, de choses ou autres idioties au camp! Le camp Lexington n'était pas prêt à affronter la Galce et c'est ça qui est la cause de leur mort, point final! Le lieutenant s'oppose à cela et montre les traces, les empreintes, l'absence de corps... Rien n'y fait la décision de Starkweather est irrévocable.

Starweather s'assure également que le fou en fuite soit abattu à vue si il s'approche de leur camp (chose faite par un des frères Sorensen un peu plus tard dans la journée).

21 novembre 1892

Retour au camp pour l'équipe de sauvetage qui ramène une unique survivante.
Sur le chemin, elle et le lieutenant, ont une vision: derrière le soleil rasant, un immense "filet" semble retenir une chose colossale, une chose qui veut être libre, un Dieu?

En fin de journée (pas vraiment vu que le soleil ne se couche jamais mais bon ^^), notre aliéniste part avec Acacia vers le bateau pour la mettre en lieu sûr. Le trajet en traîneau prendra 1 jours et demie.

23 novembre 1892

L'expédition fête Thanksgiving mais le cœur n'y est pas bien entendu. Notre chasseur garde un œil sur le lieutenant car ce dernier ne cesse de vouloir parler d'histoires de choses issues du Ciel...


24-27 novembre 1892

Départ pour la camp Lake, enfin!

27 novembre matin

Arrivé de deux traîneaux sur la camp Lake. Nos amis ont une vue sur l'ensemble du camp recouvert par un épaisse couche de neige et de glace et, surtout, au Nord: l'imposante percé au milieu de la chaîne des montagnes hallucinées.

Ils installent les tentes et le matériel pour pouvoir procéder aux premières fouilles et retrouver les résultats des recherches du Professeur Lake.

Le professeur Moore et le lieutenant attaque un des 5 monticules de glace et de neige: en fin de matinée, c'est le "fossile" d'une chose monstrueuse qui en émerge: une sorte de tronc cylindrique posée sur des pattes/griffes à trois doigts et une "étoile" posée sur le dessus.

Le lieutenant a un mouvement de recul en "reconnaissant' les griffes vu pendant son rêve. Pris d'une étrange intuition, il découpe une sorte de pustule en haut du corps: dans un bruit écœurant de chaire, le corps s'ouvre en deux et expose des ailes couvertes de griffes et de lames...

Porter et notre botaniste creuse eux un monticule situé plus au nord et découvrent une pile de corps de chiens pour une partie dépecés et une autre disséqués... Vision d'horreur pour nos amis qui savent hélas où sont passés les animaux de l'expédition.

Mais c'est notre chasseur qui fait la plus impressionnante découverte: le site d'excavation et, encore plus étrange, les marques de dégel devant la bouche béante de la grotte. Puis, levant la tête, il s'aperçoit que toute la chaîne de montagne est épargnée par la glace et la neige.

Dans la nuit Killian, notre chasseur donne rendez-vous à Porter et Charlène pour discuter de quoi faire du lieutenant qui semble de plus en plus perturbé. le professeur Moore semble suivre la même voie: il ne comprend pas pourquoi Lake à garder tout ça secret... C'est impensable!


29 novembre 1892: départ pour la grotte 

Fin de la session





dimanche 10 septembre 2017

Compte rendu de la campagne "Par-delà les Montagnes Hallucinées" sauce 1890: Livre II: L'Océan


11 septembre 1892

Une heure après le départ, les membres de l'expédition sont invités dans le mess "réservé" et James et le professeur Moore commence à faire sauter les bouchons de champagne.

La fête se poursuit une partie de la journée avec les chants de baleiniers de Peter Sykes.

Nous rencontrons notre deux nouveaux compagnons:
- Killians James, un chasseur irlandais
- Charlène Whitston, une "botaniste" mais surtout une aventurière grande amie de la lady (un PNJ qui est devenu un PJ)

12 septembre 1892

La vie quotidienne s'organise:
8-9h: petit déjeuner

Puis cours académique: Premiers soins avec le Docteur Greene, Survie polaire avec Peter Sykes

12-13h: repas froid: sandwich et plats froids

Cours pratique: maniement des armes, fabrication des raquettes et entretien du matériel avec les frères Sorenson et Killian notre chasseur
ou cours de Météorologie avec le professeur Albermal

16h: Tea time (on n'est pas de bêtes ^^)

20h: repas du soir collectif avec un plat chaud servi dans sa marmite pour la convivialité.

La première partie du voyage est  tranquille et permet à chacun de faire connaissance. Après une halte aux canaries, nous retrouvons donc nos amis le matin du 24 octobre.

24 septembre 1892

Toute la journée, les membres de l'expédition, novices sur les océans, sentent le regard des marins et des autres explorateurs: ça ricanent, se bousculent en les montrant du doigts, rigolent à leurs passages...

Le soir, les lumières sont braqués sur la proue où un étrange personnage se hisse de l'océan: Davy Jones venant transmettre les convocations pour la Tribunal de Neptune lors du passage de la ligne!

Nos investigateurs sont tous concernés à l'exception du lieutenant et de notre ethnologue.

25 septembre 1892

Nos investigateurs, à la sortie de leurs cabines, sont conduits par des marins hilares vers un manchon de toile où ils doivent ramper au milieux des algues et autres choses gluantes.

Sortant de ce manchon répugnant, ils se retrouvent devant le tribunal de Neptune: Neptune a un déguisement de vieux pirates avec des algues en guise de cheveux, son "épouse" la reine Amphitrite incarné par le marin le plus barbue et huileux de l'équipage, le docteur, le barbier...etc

Chacun passe devant le Tribunal, accuser de crimes fantaisistes et doit "jouer le jeu" et accepter un gage bon enfant :
- Notre aliéniste est accusé de "laisser trop vivre ses patients" et comme son nom ressemble à schnaps à droit à une douche d'eau de mer (avec des morceaux de poissons).
- Notre Lady et notre botaniste doivent servir les bières au mess de l'équipage en portant une barbe factice.
- Notre chasseur, lui, a droit à une coupe du barbier pour répondre du crime "d'avoir confondu le nord et le sud!"

La journée se termine par une soirée festive avant que le bateau ne franchisse la ligne et que tout ce petit monde ne reprenne leurs habitudes. 

18 octobre 1892

Le professeur Moore annonce que le printemps a été particulièrement orageux au pôle sud et que les intempéries vont se poursuivre sur plusieurs semaines. La bonne nouvelle est que la mer de Ross est dégagée car la banquise s'est disloquée plus tôt. La mauvaise nouvelle c'est que le Gabrielle va devoir affronter ces icebergs...

Dans un mois, l'équipe sera sur la glace!

23 octobre 1892

Après les ultimes haltes dans des comptoirs d'Afrique, le Gabrielle file plein sud quand le baromètre plonge, annonçant un grain.

Vers 14h, un mur de nuage noir barre l'horizon, le capitaine décide de laisser le bateau "filer" la tempête.

Les vents sont violents et les membres de l'expédition restent en sécurité dans le mess. Il n'y a que notre chasseur qui s'installe dans la cale pour veiller sur sa meute de chiens.

5h plus tard la tempête s'arrête tout aussi brutalement et le soleil perce les nuages pour y laisser un ciel bleu.

25 octobre 1892

Le froid s'installe sur la bateau, le givre commence à couvrir le pont, les cordages, les caisses extérieures.

Et, dans la matinée, le capitaine et le professeur Moore appellent les membres de l'expédition sur le pont: le premier géant des glaces


Puis, pendant les jours qui suivent, tout le monde est sur le pont pour prévenir de l'approche de ces géants qui peuvent fracasser le bateau en un instant.

La brume se lève pour compliquer les choses: les géants de glace deviennent des figures fantomatiques, des silhouettes de puissances et de dangers mortels.

30 octobre 1892

Le Gabrielle traverse les dernièrs blocs de glace et se retrouve en mer de Ross. Il vont pouvoir passer la barrière de Ross et utiliser la baie de Moore pour débarquer. Tout se déroule au mieux!

4 novembre 1892

James Starkweather est d'une humeur radieuse ce matin et annonce au mess que l'expédition Lexington est "plantée" dans la glace et va perdre du temps pour se dégager.

6 novembre 1892

La Glace se rappel à nos amis: un baleinier est figé dans une gangue de glace et passe à quelques longueurs du bateau: il n'y a aucun survivant. La glace prends et ne rends jamais!

17 novembre 1892

Le camp de base est installé. Nos amis sont sur la glace! L'expédition commence enfin.


jeudi 31 août 2017

Galerie de personnages: Appel de Cthulhu, 1890

Corey Fitzpatrick

Ethnologue, a rencontré le lieutenant en Inde













Campagne: La terreur venue du ciel
                   Par delà les montagnes hallucinées

Lady Ashcroft et M. Finley













Scénario: Le Temps d'un Weekend
                Les Enfants de la tombe
                Mon amour...
Campagne: Le rejeton d'Azathot
                   Par delà les montagnes hallucinées 

Lieutenant Greenwald













Scénario: Le Temps d'un Weekend
                Les Enfants de la tombe
                Mon amour...
Campagne: Le rejeton d'Azathot
                   Par delà les montagnes hallucinées 

Porter Schwartz

Aliéniste, ami de M. Oliver Finley,













Campagne: La terreur venue du ciel
                   Par delà les montagnes hallucinées


Killians James

Un chasseur irlandais













Campagne: Par delà les montagnes hallucinées

Charlène Whitston

Une "botaniste" mais surtout une aventurière grande amie de la lady













Campagne: Par delà les montagnes hallucinées

vendredi 25 août 2017

Galerie de personnages: Appel de Cthulhu, Byzance an 800

Andronikos Kamateros













Campagne: L'idole de la citée oubliée
BG, Faits d'armes:
Un noble installé à Carthage pour essayer de conquérir une place qui lui est refusé à Constantinople en tant que 3ème fils.

Alexius













Campagne: L'idole de la citée oubliée
BG, Faits d'armes:
- Un ancien soldat des guerres berbères, aujourd'hui garde du corps du seigneur Kamateros.

Nastya













Campagne: L'idole de la citée oubliée
BG, Faits d'armes:
- Une intrigante, une magnifique danseuse recueillit par le seigneur après avoir était sauvé par Alexius.

vendredi 18 août 2017

Galerie de personnages: Appel de Cthulhu, années 20

Voici une présentation des différents investigatrices, investigateurs qui se retrouvent sur mes tables de l'Appel de Cthulhu.


Stanley ALBAS

Bibliothécaire à Boston











Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:
- Cicatrice à la tête du à un coup d'épée en fer par sa soeur psychopathe.
- Stan dirige une confrérie de bibliothécaires spécialisés dans les ouvrages rares et précieux. Ils se réunissent hebdomadairement dans l'arrière-boutique de la Librairie-Bibliothèque. Les membres de cette association sont devenus les amis proches de Stan.
- Un souvenir d'enfance déterminant fut la découverte de la Psychopathologie de sa soeur lorsque Stan là surprit en train de torturer des petits animaux dans la forêt familiale. Ce fut paradoxalement un bien précieux car cela lui a fournit un sens à sa vie: trouver un remède pour guérir sa soeur de sa cruauté mentale.
- Personne importante: Une prostituée nommée Frances auquel Stanley se confesse lors de séances systématiquement platonique.

- Il a depuis découvert un ancien ouvrage, dans une cave abandonnée, apparemment des gens sont mort pour le protéger...


Andrew Chow

Détective privé à Boston













Scénario:
La Maison du Vieux Walter Corbitt,
Bienvenue à Blackwater Creek,
L'étreinte de la Flamme verte,
BG, Faits d'armes:

- Particulièrement sur de lui, Andrew commence à voir que sa Réalité n'est peut-être pas si simple que ça.
- A découvert la "magie" de l'eau...
- Demeure le seul raisonnable dans ce monde de folie.


Edward Ellwood

Architecte à Boston













Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:
- Riche architecte de Boston au regard particulièrement intense.
- Il collectionne les objets sportifs, les trophées retraçant les plus grands moments du sport et du baseball en particulier.
- Pour se rassurer, M. Ellwood a une balle de baseball signée à laquelle il tient énormément. Elle lui permet de se rappeler d'avant, avant le....

- M. Ellwwod a parfois des moments d'absence, des moments qui le plongent dans la plus grande angoisse, des moments où il aperçoit la raison de sa fragilité mentale...


Edith Fillman

Médium













Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt
BG, Faits d'armes:

- Edith a toujours son chat Attila avec elle. Un chat étrangement réceptif aux énergies du monde des morts... Il a un regard si humain.

Beth Ghibson

Journaliste à Boston













Scénario:
Bienvenue à Blackwater creek
L'étreinte de la Flamme verte
BG, Faits d'armes:
- A découvert quelque chose de tellement plus grand et important qu'elle... Elle se demande si elle n'a pas manqué une occasion de devenir autre chose.
- A poussé trop loin une de ses enquêtes et est aujourd'hui marqué par un pouvoir ancien qui demandera des comptes un jour prochain...

Mathiew Walters

Aliéniste à Boston









Scénario: La Maison du Vieux Walter Corbitt, Bienvenue à Blackwater creek
BG, Faits d'armes:

- a réussit à apporter un peu de mieux être à de dangereux aliénés.
- a plongé dans la folie et est revenu de la campagne de Boston avec une peur des plantes. Il affirme avoir vu un arbre dévoré un cerf.
- a poussé trop loin une de ses enquêtes et est aujourd'hui marqué par un pouvoir ancien qui demandera des comptes un jour prochain...

Penny Sullivan

Enseignante à Boston









Scénario: Bienvenue à Blackwater creek
BG, Faits d'armes:
Protestante, Penny a toujours voulut suivre les traces de son grand-frère: Il est archéologue et un jour, elle ira en mission avec lui où du moins elle est en rêve. C'est d'ailleurs grâce à lui qu'elle s'est spécialisée en archéologie.
Ce frère avec qui elle a une dizaine d'années d'écart est son héros, elle boit ses paroles quand il lui raconte ses découvertes, ses travaux.
Elle a perdu son père quand elle était petite et son frère est donc la figure paternelle qui lui a manqué. Elle a un profond respect pour lui, un amour intense.

Magnifique jeune femme, elle aime échanger, passer du bon temps avec ses amis dans un speakeasy classieux de Boston. C'est un peu la meilleure amie que tout le monde rêve d'avoir.

- a découvert le destin d'un ami enseignant qui par curiosité scientifique a plongé toute un village dans la folie...
- a découvert la folie des choses qui rampent sous terre et leur lente corruption même des âmes les plus nobles et fortes.


Félénia, anciennement Marie-Annabelle Désanges

Prostituée à Boston














Scénario
BG, Faits d'armes:
Félénia, 21 ans, ne se doutais pas qu'elle finirait dans les bas-fond, obligée de vendre son corps pour le compte d'un gang qui la protège.
Elle n'aura désobéi qu'a un ordre de son père : ne pas s'intéresser à l'occulte. Ce n'était que pour passer le temps, rien de sérieux, elle n'y croyait même pas.
Apprenant cela, furieux, son père la réprimanda comme jamais il ne le fît jusqu'alors, et après une seul récidive il l'a déshérita, et l'exclu de la maison familial.
Abasourdie, ayant l'impression de se retrouver devant un homme différent de son paternel, elle se retrouva dehors avant même d'avoir eu le temps de comprendre la situation.
Elle doit aujourd'hui flirter avec les baroudeurs pour survivre.


Andrew Pickman

Occultiste à Boston













Scénario
BG, Faits d'armes:

samedi 29 juillet 2017

Compte rendu de la campagne "Par-delà les Montagnes Hallucinées" sauce 1890: Livre I: Le départ


1er septembre 1892:

Nous retrouvons notre aliéniste Porter Schwartz, notre éthnologue Corey Fitzpatrick, Lady Ashcroft et son époux et sans oublier le lieutenant Greenwald. Ils sont logés à l'hôtel Océan, Plymouth.

Ils passent chacun devant Peter Sykes, guide polaire de l'expédition, pour essayer les tenues hivernales pesant plus de 8kg de fourrure et enduite d'une entêtante odeur d'huile. Les essaies sus le 20°C anglais devient vite un calvaire.

Peter leur explique, à nouveau, les bases de ces tenues et des sorties au pôle sud:
- les différentes parties de la tenue doivent couper toutes entrées d'air froid,
- il faut toujours surveiller son compagnon de sortie et signaler immédiatement toutes pertes de sensibilités ou l'apparition de lignes bleues sur le visage,
- l'importance des chaussettes pour éviter une amputation...

L'ambiance est donnée quand Peter illustre ses propos en montrant la partie gauche de son visage, "mangée" par le froid...

Puis c'est la visite médical devant le docteur Greene qui est ravie de compter un confrère dans l'expédition avec notre aliéniste. Les deux hommes prévoient passer du temps ensemble pour former un doublon si un malheur arrive à l'un d'entre eux.

Avant une séance photo, de plein pied: avec tenue polaire et tenue de ville. Le professeur More explique que ces photos serviront pour la presse mais, hélas, également pour honorer la mémoire d'un disparu.

L'après-midi c'est quartier libre:
- Notre Lady entame la rédaction d'un journal d'expédition,
- Notre aliéniste commence ses "fiches" sur les membres de l'expédition et se focalise sur les leaders, il évalue les éléments saillants de leur psyché pour anticiper les troubles que le stress risque de faire ressortir,
- Le reste de la fine équipe part voir le bateau: la Gabrielle et son dock de chargement protégé par deux "cordons" de police et un no-man's land pour repousser les curieux. L'activité est frénétique et nos ais ont du mal à comprendre comment un "si" petit bateau va pouvoir emmener 10 hommes d'équipages et les 15 membres de l'expédition...

Le soir c'est un repas avec l'ensemble des membres de l'expédition qui est donné à l'hôtel, camp retranché de l'expédition.

Pendant la soirée, notre aliéniste et notre lieutenant discutent avec le capitaine Vredenburgh qui, sous l'effet euphorisant de l'alcool, laisse échapper qu'il n'est qu'un second choix mais que l'autre candidat s'est suicidé...

2 septembre 1892:

8h c'est la conférence de presse dans le hall de l'hôtel: nos amis sont installés devant un parterre de journaliste et les deux leaders sur une estrade plus haut. Mais pour le mouvement l'estrade est vide et nos amis trouvent le temps long avec cette impression d'être une drôle de bête examiné par des journalistes prenant des notes au moindre mouvement.

Starkweather et Moore arrivent enfin et la conférence commence officiellement avec la présentation des membres de l’expédition puis du trajet vers le pôle sud avec à l'appui des cartes, des tirages photo du bateau et des explications très "feuilletonesque" de Starweather.

Puis c'est le début des questions/réponses avec la presse et tout semble rouler quand un jeune journaliste lève la main et pose LA question: Pourquoi repartez-vous vers une destination qui a connu la mort de la quasi-totalité des membres de la précédente expédition? Sachant qu'un des derniers survivant, la capitaine Douglas, s'est suicidé la semaine dernière?

Le silence est lourd, palpable puis c'est la fureur qui commence à se faire sentir: James Stakweather tance le jeune homme et lui demande si il faut immédiatement empêcher le monde de tourner de peur de découvrir quelque chose? Alors oui il y a des dangers mais la science n'avance pas avec des trouillards et de jeunes imbéciles qui ont peur de leur ombre!

Le journaliste est congédié.

Moore tente de "rattraper" les choses en levant un toast à la grandeur de l'empire britannique et de l'expédition qui reposent sur la science et non sur (mais ne termine pas sa phrase).

Le départ est annoncé dans 15j soit le 17 septembre.

Dans l'après-midi nos investigateurs (Aliéniste et Ethnologue) décident de rendre une visite au jeune journaliste à son bureau en ville. Ils le retrouvent facilement en train de préparer son carton après un licenciement sec. Il demande à nos amis de ne pas partir pour une expédition qui a pris la vie de tant d'hommes et brisée les autres au point de n'être que des épaves ambulantes, bavant dans des sanatorium...

Ça commence à faire beaucoup pour nos amis qui se rendent à l'hôtel pour obtenir des explication sur ce "plateau Dyer" et l'expédition Lake". Moore les reçoit dans sa chambre mais, pour ne pas attirer l'attention, leur donne rendez-vous le soir au fumoir de l'hôtel.

Après le dîner, Porter et Corey, rejoignent discrètement le professeur Moore et attendent des explications. Le professeur Moore leur explique donc qu'ils ont été choisit pour leurs compétences professionnelles mais également car il a entendu parlé d'eux suite à d'étranges affaires. Il est important pour le professeur d 'avoir des gens qui ont déjà connu des situations perturbantes. En effet, l'expédition Lake, elle, n'avait pas pris ce genre de sécurité et quand la folie a frappé sur la glace, les hommes se sont effondrés et sont morts...

Le plateau Dyer? C'est le point important de l'expédition car Lake, avant de sombrer, a noté dans son carnet d'expédition avoir trouvé les traces d'une route et donc d'une civilisation humaine. Le professeur Moore leur montre alors des calques papiers de ces traces mais également des fossiles de fleurs retrouvées.

Il doit quand même avoué que la fin du carnet, conservé aux Etats-Unis, montre également la chute mentale du professeur Lake quand il affirme avoir vu une sorte de tour sur le plateau de Dyer...

Nos amis quittent le professeur après avoir juré le secret sur cet échange.

4 septembre 1892:

Le réveil est beaucoup moins serein ce matin: James Starkweather est en fureur et hurle à la S.... et autres noms d'oiseaux. Il passe comme une furie dans le couloir des chambres et on entends ses cris dans l'escalier...

Nos amis découvrent la nature de l'ire de James: Acacia Lexington et son expédition sont partis ce matin de New-York vers le camp Lake, Pôle Sud!

James arrive à reprendre son calme et devient bien plus froid: convocation des membres de l'expédition dans une heure, grande salle de l'hôtel!

Une fois tout le monde, James expose les deux points suivants:
- La Lady Ashcroft se charge de trouver une scientifique pour l'expédition et prépare la contre-attaque médiatique,
- Le départ est avancé au 11 soit dans 6 jours!

Dans l’après-midi c'est donc une jolie rouquine: Charlène Whitston, botaniste, qui rejoint l'expédition et, surtout passe tout son temps avec la lady et les photographes de la presse.. La première page est assurée par ces dames.

Pendant ce temps nos amis, eux, participent au chargement d bateau: la vitesse est accrue et la mise en bulle" des membres de l'expédition décrétée: les au revoir aux familles sont faits et les autorisations de sortie de l'hôtel et le temps libre supprimés.

A la place d'une prise de conscience tranquille de l'arrivée du départ, nos mais sont confrontés à un changement brutal et accommodation se fera sur le trajet...

5 et 6 septembre 1892:

Sur ces deux matinées, nos amis reçoivent des lettres d'avertissement: une première très mystique parlant de "prison, de "dieux" et d'autres horreurs mortes. La seconde est plus lapidaire est leur promet la même fin que la capitaine Douglas...

Ils alertent Moore qui est déjà au courant car il a lui aussi reçu le même genre de "gentilesse".

Normalement ici, dans la trame officielle de la campagne, il faut ajouter deux chapitres complets. Je préfère les retirer pour garder la sensation d'urgence du départ, la précipitation et la menace qui rôde.

11 septembre 1892:

La Gabrielle prends la mer, direction les Canaries, puis l'Afrique et ensuite, l'inconnue!